]]>

23 août 2008

Barack Obama - Joe Biden : un tandem de droite ?

Partager
Barack Obama a donc choisi Joe Biden comme colistier, en cas de victoire du sénateur démocrate aux élections présidentielles des Etats-Unis, Joe Biden deviendrait donc le vice-président des USA. Son nom n'avait même pas été évoqué dans la note consacrée aux prétendants à ce poste.

Petit détour par la bio de Joe Biden, sénateur du Delaware, un vieux de la vieille, un vieux loup de la politique américaine. Joe Biden, un beau parleur, une grande gueule, avec Barack Obama un duo d'hommes charismatiques.

Qu'en est-il du positionnement politique de Joe Biden ? Un profil pour le moins atypique. Joe Biden s'est prononcé pour le droit à l'avortement. Qualifié de sécuritaire, il a proposé des textes de loi allant dans le renforcement des peines de prison des délinquants. Plutôt écolo pour un américain, il propose des alternatives pour préserver le climat.

Jugé conservateur sur les questions d'immigration, Joe Biden a soutenu la réforme de la politique d'immigration de George Bush, et se prononce en faveur d'un mur à la frontière avec le Mexique. Mais aussi, Joe Biden a voté pour le Patrioct Act, une loi répressive et liberticide (cette loi autorise notamment la détention sans limite et sans inculpation de personnes suspectée de terrorisme) proposée par les conservateurs suite aux attentats du 11 Septembre 2001.

Rappellons également que Joe Biden a soutenu l'invasion de l'Irak par les troupes américaines. Tout ceci n'est qu'un rapide aperçu, bien évidemment à complèter et à mettre en perspective.

Cependant, je m'interroge : pourquoi la gauche française soutient-elle Barack Obama ? Il y a quelques semaines, le camarade Olivier Azeau s'est essayé à positionner sur un compas politique les principaux hommes et femmes politiques américains, en fonction de 60 critères politiques. Si Barack Obama, tout comme Joe Biden sont clairement positionné comme étant de droite, Joe Biden apparaît de surcroît comme plus autoritaire.

Pourquoi donc la gauche française, et les socialistes en particulier soutiennent-ils Obama ? Parcequ'il n'y aurait pas mieux ? Pourtant Ralph Nader, le candidat indépendant, est toujours en lice pour devenir Président des Etats-Unis. Et Ralph Nader, à en lire son programme, aurait une vision politique beaucoup plus en adéquation avec celle du PS français.

Les Français de gauche ne soutiendraient-ils donc Barack Obama que par défaut ? Parcequ'ils seraient ignorants de la politique américaine ? Parcequ'ils ne seraient que fan avant tout ? Parceque c'est plus hype de soutenir un candidat noir ? En imaginant que Obama soit un jour élu Président, ses groupies européennes se rendront-elles compte qu'elle n'ont avant tout que soutenu un produit commercial bien vendu ? Quelle sera la gueule de bois, le jour où les Français et Européens cesseront d'idéaliser Barack Obama ?

Libellés : ,

15 Commentaires:

Blogger Leptitbenji dit ...

Je me permets de faire un lien sur une note que j'ai écrite hier (juste avant la nomination de Biden) et où je tentais justement de "dés-idéaliser" Obama.
http://1-100-c.hautetfort.com/archive/2008/08/22/bbb.html

Sur Biden, autre point : il est sénateur depuis trois décennies ce qui en fait un vieux politicien washingtonien, à l'antipode du renouveau politique que proposait Obama. Pas sûr donc que cette nomination plaise à tous ses soutiens.

23 août, 2008 13:12  
Anonymous Mathilde dit ...

Obama est favorable à la peine de mort, à la vente d'armes à feux au civils, à la poursuite de la guerre en Afghanistan...
Je suis comme toi je ne comprends pas.

23 août, 2008 13:23  
Anonymous Thieffaine dit ...

Alors , là, encore une fois ...Tout ce que tu sembles critiquer , je l'approuve ! Décidément , c'est là que je sens que le centre ne pourra jamais exister . Nous sommes centristes sincères tous les deux (du moins je le crois ) mais en réalité ne pouvons nous rencontrer sur rien !
Tu parles du mur frontière entre le Mexique et les USA, sais-tu que la dernière fois que je suis allé en Arizona , à Phoenix , j'ai dû demander mon chemin à 3 reprises. Et bien 3 fois, je suis tombé sur des Mexicains qui ne parlaient qu'espagnol.
Partout , ou quasiment, on utilise les deux langues sur les panneaux , et j'ai vu la grande majorité ( j'insiste sur le mot la grande majorité ) des Américains repousser avec grande vigueur cette " invasion " de leurs voisins.
J'en ai été surpris , je ne m'attendais pas à une telle vigueur et une telle (presque) unanimité .

