]]>

13 novembre 2008

Benoît Hamon prend les militants socialistes pour des cons !

Partager
Benoît Hamon, celui qui se rêve en grand rassembleur du front Tout Sauf Ségolène, a usé et abusé (de sa voix ou de celles de lieutenants comme Razzy Hammadi ou Bruno Julliard par exemple) de l'argument qu'il ne fallait surtout pas voir Ségolène Royal accéder au poste de premier secrétaire du Parti Socialiste sous prétexte qu'elle pronait des alliances avec le MoDem de François Bayrou.

Benoît Hamon y allait même de la phrase sans équivoque : "Le Modem ne sera jamais un partenaire du PS". Et aujourd'hui, l'on apprend que Benoît Hamon et ses amis se rapprochent de Martine Aubry et de ses amis. Toujours le même Hamon de déclarer : "nous sommes près d'un accord politique avec Martine Aubry".

Retour dans le passé. Martine Aubry n'a-t-elle pas été réélue à la mairie de Lille avec les voix du Mouvement Démocrate ? Ah si, tiens, la liste du second tour rassemblait un large front du MoDem au Parti Communiste. Pour Benoît Hamon, surtout pas d'alliances avec le MoDem, surtout pas de rapprochement avec Ségolène Royal pour cette raison, mais si Martine Aubry le fait, c'est forcément différent. Allez comprendre ...

Libellés : ,

31 Commentaires:

Anonymous abadinte dit ...

Des types du modem qui se sont ralliés sans équivoques possibles au programme de gauche et qui s'occupent aujourd'hui des jardins publics! Poste extrêmement politique s'il en est!

13 novembre, 2008 14:35  
Anonymous Maxime dit ...

D'où un changement de titre qui s'impose: Luc Mandret prend ses lecteurs pour des cons!

13 novembre, 2008 14:39  
Blogger dedalus dit ...

Bref, un billet qui ne saurait mieux dire que le Modem roule pour Ségolène Royal. Aurait-il un intérêt à sa victoire ? Serait-il menacé par un PS ancré à gauche ?

Je vous ai raconté l'histoire de la grenouille centriste et du boeuf socialiste ?

13 novembre, 2008 14:47  
Anonymous Jujupiter dit ...

On ne sait pas encore le contenu de l'arrangement entre Aubry et Hamon. Il me semble d'ailleurs qu'Aubry ne veut pas d'alliance PS-MoDem malgre son alliance locale...

Par ailleurs, je comprends la mefiance de Hamon vis-a-vis du MoDem. Le MoDem est encore un parti en gestation, on ne sait pas exactement comment il se positionne et sa strategie electorale lors des municipales etait absolument desastreuse en terme d'image. Le mot d'ordre, c'etait "Alliez-vous a ceux qui vont gagner", l'opportunisme. Quand le MoDem s'allie a l'UMP, comment peut-il se donner une image de parti anti-sarkozyste?

13 novembre, 2008 14:51  
Anonymous sonia bess dit ...

l'ennemi de mon ennemi ne peut être que mon ami!

13 novembre, 2008 15:00  
Anonymous peuples dit ...

j'aime bien ton titre luc

13 novembre, 2008 15:04  
Blogger romain blachier dit ...

bien d'accord avec toi Luc

13 novembre, 2008 15:04  
Blogger Yves Formentin dit ...

Alors Luc tu es assez aveugle quand même ou de mauvaise foi!
D'une, Martine n'a pas été élu grâce au voix du Modem, elle l'aurait été sans. C'est le Modem qui est venu la voir pour lui apporter son soutien. Or ici c'est Royal et Peillon (relis sa tribune dans Libé d'il y a quelques semaines...) qui veulent aller voire le Modem, ce qui pour nous socialistes, est une démarche complétement différente. De plus, elle l a redit hier, elle veut le faire entre les deux tours ! Comme en 2007, simplement par un calcul arithmétique, sur aucune base programmatique !

Enfin Benoit veut qu'elle soit clair sur cette question car elle est d'importance. Or elle ne l'est pas vu qu'elle change de discours toutes les deux semaines, tout comme Vincent Peillon. Et Aubry et Hamon parle de fond, il y a des discussion sur comment diriger le parti et sur quelle ligne politique.

Royal elle fait un JT (et prend du temps d'antenne de l'opposition...) pour dire qu'elle a "envie" et c'est tout! Et dans sa lettre aux trois camarades, il n'ya qu'une ligne sur l'europe !!! Alors que la france préside l'ue et qu'il y a des élections dans six mois!!! Tu me connais, je ne suis pas un fanatique ni de benoit ni personne, mais la elle se fout de nous.

