]]>

31 janvier 2008

Municipales 75018 Paris : les candidats pour un débat

Partager
Suite à ma proposition d'organiser un échange sur les idées défendues par l'ensemble des candidats aux élections municipales dans le 18ème arrondissement, quelques réponses me sont déjà parvenues.

Je remercie donc dans l'ordre d'arrivée de leur accord : Roxane Decorte, tête de liste UMP (son site de campagne), Cyril Bozonnet, tête de liste Front National (son blog) et David Pierre-Bloch, tête de liste Nouveau Centre.

Roxane Decorte, Cyril Bozonnet et David Pierre-Bloch ont accepté de se prêter au jeu de la démocratie. Et de répondre aux deux questions hebdomadaires qui seront posées ici durant les cinq semaines restant d'ici le premier tour du scrutin municipal du 9 mars 2008.

Pour le moment, toujours pas de réponse de la part de Daniel Vaillant, tête de liste PS (son site de campagne), ni de Sylvain Garel pour Les Verts, ni de Syrine Catahier pour le MoDem (son blog de campagne), ni de Michel Langlois (son site de campagne). J'ai pourtant adressé à chacun d'entre eux un mail à propos de cette initiative.

J'espère qu'ils viendront s'ajouter à la liste des candidats acceptant de nous faire partager leur vision et leur projet pour le 18ème arrondissement. Si vous avez un moyen de les contacter, n'hésitez pas. Si vous connaissez d'autres candidats, merci de me le signaler.

Libellés : , , , , , , ,

Le pétage de plomb du jour

Partager
Dans le métro, en début de matinée. En route pour un rendez-vous. Assis sur l'une des places d'un carré. A côté de moi, une jeune femme bobo parisienne de la tête au pied. Chemisier élégant blanc, foulard noir, jupe fendue au dessus du genou noire, bottes en cuir. Jeune cadre dynamique très élégante. Plutôt sexy même. Maquillage sobre mais efficace. Un faux air de Sophie Marceau, de longs cheveux bruns brillants coiffés impeccablement, des yeux en amande couleur azur. Un sac à main probablement cher (je n'y connais rien), une sacoche d'ordinateur portable.

Cette jeune femme, plongée dans sa lecture de "Un enfant de l'amour" de Doris Lessing. Retentit la sonnerie de son téléphone portable. Un Nokia E61. Ce type de sonnerie stridente et agaçante, pâle reproduction synthétique d'un air de musique classique bien connu.

La jeune femme se met à hurler, chantant à voix hurlante l'air de la sonnerie de son téléphone. Et ce pendant au moins quatre longues sonneries. Un moment qui dure trente secondes environ, mais cette hystérie semble une éternité. Imaginez quatre "lalalalalaaaa lalalalalaaaa lalalalalalalalaaaaa la la la la la la la la la la laaaa" consécutifs et complémentaires, ceux du téléphone, ceux de la jeune trentenaire.

Puis la sonnerie cesse. La jeune femme également. Elle tousse un bon coup. Puis son téléphone se remet à sonner. La jeune femme décroche et du ton le plus agréable et féminin de sa voix parle : "Bonjour Marc, vous allez bien ? J'allais justement vous appeler, je suis dans le métro". Un rendez-vous dans un café confirmé. Et elle raccroche.

Dans le métro, les passagers qui se regardent, les uns interloqués, les autres amusés. La jeune femme semble impassible, se replonge dans sa lecture. Deux stations plus tard, elle se lève, ajuste sa jupe d'un revers de main assuré. Se regarde dans la vitre de la porte de métro. Son regard est morne, absent, vidé. Celui d'une femme au bout du rouleau, au bord du précipice. Le temps de s'en apercevoir elle-même et elle reprend le dessus. Ouvre la porte, et glisse délicatement sur le quai du métro vers la sortie.

Libellés : ,

10ème anniversaire de l'euro : votez pour la pièce commémorative de 2 euros

Partager
La Commission Européenne soumet au vote des internautes le choix d'une pièce commémorative de 2 euros pour fêter le dixième anniversaire du lancement de l'euro.

La pièce de deux euros sélectionnée sera émise dans tous les pays de la zone euro début 2009. 1er Janvier 1999 - 1er Janvier 2009 : presque 10 ans déjà que l'euro existe, et le France paraît comme une monnaie ancestrale.

Vous avez jusqu'au 22 Février 2008 pour sélectionner la pièce de 2 euros commémorant cet anniversaire.

