]]>

01 décembre 2008

Elections européennes 2009 : comment gagner le scrutin ?

Partager
Sept mois. Dans sept mois environ, les Européens voteront pour élire les membres du Parlement. Pour le moment, le sujet intéresse bien peu de monde. Mais dans les partis politiques, on commence déjà à réfléchir aux stratégies, aux messages. Un scrutin important. Le premier vrai scrutin depuis les élections présidentielles de 2007 qui permettra d'étudier la popularité de la droite au pouvoir, de comprendre la confiance que les Français accorde au gouvernement.

Comment gagner les élections européennes ? Comment en juin 2009 être le parti politique que les Français choisiront en majorité pour les représenter ? Comment faire que la campagne des européennes soit centrée par les médias sur tel ou telle écurie ?

Deux remarques, peut-être très simplistes voire bêtes au premier abord, mais à ne pas oublier. Le premier parti politique à attaquer aura un avantage sur ses concurrents : installer le débat, être le premier, obliger les autres à rebondir sur ses propositions. Avoir toujours une longueur d'avance. Préparer la deuxième salve au moment où les autres se contentent de réagir à la première. Et ainsi, imposer dans l'espace médiatique ses propositions, et tandis que les autres les commentent ils ne peuvent proposer les leurs.

Encore plus sur les élections européennes, il va falloir trouver les sujets qui intéressent les Français. Ne pas être trop techno, trop expert, trop spécialiste.
Comme le dit mon ami le crapaud : "la faiblesse du MoDem est là : on n’arrive pas à parler à l’ensemble des Français. Il nous a manqué un vote populaire en 2007". Concernant les européennes, la faiblesse pour tous les partis se trouve dans le fait que les Français ne s'intéressent pas à ce scrutin. Elections européennes riment avec abstention massives.

Alors : de quoi parler ? D'identité européenne ? De l'Europe face à la crise économique ? De la politique étrangère de l'Europe ? Des droits sociaux ? De fiscalité ? De l'Europe de demain ? Plus encore que les sujets, c'est la façon de les aborder qui importera. Non pas en prenant les Français et les Européens pour des demeurés, mais en partant du postulat que ce sujet ne les intéresse pas. Parler simple, parler du quotidien et de l'implication de l'Europe dans ce quotidien. Ce qui avait fait du referendum sur le Traité Constitutionnel Européenn un succès en terme d'implication des électeurs.

Quel parti sonnera la charge le premier ? Lequel saura trouver l'angle d'attaque le plus pertinent et le plus efficace ?


A lire ou relire à propos des élections européennes de Juin 2009 :
- élections européennes 2009 : une Europe très nationaliste
- élections européennes 2009 : le MoDem se prépare
- élections européennes 2009 : les députés européens du MoDem
- élections européennes 2009 : la place de l'Europe dans les médias
- élections européennes 2009 : quelle Europe de la défense ?
- élections européennes 2009 : on fait quoi ?

Libellés : , , , , , ,

7 Commentaires:

OpenID arnaudh dit ...

Ton troisième paragraphe et ta conclusion sont d'une extrême pertinence. Sur les sujets: tous au même temps, ils sont tous d'actualité. Sur la façon de les aborder, il faudrait ne pas oublier les leçons du TCE et du TdL, notamment sur internet, mais ça c'est une autre paire de manches, les partis politiques (comme les armées), ont tendance à faire campagne avec les armes, stratégies, et stratèges qui permettent de gagner l'élection précédente, et non celle en cours... (ou pire, utiliser des références à des élections sur d'autres continents, comme si les enjeux, les acteurs, et les modes de communication étaient les mêmes).

La campagne sera du même niveau que nos stratèges.

01 décembre, 2008 12:36  
Blogger GillesMisrahi dit ...

Pour réussir, il faudra faire simple, authentique et créer la surprise, c'est ça la clé.

Le Mouvement Démocrate a une vraie culture européenne. Saurons-nous marquer des points (et à quel niveau Champions League, UEFA, Intertoto) ?

Saurons-nous nous mettre dans l'ordre de marche qui peut amener à une score honorable ?

Saurons-nous penser, parler et agir neuf ?

01 décembre, 2008 13:03  
Anonymous Claudio Pirrone dit ...

Salut Luc, que te dire sinon que je propose depuis avril déjà une approche pour répondre aux questions que tu poses là ?

Elle n'est bien évidemment pas la seule possible. Et elle doit trouver la manière de se mettre en cohérence avec l'héritage politique du MoDem

Mais à mon avis, c'est la seule approche gagnante.

01 décembre, 2008 13:18  
OpenID arnaudh dit ...

D'accord avec Claudio avec une nuance: ce n'est pas la seule approche gagnante, mais ça fait partie d'une approche globale qui permettrait de passer par là où nous ne sommes pas attendus (d'ailleurs, auguri Claudio, tes travaux sur l'économie étaient prémonitoires).

01 décembre, 2008 13:25  
Anonymous Bix dit ...

On est vraiment désolé d'avoir pris une longueur d'avance avec Europe Écologie.
http://www.europeecologie.fr

01 décembre, 2008 14:41  
Blogger Ivan Gabrièle dit ...

Comme Arnaud, je trouve ton troisième paragraphe vise très simplement et très justement ce qui permettra à un parti d'exister avec une longueur d'avance durant ces élections. Même si, j'ajouterai un bémol qui est parfaitement prouvé avec le commentaire au-dessus du mien : c'est nécessaire mais ce n'est pas suffisant. Il y a un véritable problème de fond concernant notre médiatisation... Je n'ai jamais fait le calcul mais je suis presque assuré d'entendre plus souvent s'exprimer Olivier Besancenot que François Bayrou sur l'année 2008. Pourtant, leur poids en terme de représentativité passe de 1 à 4 entre eux...

On ne va pas entrer dans la sempiternelle question "à qui cela profite-t-il ?" dont la réponse ne changera rien au problème. La solution se trouve à mon avis dans le nombre de démocrates susceptibles d'être interviewés nationalement ou régionalement. Nous n'avons pas assez de spécialistes identifiés et prêts à affronter un plateau télé.

On existe parce qu'on prend des initiatives originales qui sont comprises par tous et qui permettent de nous identifier sans détour. Nos initiatives ne sont pas assez fortes, assez nombreuses et assez bien communiqués pour attirer naturellement l'oeil des citoyens et donc des médias.

01 décembre, 2008 23:37  
Anonymous Mistral dit ...

Je propose une bonne guerre avec les allemands et les autres

Avec juste quelques millions de morts.

Avec plein de monument aux morts.

Juste pour rappeller à quelques abrutis(suiver mon regard à gauche) ce qu'est l'Europe

02 décembre, 2008 20:51  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home