]]>

06 août 2008

L'été des faits divers

Partager
Une petite fille décédée dans une voiture trop ensoleillé. Un bébé tué à coups de pierres par des ados qui jouent. Un gamin assassiné par un suspect aussitôt déclaré coupable sans procès. Une ministre menacée par SMS. Une tornade qui tue trois personnes. Une tonne de cocaïne saisie par les douanes françaises. Et on recommence. Un petit garçon qui meurt dans une voiture. Etc etc. Manquent encore la grand mère oubliée par son mari au bord d'une autoroute, les enfants noyés dans une piscine, une star qui meurt dans un accident de jet ski.

En été, les rédactions des organes de presse sont en vacances. Les hommes et femmes politiques sont en vacances. Les "experts" et "spécialistes" en tout genre sont en vacances. Parler d'un fait divers ne nécessite que peu de moyens. On peut en faire des tonnes à faible coût. Généralement la même équipe couvrira tous ces faits divers à la chaîne, faisant un bon tour du France du sordide. L'information de la mort accouplée au marketing de l'émotion, et l'on abreuve les Français d'informations inutiles.

Informer, oui. Mais au-delà, qu'apprennent ces informations ? Sont-elles suivies d'analyses ou d'applications permettant d'éviter que ces faits divers se reproduisent ? Personne ne se souviendra de cette information jetable. La France compatit. La France subit. Puis la France oublie et s'en fout. Et on recommence l'année suivante.

Parler de l'inutile permet de ne pas parler de l'important. La France en vacance, c'est une majorité de Français sans vacances. Une France qui s'enfonce toujours et encore dans la médiocrité. Une France sous perfusion, que l'on veut faire rêver puis effrayer. On occupe les braves gens, mais on se moque de leurs véritables préoccupations. On repousse toujours le nécessaire au lendemain. Un jour, tout cela cessera. Brutalement.

A lire ou relire :
- La société de l'éphémère
- Tristes rituels, par Hervé Resse.

Libellés : , ,

15 Commentaires:

Blogger Hervé Nowak dit ...

J'ai souvent remarqué que les périodes de nombreux faits divers sont aussi concomittentes à l'actualité. Je suis effrayé par ce tragique accident à Bonifacio, où des Val de Marnais ont perdu leur bébé, tuer par une pierre jettée par un marmot de 13 ans, mais tout ces fait, comme tu l'expliques bien dans ton billet, ne nous seraient pas relatés, si par hasard il y avait un gros scoop national. Comme ils sont en vacances, on en entendrait parler pendant des jours, résultats, les mois estivaux sont propices à bien des tristes nouvelles

06 août, 2008 15:12  
Anonymous Yannou dit ...

Tiens, c'était ce que disait Elsa Boublil ce matin sur Inter. Elle reprochait à la rédaction de France 2 de faire sa une sur la tornade au lieu de Soljenitsyne.

06 août, 2008 15:13  
Anonymous Laurent dit ...

Effectivement, on agite un chiffon...mais à la différence d'un taureau, on sait la deuxième fois qu'on s'est moqué de nous...

06 août, 2008 15:18  
Anonymous kaïs dit ...

bravo

06 août, 2008 15:19  
Anonymous KaG dit ...

Mouais...
Sauf que c'est tout au long de l'année maintenant ce genre de choses.

06 août, 2008 16:35  
Blogger Rimbus dit ...

... Et Michelito alors ?
T'es nul, Luc, tu oublies l'essentiel... T'es en ouacances toi aussi ?

06 août, 2008 19:49  
Anonymous Mistral dit ...

Luc le jour ou tu seras papa (je te le souhaites :)) tu sauras ce que peut représenter la mort d'un bébé dans les bras de sa maman, ou de son garçon de dix ans assassiné pire qu'une bête.

Et si un jour t'as plus grand chose à part ton chez toi dans un quartier populaire, tu comprendras la détresse de ces pauvres gens du nord.

Ces faits divers font échos à l'opinion, cad à l'immense majorité des gens, des familles.

Pourquoi prendre les français pour des imbeciles ?

06 août, 2008 20:13  
Anonymous flo dit ...

+1 :-/

06 août, 2008 21:10  
Blogger jeandelaxr dit ...

Dormez, braves gens !
Tiens, Marc Vasseur fait un billet similaire…
Les grands esprits…

06 août, 2008 21:20  
Blogger javier dit ...

C'est surement l'effet des 5 semaines de vacances par an. Les rédactions sont désertées alors qu'il y a eu un coup d'Etat en Mauritanie ou que le cycle de Doha subit un nouvel échec. Mais c'est trop compliqué à expliquer évidemment...

06 août, 2008 21:43  
Anonymous Anonyme dit ...

C'est peut-être aussi parce deux ministres se déplacent pour un enfant mort alors que pas un n'a pu se rendre à Mexico représenter la France ...

Diane

07 août, 2008 10:08  
Anonymous Thieffaine dit ...

Alors , là, tu mélanges tout , le politique et le journalisme ... Que je sache "Libération" que je lis n'est pas de droite et pourtant parle de cela !

Tu fais pareil en ce moment tu remplis ...tu fais la politique des marronniers ...

Je sais , je suis critique , mais " Sans la liberté de blâmer , il n'est pas d'éloge flatteur " et des éloges , j'en ai fait ... alors laisse passer les critiques .

Ton texte est en complète inadéquation avec ce que tu veux dénoncer!

TAdF

07 août, 2008 10:42  
Anonymous darcy dit ...

excellent !

07 août, 2008 13:36  
Blogger Lancelot dit ...

Thieffaine >> je ne parle de droite ou de gauche ici ...

07 août, 2008 13:55  
Anonymous Boris dit ...

Je suis journaliste à Cuba. Je comprends parfaitement ce que tu dis. Un journal c'est comme une usine, ou plutôt comme une église. On répète les mêmes rituels chaque années. Les visages changent, l'essentiel des infos, jamais. À Cuba nous n'avons pas des faits divers dans les journaux, mais des évènements politiques, des récits historiques, des discours et réunions vides. Il faut que les gens ne pensent pas trop. Penser c'est dangereux.

07 août, 2008 15:57  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home