Voici, de gauche à droite, les cinq choix, et leur descriptif ci-dessous, proposés par la commission des Affaires Economiques et Financières :
Un ensemble de courbes orientées vers la zone euro évoque l’hémicycle du Parlement européen, où sont représentés tous les peuples de l’Union européenne.

L’euro est l’aboutissement d’une longue histoire des échanges commerciaux entre les hommes, qui va du troc préhistorique (évoqué par l'aspect volontairement primitif du dessin) à l‘Union économique et monétaire.

A coté du symbole de l’euro, le chiffre romain X représente 10 ans d’Union économique et monétaire et suggère l’idée de l’Europe comme croisement des peuples et des cultures. La spirale symbolise la croissance et le développement.

A coté du symbole de l’euro, le chiffre romain X représente 10 ans d’Union économique et monétaire et suggère l’idée de l’Europe comme croisement des peuples et des cultures.

Une spirale croissante de dix étoiles, ou de dix citoyens se donnant la main, montre que dix années d’Union économique et monétaire ont fait la force de l’euro qui continue de se développer depuis sa création en 1999.

Libellés : ,

30 janvier 2008

Municipales 2008 : 10 questions aux candidats du 18ème arrondissement

Partager
J'aime mon arrondissement, le 18ème arrondissement de Paris. J'aime encore plus mon quartier, celui de la Goutte d'Or et de Marx Dormoy. Et forcément je m'intéresse aux élections municipales qui vont se tenir les 9 et 16 Mars 2008, pour renouveller les élus de cet arrondissement. Je pense ne pas être le seul. Et malgré tout cela, la campagne s'en tient à des considérations nationales : la campagne doit-elle être un referendum pour ou contre Sarkozy ? On nous rabache la tête de sondages et de candidatures de personnalités diverses et variées. Mais finalement, nous entendons peu parler des véritables projets de chaque liste locale.

Alors je me lance, on verra ce que cela donne. Je propose à tous les candidats de toutes les listes se présentant aux électeurs du 18ème arrondissement d'élever le niveau, et de nous présenter clairement leurs propositions sur des thématiques très précises.

Voici mes propositions. Chaque dimanche, je lancerai deux questions. Locales. Claires et précises. Je demanderai donc à chaque liste ayant accepté de jouer le jeu de répondre à chacune de ces deux questions, en se concentrant sur les solutions proposées, dans un texte de 1000 à 1500 caractères. Chaque liste aura jusqu'au mardi soir minuit pour me faire parvenir ses deux propositions. L'intégralité des deux textes de réponse de chacune des listes sera ensuite publiée sur ce blog chaque mercredi.

Au final, 10 questions donc. Semaines du 4 Février, du 11 Février, du 18 Février, du 25 Février, du 3 Mars. Cinq semaines. Deux questions par semaine. Donc dix questions. N'hésitez pas en commentaire à me faire part de questions que vous aimeriez que je pose.

Nous commencerons donc ce samedi. Je vais contacter par mail Daniel Vaillant (candidat pour le Parti Socialiste), Roxane Decorte (candidate pour l'UMP), Syrine Catahier (candidate pour le Mouvement Démocrate), David Pierre-Bloch (candidat pour le Nouveau Centre), Cyril Bozonnet (candidat pour le Front National), Sylvain Garel (candidat pour Les Verts), Michel Langlois (candidat sans étiquette).

Si vous avez les contacts d'autres candidats dans le 18ème arrondissement, n'hésitez pas à me communiquer leurs coordonnées.

Enfin, cette initiative ne verra le jour que si au minimum 3 candidats décident de jouer le jeu. Je croise les doigts, les citoyens du 18ème arrondissement méritent bien cela !

Libellés : , , , , , , , ,

Ian Brossat, à la recherche du PCF perdu ?

Partager
Ian Brossat, jusqu'à hier un grand inconnu (ce n'est pas forcément un défaut en politique), est porte-parole des communistes parisiens pour les municipales.

Voila la façon dont il qualifie le MoDem : "c'est une pincée d'ex-Verts en mal de postes, une cuillerée des derniers survivants du giscardisme et une louche d'anciens tibéristes. Ce mélange constitue une soupe peu ragoûtante qui n'a rien à faire à la table de la gauche". Pas très gentil Ian Brossat. Mais a-t-il réfléchi à ceux qui constituent les communistes ? Allez, un peu de courage Monsieur Brossat ...

Ìl continue en parlant de Didier Bariani, tête de liste pour le MoDem dans le 20ème arrondissement : "Nul ne peut imaginer que les listes de gauche hébergent les vieilles gloires du tibérisme finissant, telles que Didier Bariani, ancien maire chiraquien du XXe arrondissement".

