]]>

16 septembre 2008

Julien Dray est-il mort (politiquement) ?

Partager
Julien Dray est un vieux roublard de la politique, et pourtant Julien Dray est à la peine. Inaudible lors des Universités d'été de La Rochelle. Julien Dray est ambitieux, mais Julien Dray n'a pas les moyens de ses ambitions : aucune troupe, quasi aucun soutien de grands élus au sein de Parti Socialiste, et en cherchant bien, je ne connais aucun supporter de Juju. Je connais des aficionados de Martine Aubry, des fans de Ségolène Royal, des groupies de Bertrand Delanoë, et même de fervents soutiens de Manuel Valls ou de Pierre Moscovici. Mais, même en cherchant bien, un Drayiste, je n'en vois pas. Rien, nada.

Pourtant Julien Dray voudrait être Premier Secrétaire du Parti Socialiste (comme beaucoup de cadres du PS), et voudrait même porter l'étendard socialiste aux prochaines élections présidentielles. Alors il tente de jetter des montagnes dans des flaques de boues, mais ça ne prend pas, aucune onde de choc. La dernière en date, hier, sur France Inter, des petites phrases comme le microcosme politico-médiatique les aime : déclarant "la gauche plurielle a fait son temps, elle a montré aussi ses limites", il prône "une grande coalition Arc en ciel". Une grande coalition qui rassemble au delà des alliés habituels (le PCF et Les Verts principalement) et se rapproche donc à la fois du MoDem et du futur NPA.

Mais Juju, que l'on a connu meilleur stratège oublie une chose : je doute que Besancenot veuille gouverner avec Bayrou (Besancenot veut-il seulement accèder au pouvoir, ou bien la contestation n'est-elle pas bien plus aisée ?), et comment les idées de François Bayrou pourraient-elles s'accorder avec celles d'Olivier Besancenot ?

Julien Dray a dû également subir un impondérable : l'interview de Ségolène Royal sur TF1 le même soir au 20 heures de Laurence Ferrari. Si la nature même du désormais fumeux "que chacun mette au Frigidaire les questions de candidature" ne résout strictement aucun des problèmes actuels du PS, Royal a réussi à créer l'actualité autour de son allocution. Et Julien Dray, le pauvre, fait pâle figure avec son alliance Arc en ciel ...

Libellés : , ,

14 Commentaires:

Blogger Dagrouik dit ...

juste une remarque, entre Besancenot, révolutionnaire en peau de lapin et le PS.... il y a du monde. Le reste du PCF, les alters qui ne sont pas tentés par le NPA ( ça fait du monde en plus), comme Bové par exemple.

16 septembre, 2008 22:09  
Anonymous Baudouin dit ...

Je suis sûr que c'est très intéressant mais ces petits caractères noirs sur fond blanc... ça décourage la lecture... J'ai presque l'impression de lire la notice d'un sirop. Et je ne suis pas un octogénaire grabataire...

16 septembre, 2008 22:10  
Anonymous patricia dit ...

tant pis si Baudouin l'a dit..mais les caractères sont trop petits!! ceux de gauche ont une meilleure taille!
Dray: il n'a pas de cour parce qu'il ne sait pas aller vers les autres et s'attacher des sympathies. Il est meilleur en second role qu'en leader.

16 septembre, 2008 22:39  
Blogger Leptitbenji dit ...

Je partage ton avis, pessimiste, sur l'avenir de Julien Dray comme homme fort du PS.
Mais après tout, avant de se demander si Dray est mort politiquement ou non, est-il vraiment né un jour?
Je ne me souviens pas l'avoir vu imposer un quelconque statut fort dans le débat national ou au PS, je me trompe?

16 septembre, 2008 23:28  
Anonymous Mourad dit ...