Quant au reste de ce que pense le futur Vice-Président , je suis assez d'accord .

Ton mot " liberticide " me reste en travers de la gorge !!!


TAdF

23 août, 2008 13:25  
Blogger Luc Mandret dit ...

Benji >> merci pour le lien. Biden a surtout été choisi pour combler les critiques sur le manque d'expérience de Obama. D'où un vieux baron de Washington.


Mathilde >> en même temps, il est américain ;)


Thieffaine >> je pense que tu es plus de droite que centriste ...

23 août, 2008 14:06  
Blogger nacedo.christo dit ...

Je pense qu'il faut se mettre dans le contexte...
Le but d'Obama est avant tout d'être élu, et même si il est contre la peine de mort, la vente d'armes à feu etc il ne peut pas se permettre de le crier sur les toits au risque de perdre.
Même chose pour la nomination de Joe Biden, il cherche à séduire les indépendants, voir des républicains donc pour s'adjuger la victoire il doit se positionner plus à droite que ce qu'il pense peut-être vraiment. C'est dommage je vous l'accorde mais c'est comme ça.
L'important sera de voir se qu'il fera une fois au pouvoir.

23 août, 2008 14:46  
Blogger nacedo.christo dit ...

J'ajouterai que si Joe Biden s'est prononcé en faveur de la guerre en Irak, il s'est par la suite opposé à la manière dont elle était conduite.

23 août, 2008 14:47  
Anonymous Bzhita dit ...

Parfaitement d'accord avec Luc sur Ralph Nader.

D'ailleurs, même la démarche "centriste" de Bayrou, se rapproche beaucoup plus du "Crashing the Party" de Nader que d'Obama.

En ce parallèle Obama est Ségolène : pas vraiment de gauche mais "opposant officiel".

D'ailleurs, quand on sait les actions que les "démocrates" américains ont fait pour empêcher la participation de Nader en 2004 on peut croire que cet adjectif est usurpé.

Pour des info sur Ralph Nader www.votenader.org

23 août, 2008 17:36  
Anonymous romain blachier dit ...

assez d'accord avec Bzhita, le programme des candidats, sur certains aspects, est également distinct de celui de bayrou, qui se réfère aux démocrates us bien plus que ne le fait la gauche.

Cette dernière ne considère jamais les démocrates comme identiques à elle mais considère les démocrates comme plus soucieux de justice sociale que les autres et pouvant exercer des responsabilités sur la conduite du pays contrairement à Nader, qui est également un brin trop populiste des fois.Biden est par exemple dur sur l'immigration mais trés préoccupé de politique sociale.

Je me suis amusé récemment d'ailleurs à écrire un article sur l'existence ou non d'une gauche et d'une droite us:
http://minurl.fr/hd

23 août, 2008 17:44  
Anonymous Garcon dit ...

Pas tres etonnant tout de meme que tu n'avais pas evoque le nom de Biden dans ta liste qui ne citait absolument aucun des short listed parmi lesquels Obama a chosit Biden :)

En revanche le choix de la gauche se fait sur la base de l'eligibilite des candidats et Nader ne recevra jamais plus de 4 % des voix meme avec le soutien du PS (lol).
Le choix qu'ils font n'est pas par defaut puisque il n'y a que deux candidats eligible. Si Bayrou etait passe face a Sarkozy en 2007, la gauche aurait appele a voter Bayrou...

Ensuite la question qui reste a definir quant a la qualification de Obama comme homme de droite, c'est : qu'est ce que c'est etre de gauche ou de droite aux USA ?
Vu d'un pays relativement influence par le socialisme comme la France, l'etiquette de gauche est difficile a poser sur Obama ( malgre ses engagements de campagnes pour l'education, la sante, l'economie, et l'ecologie... )
je ne sais pas pourtant si nos socialistes francais ne sont pas eux meme vus comme des capitalistes par certains socialistes d'amerique du sud par exemple...

23 août, 2008 22:16  
Anonymous Jujupiter dit ...

Nader n'a aucune chance et si trop d'americains votent pour lui, Obama ne passera pas, et c'est McCain qui sera élu.

Il faut remettre les choses en contexte et rappeler que la gauche américaine, représentée par le Parti Démocrate, est plus proche du centre en France que de la gauche française. Il faut aussi garder en tête que ce sont les grandes corporations qui règnent aux Etats-Unis et que l'Amérique est profondément ancrée à droite.