Et si c'était là justement la force du MoDem ? D'avoir des personnes venues de tous horizons ? Comment Monsieur Brossat peut-il critiquer les candidats "en mal de postes" ? Si son ton est justement si hargneux et haineux, n'est-ce pas justement que le PCF a peur de se retrouver avec encore et toujours moins d'élus ? Ian Brossat va devoir s'y habituer : le Parti Communiste Français est mort. Et ce n'est que le Parti Socialiste qui le maintient en perfusion, uniquement grâce à des élus que le PS s'autorise pour des raisons (désormais bien obscures) à lui accorder.

Alors, je vous comprends, cher Ian Brossat : le MoDem vous effraie, car le MoDem sera probablement l'un des prochains alliés du PS, par exemple à Paris. Le MoDem et le PS et d'autres encore pourront se retrouver sur des projets. Et ce n'est pas la doctrine du MoDem qui vous effraie, nous sommes en train de la construire.

D'ailleurs, parmi certains candidats investis par le MoDem se trouvent d'anciens élus de la majorité sortante ? Et du jour au lendemain, vous ne voudriez plus travailler avec eux ? Si ce n'est pas du sectarisme, expliquez-moi ...

Ce qui vous effraie, chers amis communistes, c'est de ne plus exister. Oubliés dans les méandres de l'histoire entre une LCR renouvellée sur votre gauche, et un axe PS-MoDem sur votre droite. Et vous au milieu, les communistes cocus des élections.

Libellés : , , , , ,

29 janvier 2008

Quand la scientologie fait sa pub

Partager
Ce matin dans ma boite-aux-lettres, un trac bien surprenant. La scientologie fait sa pub. Deux tracs.

Le premier (ci-contre) avec en gros "Qu'est-ce que la scientologie ?". Puis une invitation à se rendre sur le site www.scientologieparis.com. Et tout en bas six lignes de blabla : "Marque déposée. Tous droits réservés. Scientologie est une marque déposée et une marque de service, détenues par Religious Technology Center et utilisées avec sa permission. Les services de Scientologie, philosophie religieuse appliquée et les techniques de Dianétique, technologie de guérison spirituelle, sont exclusivement délivrés dans chaque pays par les bénéficiaires d'une licence de l'Eglise de Scientologie, etc etc ..."

Le second trac, beaucoup plus marketing : "Stress ? Réactions irrationnelles ? Peurs inexpliquées ?" Puis : "Découvrez-en la cause dans le livre La Dianétique sur www.non-stress.com".

Qu'en pensez ? Sinon une volonté de la scientologie de toujours et encore recruter des membres ? Et ce quels qu'en soient les moyens ? Quitte à utiliser des outils détournés. Et d'embobiner des personnes parmi les classes populaires (j'habite à la Goutte d'Or).

Par ailleurs, ces démarches sont-elles légales ? Est-il possible de déposer plainte contre l'Eglise de Scientologie, celle-ci étant officiellement reconnue comme une secte ?

Libellés :

28 janvier 2008

Municipales 2008 à Paris : le programme de Marielle de Sarnez

Partager
Demandez le programme ! L'équipe de Marielle de Sarnez vient de publier le programme du Mouvement Démocrate, proposé aux parisiennes et aux parisiens en vue des prochaines élections municipales à Paris.

Et parce que vous risquez de tomber sur ce blog lorsque vous tapez dans Google des requêtes telles que "de sarnez programme" ou "programme marielle de sarnez" ou encore "programme de sarnez paris" ou je sais quoi d'autre qui contiennent les mots différemment assemblés : municipales, modem, marielle de sarnez, 2008, programme, projet, mouvement démocrate.

Vous pouvez donc télécharger le projet de Marielle de Sarnez et des candidats du MoDem pour Paris.

Et n'hésitez pas à vous rendre sur le site officiel de campagne de la campagne du Mouvement Démocrate à Paris. Vous pourrez y découvrir un peu plus Marielle de Sarnez, mais également toutes les têtes de liste du MoDem dans chaque arrondissement, et réagir au programme du MoDem pour Paris.