C'est elle qui met le MoDem au cœur des débats (un parti qui à moins de parlementaires que les Verts pour l'instant), et c'est elle qui pose sa personne également au cœur des débats, cristallisant ainsi toute possible discussion, or elle est arrivée en tête certes, sa motion a cette légitimité, mais 29% ce n'est pas 51% ! Pas en démocratie en tout cas.

13 novembre, 2008 15:05  
Anonymous Laurent dit ...

God bless Luc Mandret

13 novembre, 2008 15:39  
Blogger François-Xavier dit ...

Je me demande ce qui est la meilleure garantie pour faire passer les idées et le projet socialistes, être dans l'opposition à Sarkozy ou Bayrou, ou bien gouverner avec quelques centristes assez intelligents pour mettre l'humain au-dessus des profits.

13 novembre, 2008 16:01  
Anonymous Nicolas Voisin dit ...

Je ne suis pas d'accord avec toi Luc, sur ce coup-là.

je m'explique...

Royal commet deux erreurs fondamentales que dénonce, je crois à juste titre, Hamon :

- en voulant remettre à l'entre-deux tour le débat des alliances avec le modem elle trompe son monde et se trompe gravement. C'est un accord durable, une plateforme d'échange, de travail (etc) qu'elle doit mettre en oeuvre avec Bayrou. Ce que Peillon demande explicitement. Et pour ce faire, effectivement, la direction du PS n'est pas la meilleure place à prendre... Mais ce doit être pour la "séquence suivante".

- enfin en ne plaçant pas en candidat quelqu'un qui incarne une relève face à la génération mitterrand (que ce soit réel ou figuré, d'ailleurs ; la politique est d'abord figurée) elle bafoue le vote des militants, qui, que je sache, on voté pour une motion E incluant la remise au "frigidaire" de sa candidature (elle est 17° sur sa liste).

Si Je me sens plus proche d'une dynamique de centre gauche que de celle de Benoit, on ne peut pas lui reprocher de ne pas poser les bonnes questions.

une dernière question, à l'attention du modem celle-ci et que je posais aussi il y a 2 mois lors de l'UE à l'instar de Peillon, posée ce matin sur RTL par Benoit de Solutré : et le Modem, pourquoi siège-t-il avec les libéraux en Europe ? Et qu'en sera-t-il après les prochaines élections européennes ? S'il ne change pas de camp à ce niveau, que viendrait faire une discussion avec "la gauche" ?

Royal joue floue, elle a un coup de retard. Je crois que c'est elle qui nous prend pour des cons. Enfin, je dis "nous" je pense aux militants socialistes. Je ne milite nulpart. Par défaut. Jusque là tout cela manque cruellement de cohérence...

wait & fight

13 novembre, 2008 16:10  
Anonymous Claudio Pirrone dit ...

Donc, si c'est le PD italien de Veltroni et Prodi (pas très à droite quand même) qui fait partie du PDE, faisant groupe commune avec l'ELDR dans l'ADLE, ça va mais si c'est le MoDem, qui est dans le même PDE, donc dans l'ADLE alors là on est alliés avec des affreux libéraux.

Je crois qu'il faut changer de lunettes, avant de changer de logiciel ....

13 novembre, 2008 16:23  
Anonymous un gracque dit ...

J'attend avec impatience la mort du Parti Socialiste. Ce parti plombe la France depuis 10 ans. Le problème vient de la culture socialiste même: Faussement révolutionnaire, profondément étatiste et antilibérale. L'Europe et la mondialisation auront raison d'eux.

13 novembre, 2008 16:47  
Anonymous abadinte dit ...

pourquoi ne suis-je pas étonné qu'un Gracque soit rallié à Royal?

13 novembre, 2008 17:32  
Anonymous Anonyme dit ...

Luc, tu parles des voix d'Hamon, moi je me contenterai de parler de sa voix.
Elle est tout simplement, la voix, l'organe, tout simplement donc inaudible.
Il était à l'émission de France 2, mots croisés, et sa voix sourde ne passait pas, mais alors pas du tout.
Quant au fond, la vérité est que Hamon tout seul - et c'est ce qui va se passer si le PS implose - ça fait encore moins que Bayrou en pourcentage de français, d'autant que plus le PS tergiverse et ratiocine, plus de nombreux français rejoignent le parti de F. Bayrou, un leader qui parle clair et franchement contre le parti en place ... alors que Hamon donnait du "tu" et du "Eric" à Bresson, qui lui n'est pas parti pour le Centre, mais a fait un virage à 180 degrés.
Alors être à gauche pur et dur, à d'autres !!!

