]]>

23 septembre 2008

Six motions au Congrès du PS à Reims : le bordel assuré ?

Partager
Si j'ai bien compris la situation (ô combien incompréhensible) du Parti Socialiste, six motions seront soumises aux votes des militants socialistes lors du Congrès de Reims. Petit passage en revue.

Tout d'abord les motions dont personne ne parle et dont tout le monde se fout : Utopia d'un côté, le Pôle Ecologique de l'autre. Dans le premier machin aucun nom que je connaisse, le second rassemble des personnalités telles que Nicole Brick (plutôt proche de Dominique Strauss-Kahn) Christophe Caresche (ancien proche de Bertrand Delanoë, aujourd'hui plutôt proche de Ségolène Royal) ou encore Géraud Guibert (plutôt proche de Laurent Fabius).C es deux motions grapilleront des voix deci-dela, et serviront à faire pencher à leur hauteur les rapports de force qui viendront encore par la suite. Et à placer quelques personnes de ces motions.

La gauche du Parti Socialiste est pour une fois presque rassemblée. Une motion commune nommée "Reconquêtes" sera menée par Benoît Hamon. Autour de lui des personnalités comme Marie-Noëlle Lienemann, Jean-Luc Mélenchon, Henri Emmanuelli ou encore Pierre Larrouturou. Un exploit que de réussir à réunir tout ce petit monde autour d'un même texte. Faire durer cette union réservera bien des prises de têtes entre tous ces camarades aux forts égos et aux personnalités bien électriques.

Ségolène Royal présente elle la motion "Tous ensemble, soyons fiers d'être socialistes", entourée de barons locaux. Cette motion serait conduite par Gérard Collomb, le maire de Lyon. Et l'on retrouve dans ce courant notamment Julien Dray (accroché à la famille Royal à la dernière minute) mais aussi Vincent Peillon, Manuel Valls ou Jean-Noël Guérini. Ségolène Royal prend ainsi moins de risque en cas de défaite, la motion étant portée par un autre camarade. Mais gardent de nombreuses chances de son côté en s'entourant de poids lourds, forts pusisants dans leurs fédérations.

Pas ou peu de soutiens de dernière minute pour Martine Aubry, si ce n'est celui anecdotique de David Lebon, ancien président du MJS, pouvant cependant apporter les voix précieuses de jeunes militants socialistes qui lui sont encore bien fidèles. Elle est soutenue notamment par des vieux de la vieille comme Jack lang ou Pierre Moroy, mais aussi par de jeunes loups comme Arnaud Montebourg. Sa motion s'appelle "une vision pour espérer, une volonté pour transformer".

Enfin, Bertrand Delanoë voit arriver le renfort de Pierre Moscovici sur sa motion "Clarté, courage, créativité : pour un grand congrès socialiste". Moscovici, bien peu courageux, a sans doute eu peur de se retrouver sans maroquin, et s'allie en fonction du vent. Cette motion est également soutenue par le Premier Secrétaire du PS sortant, François Hollande, dont il ne faut négliger le poids au sein de l'appareil socialiste.

Il est fort probable que j'ai laissé passer des erreurs dans ce résumé du bordel socialiste. Pendant ce temps-là, le Parti Socialiste oublie de se préoccuper des problèmes des Français. Des socialistes me diront le contraire, mais à lire les réactions de militants socialistes sur Twitter, sur Facebook ou sur leurs blogs, je ne pourrais que rire de leurs commentaires sur "le débat d'idées" que serait en fait la préparation du congrès de Reims.

Libellés : ,

13 Commentaires:

Anonymous le chafouin dit ...

Pssst!! pru aubry, tu oubleis rien de moins que le soutien de fabius et de la plupart des strauss-kahniens dont cambadélis.

Sans boulier le soutien de "poids" de deux importantes fédés socialistes : nord et pas de calais.

23 septembre, 2008 21:35  
OpenID valery dit ...

L'essentiel, niveau débat d'idée c'est que Hamon et ses gauchistes fassent le moins de voix possible.Pour le reste à la limite peu importe.

23 septembre, 2008 21:37  
Anonymous Gilles dit ...

A la différence qu'au Modem c'est le bordel permanent et le vide des idées !

Six motions, cela me parait correct personnellement, même si j'aurais préféré qu'il en ait moins !

Par contre, - mais c'est de bonne guerre - c'est que tu ne parles jamais des trains que arrivent à l'heure : autrement dit de la stratégie de Ségolène Royal qui me semble la meilleure et la plus aboutie !

23 septembre, 2008 21:43  
Anonymous Mathilde P dit ...