Libellés : , , , ,

Ségolène Royal invente le storymailing

Partager
Mail envoyé à la Newsletter de Désirs d'avenir. Ségolène Royal pratique donc désormais une technique de communication bien connue, le storytelling, que l'on pourrait désormais baptiser pour l'occasion strorymailing.
Ci-dessous l'intégralité de la lettre du dénommé Monsieur Georges P. :

Madame,
Je suis toujours avec grand intérêt votre parcours. Âgé de 72 ans avec mon épouse, nous avons élevé neuf enfants et actuellement nous avons douze petits enfants.
Je suis très inquiet sur l'avenir et surtout sur le pouvoir d'achat et les charges que nous subissons. Depuis combien d'années, devons-nous faire des efforts pour sauver la sécurité sociale ?
La franchise qui nous subissons ne sera pas une économie bien au contraire, moi-même opéré de deux cancers, diabétique et coeur malade, j'ai un lourd traitement à raison de 23 boites par mois, plus le laboratoire et les consultations. Malgré mes 100%, certains médicaments ne sont pas remboursés. Nous avons une petite retraite de 1350 euros par mois, le loyer, le gaz, l'électricité, les impôts, notre mère de 90 ans en maison de retraite, nous avons aussi une participation à ses frais et nous vivons sans faire d'extra. Nous ne sommes pas les seuls malheureusement, je vois des personnes jeunes et âgées fouiller les poubelles des grandes surfaces.
Pour 2008, j'ai été obligé d'arrêter ma complémentaire et je ne pourrais pas prendre tous mes médicaments, donc je me rendrais à l'hôpital pour me faire soigner, ce qui ne sera pas une économie. Le forfait journalier étant sans complémentaire, je demanderai une aide avec la honte d'en arriver là à 72 ans.
Je n'espère pas aller jusqu'à la fin du mandat présidentiel vu ma maladie qui s'aggrave, mais j'espère et surtout, je souhaite le jour où vous arriverez au pouvoir, que vous penserez à toute cette misère. J'ai travaillé à 14 ans et j'ai fini à 60 ans pour une retraite de misère. Ma femme avec 9 enfants ne travaillait pas et ça ne lui a pas rapporté grand chose, si la médaille française.
Je m'excuse de cette présente, mais j'ai besoin de m'exprimer.
Je vous prie de croire, Madame, à ma très respectueuse considération.
Monsieur Georges P.

Libellés : , , , , ,

Allumez le chat de Christine Albanel !

Partager
Christine Albanel, ministre de la Culture (et de la Communication, on l'a tous oublié), "invite les internautes à discuter en direct le mercredi 30 janvier de 16 h 45 à 17 h 45".

Les raisons de ce chat ? "Pour que la télévision publique demeure la télévision de tous, la ministre de la Culture et de la Communication a souhaité consulter les Français en lançant un grand débat public sur internet et dans plusieurs villes de France."

Pour chatter avec Christine, c'est par ici.

Je vous invite toutes et tous à allumer le chat de Christine Albanel, pour défendre un service public audiovisuel de qualité. Pour que France Télévisions ne voit pas France 3 être privatisé. Pour que la suppression de la publicité ne soit pas un prétexte au démentèlement du service public. Pour que les budgets de France Télévisions et de Radio France ne soient pas les perdants de cette annonce de Nicolas Sarkozy. Pour que le consommateur ne soit pas la victime de cette taxeuse ridicule de Christine Albanel.

Voici la question que j'ai posée à Christine Albanel :

Madame la Ministre,
- Où trouverez-vous le milliard nécessaire au financement des télévision et radio publiques?
- Resterez-vous ministre si vous êtes élue dans le 4ème arrondissement ? Que pensez-vous du non-cumul des mandats?
LM

Libellés : , , ,

27 janvier 2008

Les sourires de Panafieu, ou comment apprendre à commu-niquer

Partager
Image trouvée sur le blog de Laurence, que l'on peut qualifier de gauchiste ...

Je laisse d'ailleurs à Laurence le commentaire de cette communication plus que désastreuse de la part de Françoise de Panafieu, tête de liste à Paris pour l'UMP aux prochaines élections municipales de 2008 :

"Une communication médiocre depuis le départ... Voici maintenant la distribution de sourires... Quand les équipes de Françoise de Panafieu comprendront-elles que pour remporter des élections, il faut un programme et des propositions ?!"

Libellés : , , ,

26 janvier 2008

Ségolène Royal & François Bayrou : un tandem pour gagner ?

Partager
Dans un sondage Ifop pour le Jdd à paraître demain, à la question "parmi les personnalités politiques suivantes, laquelle vous semble l'opposant le plus crédible à Nicolas Sarkozy?", il en ressort que Ségolène Royal et François Bayrou devancent nettement les autres femmes et hommes politiques de l'opposition. 28% Pour Ségolène Royal, 25% pour François Bayrou, viennent ensuite Bertrand Delanoë avec 18% et Olivier Besancenot pointe à 14%.