13 novembre, 2008 18:04  
Anonymous Joseph dit ...

Beaucoup de commentateurs ci-dessus semblent d'accord sur un point : Sarko et l'UMP méritent de ruiner la France cinq ans de plus pendant que les socialistes, préférant de deux maux le pire, resteront fidèles à leur incohérence idéologique en privilégiant des alliances avec des astres morts d'un antilibéralisme ... qu'aucun gouvernement PS n'a jamais mis en oeuvre et ne mettra jamais en oeuvre.
Malgré ses défauts, Royal (et ses lieutenants) ont au moins le mérite de reconnaître que le premier grand parti à leur droite est le MoDem, opposé au niveau national à la politique de l'actuelle majorité, et qu'une alliance entre la Gauche de progrès et les Démocrates pourrait faire le poids face à Sarko.

Mais ça, c'est parce qu'elle pense à 2012, contrairement aux autres éléphants, qui préfèrent perdre les élections nationales pour mieux gagner les élections intermédiaires grâce aux mécanismes du vote sanction. Le PS est avant tout un parti de caciques locaux, ne l'oublions pas. Ségolène est ainsi le chien dans leur jeu de quille, d'où ce front "Tout sauf Ségolène" dépourvu de toute base idéologique mais mû uniquement par la défense du statu quo le plus stérile et le plus irresponsable.

13 novembre, 2008 18:05  
Anonymous Benjamin SAUZAY dit ...

Ce qui est avant tout surréaliste c'est que le MoDem soit au centre des débats du PS !!!

Cela donne quand même une belle idée du vide cosmique du PS actuellement...

Ah si, ils se demandent également encore s'il faut être socialiste ou social-démocrate... réflexion périmée de 20 ans ! Il faudrait peut-être leur dire qu'actuellement la majorité des mouvements politiques sont déjà projetés vers l'après...

Ah ils ne peuvent pas avoir cette réflexion ? Prisonnier de leur idéologie ? Ah bon... ils sont quand même bizarres ces socialiste !

13 novembre, 2008 18:10  
Anonymous gracque qui en a marre dit ...

S.Royal devrait aller au Modem et y constituer un vrai courant efficace. Les positionnements à la Fabius (à gauche lors des scrutins et au centre lors des responsabilités) empêchent les mentalités de changer.
La France a laissé passer la sociale-démocratie.. On le voit maintenant à l'état de ses finances: Plus aucune marge de manoeuvre!

13 novembre, 2008 18:11  
Blogger Etienne B. dit ...

Etrange cet attrait soudain pour la défense de Ségolène Royal de la part des adversaires du PS ;)

Comme si vous preferiez l'avoir elle qu'un autre comme adversaire.

Auriez-vous peur d'Hamon ?

13 novembre, 2008 19:10  
Anonymous le chafouin dit ...

Aubry n'a pas passé d'accord avec le modem mais ea accepté deux ou trois élus sur sa liste, nuance. Elle n'a pas changé un iota de son programme lillois...

13 novembre, 2008 21:13  
Blogger Hervé Torchet dit ...

Finalement, j'ai donné mon opinion sur mon blog.

13 novembre, 2008 21:23  
Anonymous Anonyme dit ...

La crise redessine le visage de la pauvreté en France, s'inquiètent les associations caritatives.

Depuis plusieurs semaines la situation s'est détériorée, à tel point que le rapport annuel sur la pauvreté du Secours Catholique, qui sera rendu public jeudi « a un temps de retard », met en garde François Soulange président du Secours Catholique.

La récession a précipité dans la précarisation des catégories inédites de la population. « Depuis septembre 2008 et le début de la crise, on voit arriver des jeunes qui débutent leur vie professionnelle. En intérim ou en CDD de trois mois, leurs contrats n'ont pas été renouvelés », confie François Soulage.

Du côté de la Croix Rouge, on remarque que de nombreux étudiants, mais aussi des retraités, des employés en CDI et aux petits salaires, y compris des fonctionnaires municipaux, requièrent désormais de l'aide pour manger.

Poussent aussi la porte des associations des « nouveaux pauvres ». « Des profils inédits se tournent vers nous : chefs d'entreprise en faillite, petits commerçants qui doivent fermer leurs boutiques...», témoigne, dans les Echos, Henriette Steinberg, secrétaire générale du conseil d'administration du Secours populaire.