David a toujours soutenu Aubry. Pour B Delanoë tu oublies Jospin et Rocard. La rénovation est en marche :)

23 septembre, 2008 22:07  
Anonymous Anonyme dit ...

Au moins ce parti n'affiche pas un chef unique, omniprésent, dont les idées sont les seules à déterminer la marche de l'ensemble... euh, je ne pensais pas qu'à l'UMP !
il semble que ce soit un classique de la gauche qui discute (verts, PS).

24 septembre, 2008 10:06  
Anonymous Colin dit ...

Bizarrement, ça ne me parait pas si compliqué que ça. Jusqu'à hier, ok, c'était un foutu bordel.
Mais comprendre qu'il y a six motions ne me semble pas bien compliqué...

24 septembre, 2008 11:51  
Anonymous Thess dit ...

Quel mépris ! Quelle condescendance ! Notamment envers Pierre Moscovici qui, s'il s'était décidé en fonction d'un maroquin, aurait pu faire le choix de n'importe quelle motion... la sienne y compris.

24 septembre, 2008 13:25  
Anonymous Anonyme dit ...

A lire aussi :
http://www.delitsdopinion.com/1analyses/analyse-et-enjeux-de-la-popularite-de-bertrand-delanoe-2/

24 septembre, 2008 14:55  
Anonymous Timothee dit ...

Luc,
c'est le PS! Le congrès a lieu tous les 3 ans. Tous les 3 ans, pendant 3-4 mois, c'est le bordel.
C'est simplement reculer pour mieux sauter! du moins je l'espère...

24 septembre, 2008 16:22  
Anonymous MKL dit ...

Peu importe le nombre de motions, si le projet final n'est ni ambitieux ni crédible, on se ramassera aux prochaînes élections nationales !
Le problème commun aux projets des ténors Royal/Aubry/Delanoé, est qu'aucun n'a de solution pour s'attaquer de front au fléau n°1 qui ronge notre société depuis 25 ans, le chômage et la précarité de masse.
Tous misent sur le retour de la croissance, alors qu'elle n'a jamais dépassé les 3%/an depuis 30 ans, qu'il faut au minimum 3.6% pour créer des emplois et que la France est en train d'entrer en récession !
Le seul projet qui tienne la route sur ce plan est celui de Hamon / Larrouturou, avec la semaine de 4 jours à la carte qui est expérimentée depuis 14 ans dans 400 PMEs et dont la généralisation permettrait de créer au mininmum 1.6 millions d'emplois en CDI sans 1ct d'augmentation des impôts ni des charges des entreprises (étude ministère du travail/Insee/caisse des dépôts).
Le cercle vertueux attendu est : 1,6 millions d'emplois stables créés => 1.6 millions de familles retrouvant un réel pouvoir d'achat => + de consommation et de cotisations sociales=> + de croissance et - de déficits => encore moins de chômage et de précarité => réquilibrage du rapport de force entre salariés/employeurs => augmentation des salaires et donc du pouvoir d'achat.

Et cette mesure n'est qu'une parmi une 20aine pour l'application d'une vraie politique de gauche en France et Europe !

24 septembre, 2008 17:12  
Anonymous Laurent dit ...

Je vais te dire ce qui me tue le +, Luc, et ce n'est pas parce que j'ai une demi bouteille de Brouilly dans le sang.

Ce qui me tue, c'est que le PS AURAIT un boulevard SI seulement il laissait de côté ces fameux barons et baronnes qui font passer les nouveaux riches pour des intellectuels en comparaison.
Le PS a en son sein, au local, des gens qui croient (incroyable !), des gens qui ont des idées, et des solutions, qui savent créer de la valeur, mais qui sont finalement écartés au final à cause d'une logique de nomination digne d'un salon de Louis XIV.

Ce qui m'embête le plus, c'est que la déception qui me gagne est à la hauteur de ce quelques esprits brillants ont parfois entraperçus à travers ce *** de PS.

Au final, pour quoi je vais voter ?

Et bah là tout de suite, je ne sais pas.

24 septembre, 2008 23:11  
Anonymous abadinte dit ...

Approximations, erreurs et fautes égrènent ce texte.

Lebon soutient Aubry depuis le début.

Mauroy ne s'écrit pas Moroy.

La motion d'Aubry se nommme "Changer la gauche pour changer la France".

Bref, il y a encore des progrès à faire...

26 septembre, 2008 12:09  
Anonymous Denis dit ...

Les mêmes causes - et les mêmes hommes et femmes - produisent les mêmes effets.

Soyons moderne... soyons de gauche.

03 novembre, 2008 07:42  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home