Je me méfie des sondages, notamment de part ma formation en statistiques, et porte une confiance plus importante aux enquêtes qualitatives que quantitatives. Cependant, il met en avant une réalité : la popularité de Royal et Bayrou. Celles et ceux lisant mon blog durant la campagne des élections présidentielles de 2007 le savent, j'ai rarement été tendre avec la candidate du Parti Socialiste.

Mais une chose semble certaine : c'est aujourd'hui elle, Ségolène Royal, qui occupe le mieux le terrain. Elle qui incarne le mieux l'opposition. Elle qui se place au-dessus des partis. Elle probablement la plus à même de rassembler l'opposition. Elle passant outre, médiatiquement du moins, les querelles de partis, laissant les autres éléphants socialistes s'entre-tuer. Bien sûr, je préserve à son égard les mêmes réserves sur son aspect "réac de gauche" et sur son absence de charisme. Mais sur la seconde critique, il serait mensonge de dire qu'elle ne s'améliore pas.

Outre son béni-ouiouisme accordé au rapport Attali, une erreur stratégique, mais peut-être réfléchi en admettant que Ségolène Royal puisse avoir anticipé que ce rapport restera un rapport de plus prenant la poussière dans un tiroir oublié, à chacune des sorties médiatiques de Royal je me dis : "là elle est forte".

Seulement il ne faut pas oublier François Bayrou, le troisième homme, celui combattant les guerres de clan, prônant le gouvernement d'union nationale, dénonçant les connivences entre médias et puissances économiques et politiques, apportant dignité, humanisme et rigueur dans sa vision de la société.

J'aurais un rêve : celui de voir Ségolène Royal et François Bayrou main dans la main sur certaines thématiques. A deux toujours plus forts que chacun seul. Deux voix pour combattre le grand-n'importe-quoi sarkozyste, deux visions de la société se retrouvant pour proposer une alternative à la politique de la droite, deux projets politiques s'unissant pour succéder à la monarchie élective de Nicolas Sarkozy.

Libellés : , , , , ,

Avec Fadila Mehal, en campagne, pour le 4ème arrondissement

Partager
Photo prise ce matin avec mon Nokia 6300.
Fadila Mehal, tête de liste du Mouvement Démocrate pour les élections municipales dans le 4ème arrondissement de Paris.

Libellés : , , , ,

25 janvier 2008

Une nuit d'adoration avec Christine Boutin

Partager
(Via Sarkofrance)

Vous en rêviez ? Les Semeurs d'espérance vous ont écoutés ! Les Semeurs d'espérance, c'est un "groupe d'adoration du Saint-Sacrement et d'évangélisation auprès des SDF".

Ils organisent des veillées appelée "nuits d'adoration". Au programme : "Enseignement - Messe animée - Adoration guidée - Relais devant Jésus - Confessions - Petit déjeuner". Rien de bien choquant jusque là, chacun est libre de pratiquer, bien que le mot "évangélisation" ne me plaise guère.

Petit problème, l'invitée de la prochaine nuit d'adoration n'est autre que Christine Boutin. Cette veillée a lieu le vendredi 15 février 2008, rendez-vous à 20h00 "à la paroisse St Séverin (Paris 5ème) avec votre sac de couchage et votre tapis de sol. Entrée par le 3 rue des Prêtres".

Christine Boutin y est présentée comme "ministre du Logement et de la Ville, présidente du Forum des républicains sociaux, député des Yvelines, Christine Boutin est également engagée à défendre les valeurs de l’Eglise. Elle est consulteur du Conseil Pontifical pour la Famille auprès du cardinal Alfonso Lopez-Trujillo et fondatrice de l’Alliance pour les Droits de la Vie. Elle viendra nous dire, notamment au travers des dossiers dont elle a la charge, jusqu’où l’engagement politique peut être missionnaire".

Quid de la laïcité ?

Libellés : ,

Christine Albanel, la taxeuse ridicule

Partager
Comme titre de cette note, j'ai longuement hésité entre Christine Albanel, la taxeuse ridicule (petit hommage à Molière) et Christine Albanel, la serial taxeuse (plus cinématographique). Mais son côté Marie-Antoinette de la Sarkozie aura eu ma préférence.

Nous avions déjà l'ecotaxe, puis la taxe sur la copie privée. Je n'ai rien contre ces deux taxes, très certainement nécessaires. Mais Christine Albanel nous propose deux nouvelles taxes.