La hausse conjuguée des loyers, de l'essence et des produits alimentaires, vécue en 2008, s'est traduite par une aggravation de la précarité. « Ceux qui venaient à nous le font plus souvent et pour des besoins plus vastes », s'alarme Henriette Steinberg. Toutes les associations constatent une hausse de la fréquentation de leurs centres.

« Le Secours Populaire a accueilli entre 10 et 15 % de personnes supplémentaires. Aux Restaurants du Cœur, c'est la même chose » confie François Soulage.

A Narbonne, 30 % de citoyens en plus ont fait appel au Secours Catholique.

A Toulouse, l'affluence aux distributions de repas de la Croix-Rouge a doublé.

http://www.lefigaro.fr/economie/2008/11/13/04001-20081113ARTFIG00425-la-crise-fait-emerger-de-nouveaux-pauvres-.php

13 novembre, 2008 22:13  
Anonymous Eric JULLIARD dit ...

"Pour Benoît Hamon, surtout pas d'alliances avec le MoDem, surtout pas de rapprochement avec Ségolène Royal pour cette raison, mais si Martine Aubry le fait, c'est forcément différent. Allez comprendre ..."

Faussement naïf, Monsieur Mandret ? Ou bien auriez-vous tout simplement perdu de vue les fondamentaux de l'action politique à la française ?

Vous savez, ce genre de trucs assez minables faits pour alimenter les dîners en ville ou édifier ceux qui ont oublié de penser par eux-mêmes, et qui sont au total les plus nombreux.

13 novembre, 2008 23:01  
Anonymous Anonyme dit ...

Bravo et merci Luc! Clairvoyant et juste. Mais tu aurais pu ajouter une chose: Hamon est même ouvert à la discussion avec Delanoé, cet atroce social-libéral "manager" qui privatise à tout va à la Mairie de Paris.

Bref, merci.AMitiés,

Julien T.

13 novembre, 2008 23:20  
Anonymous Farid dit ...

Benoit Hamon ne prend pas TOUS les militants socialistes pour des cons.

... Juste ceux qui veulent s'allier avec Bayrou. La nuance est de taille et il me parait assez léger de ne pas préciser cette nuance. Pour avoir côtoyé ce monsieur et vu de près ses méthodes, je peux affirmer qu'il s'agit d'un vrai malotru dès qu'il s'agit de démocratie.

Dans ce cas cher ami, il faut vraiment être con pour vouloir s'associer avec un malotru. Et benoit Hamon a raison de le penser et même de le dire !

14 novembre, 2008 01:28  
Blogger Eric citoyen dit ...

"Le raciste" George FRECHE sera t-il réintégré par Ségolène ROYAL si elle gagne le congrès ?

Cela me semble une question bien plus grave !

...

A+

14 novembre, 2008 11:26  
Blogger Hervé Torchet dit ...

@ Eric citoyen

Sur les propos pseudo-racistes de Frêche, on a été d'une très grande injustice.

@ Farid

Si tu fais campagne pour la réélection de Sarkozy, dis-le tout de suite.

14 novembre, 2008 11:36  
Anonymous TAdF dit ...

Je suis entièrement d'accord avec ce qu dit " Gracques " je n'ai rien à retirer ... et je dis aussi à quand la mort du parti socialiste qui plombe la France depuis 20 ans ... ( Ça a été dit au dessus )

TAdF

14 novembre, 2008 15:04  
Anonymous Philippe dit ...

Mais ca tire à boulet rouge (sic) ici ! N'y-aurait-il plus rien à dire sur l'UMP ?

14 novembre, 2008 20:38  
Anonymous Thieffaine dit ...

Bravo pour le jeu de mots , Philippe... c'est exactement ça ... mais ce n'est pas " Meurtre au Parti Socialiste " mais " Suicide au Parti Socialiste "
Et contre l'UMP , si il y a à dire : par exemple que Nicolas Sarkozy a reçu le prix du courage politique .
S'il y avait un prix de la débandade qui l'aurait à votre avis ?

TAdF

15 novembre, 2008 15:25  
Anonymous Rébus dit ...

D'accord avec toi, Luc, sur l'analyse. Pas spécialement Ségolènisted e base, ce front est en train de me faire changer davis ou peu s'en faut.
Hamon, dont la motion m'avait pourtant plu, se voulait le chevalier blanc de la gauche , le nouveau sauveur. Il est déjà un apparatchick, un éléphanteau

19 novembre, 2008 01:53  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home