C'est clair.Dray est meilleur en second rôle et c'est la raison pour laquelle il se retrouvera partout .Il trouvera toujours une place de second.Quand à son hypothétique rassemblement allant du modem au NPA,il peut toujours rêver.Aucun éléphant du PS n'en voit l'intérêt.A l'exception de Ségolène Royal,pour les présidentielles de 2012 aucun d'eux ne fera le poids ni avec Bayrou ni avec Besancenot(au sein de l'opinion publique)

16 septembre, 2008 23:43  
Anonymous Gilles dit ...

Certes, "les questions de candidature au Frigidaire" ne résolvent en rien la compétition interne au PS mais permettent à Ségolène Royal de prendre de la hauteur et d'être au centre du jeu ! Je dirais même qu'elle est la maîtresse du jeu ! (Pour en savoir plus :

http://actupolitique.over-blog.net/article-22874990.html )

Gilles

17 septembre, 2008 00:05  
Anonymous JF le démocrate dit ...

Je rejoins entièrement ton analyse. Voir à ce sujet un billet que j'avais écrit il y a quelques mois suite à la parution d'un (n-ième) ouvrage de Julien Dray:
http://democratix.over-blog.com/article-17554838.html

17 septembre, 2008 00:13  
Blogger Rimbus dit ...

pfff les socialos sont en effervescence mais ça va se calmer après le congrès de Reims. En plus on ne dit pas "frigidaire" c'est une marque, mais réfrigérateur.

17 septembre, 2008 01:22  
Blogger litteracteur dit ...

Dire que Dray est peut être "mort politiquement" sous pretexte qu'il est "inaudible" en ce moment, c'est aller bien vite en besogne; ou plutôt une analyse qui se meurt dès lors qu'elle est publiée. Au Modem, vous avez un peu plus de "morts" potentiels.
PS(ah ah..): je ne suis pas PS.

17 septembre, 2008 08:17  
Blogger Virginie dit ...

passionnant ton blog!

17 septembre, 2008 14:52  
Anonymous GuillaumeD dit ...

Je ne me lancerai pas dans un pari sur l'avenir politique de Julien Dray.
Je veux juste revenir sur son idée politique du moment: une coalition Arc-en-Ciel?

Ça peut donner envie aux socialistes si c'est leur seule chance de battre Sarko.

Mais ce serait oublier qu'en Italie, la même coalition mise en place pour battre Berlusko a certes gagné, mais n'a pas duré... car comme tu le dis si justement, Luc, les projets et idées d'extrême gauche et du centre ne peuvent pas fonctionner ensemble.

Et Berlusconi est revenu tranquillement au pouvoir, tapis rouge et grande porte!!

17 septembre, 2008 17:13  
Anonymous Philippe Sage dit ...

M'enfin, tu sais bien que la réponse est non.

Tu veux qu'on fasse le total de politiques supposés morts qui revinrent flamboyants.

Il est mort combien de fois François Mitterrand ?
Rocard ?
Jospin (il était fini en 1988 ..)?

Et Chirac en 1994 ...

Et même De Gaulle, qui pensait qu'il reviendrait en 1958 après 12 ans ?

Et tu verras que Juppé ..

Et tu verras que Fabius qui a commencé à renaître ..

En revanche Ségolène, là oui, je crois bien qu'elle est cuite.
Tant mieux ..

17 septembre, 2008 20:17  
Blogger Jérem' dit ...

Ce pauvre Julien! Si en plus on interdisait de rêver...

17 septembre, 2008 21:35  
Blogger gauchecaviar dit ...

La réponse à la question posée est tombée hier : oui !

Depuis 2 ans je connaissais l'histoire de l'une de ses montres, achetée 350.000 F chez un bijoutier de la place Vendôme dont 150.000 F en espèces, et découverte fortuitement lors d'un contrôle TVA de ce commerçant. Même avec un salaire de député, ce genre de montant, et ce moyen illégal de paiement, auraient dû interpeller le microcosme politique à l'époque. Peut-être cela fut-il d'ailleurs le cas, ce qui pourrait expliquer le manque de soutiens autour de lui.
Cette fois-ci, avec cette affaire SOS Racisme et FIDL, il arrive certainement au point de non retour, dans sa carrière politique...

20 décembre, 2008 10:29  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home