La ministre de la Culture réfléchit dans un premier temps à une taxe de 1 à 2% sur les produits high-tech grand public permettant de capter la télévision (donc les téléviseurs, les ordinateurs, les téléphones principalement) afin de financer la suppression de la publicité sur France Télévisions et sur Radio France. 1 à 2%, alors même que Nicolas Sarkozy, lors de ses voeux à la presse parlait "d’une taxe infinitésimale sur le chiffre d’affaires de nouveaux moyens de communication". Je pense que les matheux rigoleront sur la notion d'infinitésimale. Problème : il faut trouver environ 1 milliard d'euros pour compenser la perte de la publicité sur les chaînes publiques de la télévision française, et environ 50 millions d'euros pour la radio. Et même avec une taxe de 2%, cela n'amènerait qu'un peu plus de 300 millions d'euros dans les caisses. Autrement dit, bien loin des comptes. Il faudra que la taxe prélevée sur les publicités des chaînes de télévisions privées, elle, ne sera pas infinitésimale ...

Seconde taxe proposée par la Ministre : 2 euros prélevés sur chaque nuitée passée dans un hôtel "d’un standing au moins égal à quatre étoiles". Taxe permettant d'obtenir environ 50 millions d'euros. Alors que le budget du ministère de la Culture est d'environ 300 millions d'euros, on comprend que cela permettrait de respirer un bon coup. Seulement, cette taxe a pour vocation le financement de la restauration du patrimoine français. Christine Albanel nous assure qu'il existe un lien naturel entre le tourisme et le patrimoine. Personnellement, je ne le vois pas. Luc Chatel, le secrétaire d'Etat au toursime, ne semble pas le voir non plus, il déclare même qu'il faut "sortir d'une logique, où, à chaque fois qu'on a des problèmes financiers, on réfléchit à une nouvelle taxe".

Dans les deux cas, Christine Albanel apparaît bien seule : pour la première taxe sur l'audiovisuel, la dauphine de Vincent Roger, tête de liste pour l'UMP dans le 4ème arrondissement pour les municipales à Paris, Nicolas Sarkozy n'a pas pris la peine de consulter sa ministre de la Culture, et a du se soumettre au fait accomplie. Pour la seconde taxe sur les hôtels, notre Christine de ministre a tenté de la jouer perso, mais a aussitôt été lâché par le Premier Ministre François Fillon, semble-t-il opposé à cette idée saugrenue.

Christine Albanel se doit d'exister médiatiquement. Elle sait très bien que son fauteuil de ministre risque d'être rapidement éjectable. Et bien que numéro 2 pour les municipales dans le 4ème arrondissement, elle n'est absolument pas assurée de gagner un poste au Conseil de Paris. Peut-être faudrait-il réfléchir à instaurer une "taxe Albanel" pour assurer un avenir à notre Ministre de la Culture ?

Libellés : , , ,

24 janvier 2008

Je suis candidat aux municipales à Paris

Partager
Il fallait que je l'annonce. C'eût été dommage que la presse vous l'apprenne avant moi. Ou bien que j'officialise ma candidature via une dépêche AFP.

Je brigue donc la mairie de Paris lors des prochaines élections municipales du 9 Mars 2008. J'attends toujours les réponses de mon équipe réduite : Izabella mon adjointe, Ninouille ma conseillère, et BenJ mon assistant.

Mon programme tient en quelques lignes : prodiguer des massages gratuites dans les bus (on va devoir recruter des mains expertes), remplacer les panneaux publicitaires par des oeuvres d'art (au moins, on saura pourquoi c'est laid), raser tous les pavillons et ne construire que des immeubles (je déteste les pavillons, trop middle class), et obliger les enseignants à se laisser bombarder de nourriture à la cantine (ils auront de bonnes raisons d'être en grêve).

Parisiennes, parisiens, veautez pour moi !
Vous aussi, soyez candidat aux prochaines élections municipales de 2008.

Libellés : , , ,

Luc Mandret est franc-maçon

Partager
Le titre de cette note revient à l'inspiration d'un twitt de Laurent. Pour l'histoire, ne parlant ni ne lisant l'espagnol, je demande au peuple des Twitters, ce que signifie "BLOGS Y WEBS CIUDADANOS". Laurent me traduit cela par "blogues et sites citoyens". En effet, en trackant mes refferers, je tombe sur un lien vers mon blog sur un site bien étonnant : franc-masoneria.org.

Etonnant, non ? Voici mon blog dans les liens d'un site de la Franc-Maçonnerie. Je ne comprends pas le pourquoi. Alors à mes lecteurs : non, je ne suis pas (encore) franc-maçon. Mais j'étudierai toute proposition, bien entendu. Frères républicains, humanistes et laïcs, n'hésitez pas à me contacter pour que j'appartienne à votre grande famille !

