]]>

01 août 2008

Je suis un papillon

Partager
Contrairement à ce que j'annonçais dans une note hier, vous devrez attendre avant de pouvoir lire ma dernière nouvelle. Je sais, je sais, vous vous morfondez. Mais ne pleurez pas trop, je préfère corriger les quelques ajustements avant que vous ne puissiez vous délecter pleinement à la lecture de ce chef d'œuvre de la littérature française.

Revenons sur le logo de moi. Ou plutôt de moi-même et de mon image. Un brillant observateur à l'esprit sensible aura décrypté la construction de ce logo : "LM pour Luc Mandret, et le second LM retourné correspond au reflet de Narcisse dans l'eau selon la légende d'Ovide et les représentations iconographiques en vigueur depuis le tableau du Caravage". Je ne l'aurais probablement pas écrit ainsi, mais l'explication est juste.

Ce logo représente dans sa partie haute moi-même, et dans la partie basse une symétrie verticale de la partie haute. Autrement dit une image de moi-même. Dans un seul bloc s'affrontent mon moi et l'image de ce moi.

L'ensemble de cette construction pour les personnes à l'âme poétique constitue un papillon. Le M et son reflet en sont les ailes. Le L et son reflet en sont la tête et les antennes.

Moi et mon image sommes un papillon. Une entité désormais aboutie, ayant dépassé le stade de la chenille, celui de la naïveté. Désormais, ce papillon prend son propre envol.

Le papillon s'envole, à la découverte du monde. La lumière attire le papillon, parfois il y brûle ses ailes soyeuses et peut y laisser sa peau, surtout il pense y trouver une explication au sens de sa quête. Le papillon virevolte gracieusement au gré de ses envies, à la quête d'un Graal inconnu.

Grâce à sa trompe, le papillon aspire le nectar des fleurs. En aspirant le cœur des plantes, le papillon permet aussi la reproduction de ces dernières. Il se nourrit des autres pour que ces derniers puisse vivre. Une parfaite symbiose.

Moi sans mon image ne suis rien. Moi et mon image permettons aux autres de vivre et d'exister. Nous nous envolons vers des chemins inconnus, au gré des vents. Si vous nous rencontrez, sachez que nous sommes là pour votre bonheur.

Libellés :

10 Commentaires:

Blogger jeandelaxr dit ...

Ego et imago ! Donc !

01 août, 2008 19:08  
Blogger Laurent Delpit dit ...

joliment écrit

en voilà un qui ne se cache pas derrière son égo mais le publie sur la blogosphère interplanétaire

un égo comme une planète c'est pas mal

encore faut-il que l'égo serve à quelque chose

01 août, 2008 19:19  
Blogger Dominique Lemoine dit ...

Tel un papillon,je vais me poser sur votre prose très intéressante pour la métamorphoser en un texte sublime en vous invitant à corriger quelques fautes.
Aïe!Aïe! Le miroir de l'égo !

Catherine Lemoine

01 août, 2008 20:00  
Blogger Aurélien dit ...

Tu n'as plus qu'à l'afficher sur ton blog avec en lien un site... miroir.

Le concept est là... je trouve qu'il manque à ce logo un peu de poésie et de spontanéité que l'on retrouve sur ton blog.

Peut-être qu'avec de la couleur et des angles moins saillants...

01 août, 2008 20:24  
Anonymous le petit grognard dit ...

je maintiens ma théorie...

01 août, 2008 20:50  
Blogger Farid dit ...

C'est ton classement wikio qui te monte à la tête ? ;-)

01 août, 2008 22:14  
Anonymous Anonyme dit ...

t de movè poil pour tataké o papillon?
lé papillon son lé zame morte mon vieu
el zattende detr kekchoz
els zieute

salu

01 août, 2008 22:52  
Anonymous Monsieur Kaplan dit ...

La graisse de la fonte est un peu maigre, petit papillon de lumière :p

C'est quoi comme fonte typo ?

02 août, 2008 09:17  
Blogger zulunation dit ...

Moi je le trouve un peut "Lavoire Moderne" ton logo ... mais ce n'est pas étonnant car je crois avoir vu que tu habites à quelques pas ...

02 août, 2008 15:02  
Blogger AAA Copywriter dit ...

Ben mec, dit ainsi ça fait sérieux! :D

Alex

02 août, 2008 22:49  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home