24 août, 2008 11:51  
Blogger Christopher Lienard dit ...

Effectivement Jujupiter, ce n'est d'ailleurs pas par hasard si le centre français a le même nom que le parti Démocrate US.

Courant Démocrate et centrisme sont liés puisque le premier cherche à amener les citoyens au cœur du système politique et le second cherche à mettre l'homme au centre des préoccupations politiques (en opposition à un système).

Les deux concepts vont quelque peu dans le même sens.

24 août, 2008 12:38  
Blogger Jérem' dit ...

Obama, c'est un produit très bien marketé. Mais il faut le consommer frais de préférence, parce que après, bonjour l'intoxication! :)

24 août, 2008 15:47  
Anonymous FrédéricLN dit ...

Je trouve le billet de Luc intéressant, mais classer les prises de position des hommes politiques américains selon l'échiquier français… a des limites. Classerait-on selon la même méthode les hommes politiques népalais, sud-africains, russes ? À société différente, problématiques différentes et réponses différentes (en tout cas … c'est ce que pensent les démocrates ou les centristes).

Peut-être cette vision trans-nationale a-t-elle plus de sens si on remonte des prises de position aux philosophies politiques, aux conceptions de la responsabilité politique. Le libéralisme, le socialisme, la démocratie... sont bien des idéologies transnationales.

Et à mon humble avis, quand on compare les philosophies politiques, celle que décline Barack Obama dans ses livres et discours est très, très, très proche de celle de François Bayrou. -> d'accord avec Christophe Lienard.

24 août, 2008 21:13  
Blogger François-Xavier Penicaud dit ...

je citerais deux éléments publiés sur lemonde.fr

"Le sénateur du Delaware, déjà critique de ce qu'il considère comme la vision "unilatérale" de l'administration Bush, a été très en pointe dans la dénonciation de la "guerre au terrorisme" telle que conçue et gérée par l'équipe Bush et soutenue par le candidat républicain, John McCain. Une "guerre" qu'il a encore vertement critiquée dans un article remarquablement structuré, intitulé "Les républicains et nos ennemis", publié, le 23 mai, dans le Wall Street Journal. La vision globale qui regroupe toutes les menaces sous l'intitulé indifférencié du "terrorisme", écrivait-il, mène à un échec américain certain sur le plan international."

et :
"Il a ainsi voté la résolution en 2002 autorisant la guerre en Irak. Il commencera très tôt à critiquer la politique irakienne de la Maison Blanche après l'intervention américaine et écrira, en 2007 : "J'ai commis une erreur.""

Moi les gens qui reconnaissent leurs erreurs (comme a pu le faire François Bayrou pendant les présidentielles d'ailleurs) ça me plait toujours bien.

Sur le fond Biden ne me parait pas "de droite". C'est un libéral modéré, pas hyper conservateur, assez pragmatique, très concerné par le principe de justice notamment de justice sociale, mais un brin nationaliste/protectioniste... (américain quoi)

Toujours sur lemonde.fr :
"Sur les questions sociétales, il est favorable à l'avortement mais hostile à son financement public ; opposé au mariage des homosexuels mais favorable à la reconnaissance de l'union civile entre eux. Sans en être un partisan, il accepte la peine de mort. De même est-il pour un contrôle modéré de la vente des armes à feu."

puis:
"Joe Biden s'est, parmi les premiers, déclaré favorable à la fermeture de la base américaine de Guantanamo et à ce que les "ennemis combattants illégaux " bénéficient d'un procès devant la justice civile américaine, et non des tribunaux militaires d'exception."

et enfin :
"Joe Biden n'est-il pas l'auteur d'une loi célèbre, adoptée en 1994, contre les violences faites aux femmes ?"

Pour conclure je dirais que le choix d'Obama n'est pas mauvais. S'entourer d'un vieux de la vieille expert de politique internationale et qui comprendra parfaitement le fonctionnement "washingtonien" pour mener à bien une politique d'un nouveau genre, c'est loin d'être idiot. Le fait que ce soit un "ami" de McCain rendra aussi la campagne républicaine plus difficile.
Avanateg de campagne donc, mais avantage aussi pour le bon exercice de son futur mandat (?) de président.

25 août, 2008 16:52  
Anonymous vert chez moi dit ...

et il n'y a pas que Nader (l'éternel candidat)

il y aussi le candidat des Verts Américain
http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_vert_(%C3%89tats-Unis)

(un peu de sérieux concernant le vote utile !! les américains votent très peu , c'est bien là le problème
et peut etre que ce pb vient du fait qu'il y a peu de candidat enthousiasmant)

25 août, 2008 19:02  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home