T.C.FF., à vos mail(let)s !

Libellés : , ,

Société Générale : 5 milliards de fraude, et moi et moi et moi

Partager
La Société Générale victime d'une fraude de 4,9 milliards d'euros. Et le groupe annonce que c'est "un" collaborateur de la division de banque de financement et d'investissement qui est à l'origine de cette fraude.

Résultat : Daniel Bouton, le PDG de la Société Générale s'est vu refusé sa démission par le conseil d'administration. Un groupe qui passe de 5,2 milliards d'euros de bénéfice net en 2006, à 600 millions d'euros en 2007. En France, dans le monde des banques, tout est normal. De qui se moque-t-on ?

On continue de rêver, il faut lire la lettre adressée par Daniel Bouton aux clients de la Société Générale. Premier paragraphe : "j’ai le devoir de vous informer que la direction de la Société Générale a découvert une fraude interne d’une ampleur considérable, commise par un collaborateur de sa division de banque de financement et d’investissement".

Paragraphe suivant : "Ce dernier a été immédiatement mis à pied. Une plainte sera déposée à son encontre". Vous ne voyez rien de surprenant ? Dans le premier paragraphe, une certitude : "commise par". Aucun doute, le fraudeur démasqué. D'aileurs le fraudeur "mis à pied". Mais toujours pas de plainte déposée. On connaît le coupable, mais on ne dépose pas plainte. Pas encore : "sera déposée". Pourquoi attendre ? Il y a un monsieur qui se promène avec 5 milliards d'euros volés, et on ne dépose pas plainte, alors qu'on sait de qui il s'agit ? C'est-à-dire que le fraudeur aux 5 milliards peut partir se dorer la pilule en toute traquillité avec ses milliards (ou une partie du moins) dans un paradis fiscal. De qui se moque-t-on ?

Alors pour se faire pardonner, et pour tout oublier, Monsieur Bouton est grand seigneur : il refuse de percevoir des stock-options au titre de l'année 2007. Et annonce refuser de toucher son salaire de janvier à juin 2008. Sachant que son salaire s'élevait à 3,3 millions d'euros en 2006, je ne vais pas le plaindre. Et même si la somme est énorme, nous sommes loin des déficits de bénéfices accumulés.

Mais plus sérieusement : quelle confiance accordée à une société qui ne se rend pas compte qu'on lui vole 5 milliards d'euros ? 5 milliards ! Cinq milliards ! 5.000.000.000 d'euros ... Par un seul homme, ouah trop doué ! Pfiiiooou, 5 milliards envolés ! Franchement, on nous prend pour des cons ? Qui peut croire en une telle énormité ? Quelle confiance portée à une entreprise qui ment ? A une entreprise qui n'arrive pas à contrôler ses caisses ?

A la Société Générale, il est possible de voler des milliards. Avis aux amateurs. Car j'imagine, vu le délais écoulé avant de s'en rendre compte, il doit être aisé de piquer un petit million deci-dela en toute impunité. Mais aucun problème : tout va bien. La Banque de France n'a aucun commentaire à faire. François Fillon assure que le gourvernement français suit avec "une très grande attention la situation". Nous voila rassurés.

Cinq milliards s'évaporent, et personne ne semble s'en inquiéter. Pas de soucis, une augmentation de capital de 5,5 milliards d'euros est prévue. Pas de soucis, JP Morgan et Grouporama avancent l'argent.

Que pourrait-on faire avec 5 milliards d'euros ?

23 janvier 2008

Circulez, y a rien à lire

Partager

Libellés :

22 janvier 2008

"La vie est une histoire vraie", nouveau slogan de Paris Match

Partager
"La vie est une histoire vraie" remplacera donc le très célèbre "le poids des mots, le choc des photos". Paris Match tounre une page. Et Paris Match change de slogan.

"La vie est une histoire vraie", vous allez en manger à toutes les sauces : sur Paris Match bien évidemment. Mais également une énorme campagne de publicité sur les chaînes privées de télévision, M6, Canal+ et TF1. Vous en boufferez de "La vie est une histoire vraie" sur les abribus. Vous en vomirez de "La vie est une histoire vraie" avec Isabelle Adjani, embauchée pour l'occasion pour vanter ce nouveau slogan à la TV et à la radio.

"La vie est une histoire vraie", je n'aime pas. Ca me rappelle trop le slogan de Auchan : "la vie, la vraie". Comme si il pouvait exister de fausses vies.

"La vie est une histoire vraie" pour moi c'est mentir : la vie ne peut être résumée en une histoire. Et puis la vie de qui ? La vie de quoi ? La vérité serait-elle absolue ?

"La vie est une histoire vraie", ça pue le slogan des années 80 : on dirait du mauvais Séguéla. Jacques Séguéla, par ailleurs ami de Sarkozy, ami de Lagardère, propriétaire de Paris Match.

"La vie est une histoire vraie", je ne sais pas qui a inventé ce slogan. Je ne suis pas publicitaire ni communiquant. Et peut-être (sûrement même) des agences ont-elles testé ce slogan auprès du lectorat de Paris Match. Moi je trouve que cela cheapise ce magazine.

"La vie est une histoire vraie", ce serait un bon slogan pour le Nouveau Détective ou pour un livre de Paulo Coelho, ou bien le prochain film de Bernard Werber. Mais peut-être est le tournant que veut prendre Paris Match : encore plus populaire, et pour un lectorat typiquement middle class.

"La vie est une histoire vraie", rassurez-moi : ce n'est pas vrai, vous me racontez des histoires ?

Libellés :

Vu des Quartiers : les municipales 2008 en direct des banlieues

Partager
Une belle initiative à soutenir. L'association "Journalisme et Citoyenneté" lance un blog "Vu des quartiers". Sur vudesquartiers.journalisme.com, le projet se veut être "l'expérimentation d'une nouvelle forme de journalisme participatif, qui associe les habitants des quartiers à des journalistes volontaires".

Deux objectifs pour cette association présidée par Jérôme Bouvier : tout d'abord "permettre aux habitants de dire leur quotidien, leurs espoirs, leurs engagements", mais aussi "proposer une information de qualité inscrite dans une démarche journalistique d'enquête et de vérification".

Pour une fois, et enfin, un nouveau regard sur les banlieues françaises, uniquement traitées par la majorité des journalistes sous l'angle de l'insécurité, de la violence, de la ghettoisation. Les banlieues à écouter, voir et lire par ceux qui les connaissent les mieux, leurs habitants. Déjà cinq citoyens-reporters sur le site "Vu des quartiers". Il faut s'attendre à en avoir beaucoup plus, et c'est tant mieux. Vivement le lancement officiel du site.

Via
le blog des Municipales 2008 du Nouvel Obs.

Libellés : , ,

21 janvier 2008

J'affiche le logo du Sénat, je suis un rebelle, oh yeah !

Partager
Je lance un appel à la désobéissance civile. Appel en soutien à notre camarade blogueur qui tient son journal d'un assistant parlementaire.

Ce dernier a en effet reçu un mail du Directeur du service de l'informatique du Sénat lui signifiant que "l'usage du logo du Sénat, qui constitue sa propriété exclusive, est soumise à réglementation. Son utilisation, notamment, est réservée aux seules personnes et services habilités à engager l'institution".

Donc je lance un appel aux blogueuses et aux blogueurs : à tous, mettez sur votre blog un logo du Sénat ! Parce que nous voulons nous aussi recevoir un mail du Directeur du service de l'informatique du Sénat, qui semble-t-il n'a rien d'autre à faire. Parce que les symboles de la République appartiennent à tous, à nous les citoyens autant qu'aux institutions elles-mêmes !

Libellés : , ,

Lundi 21 Janvier 2008 : un nouveau Lundi Noir ?

Partager
Vers un nouveau krach boursier ? Pas impossible : la Bourse est devenue le rendez-vous incontournable des spéculateurs qui ne reflète en rien l'état de l'économie. La zone euro n'apparaît pas comme indépendante des autres zones économiques mondiales, et l'inter-dépendances entre les bourses asiatiques, américaines et européennes fort considérable. Le scandale des subprimes risque de faire encore des dégats. Le trucage des comptes par des sociétés importantes va très certainement faire pâtir les autres entreprises plus honnêtes. Une nouvelle bulle des nouvelles technologies, de l'internet et de la téléphonie moblie pourrait de nouveau exploser.

La question ne semble plus être : y aura-t-il un nouveau krach boursier ? Mais : quand aura lieu ce krach boursier ?

Doit-on craindre que Janvier 2008 soit un nouveau octobre 1987, ou pire encore un nouveau octobre 1929 ?

En attendant, aujourd'hui, l'ensemble des places boursières vivent un lundi noir. Il suffit de voir les baisses sur le site Boursorama.

Libellés : ,

Françoise de Panafieu : ouh la menteuse !

Partager
Françoise de Panafieu, candidate pour l'UMP aux municipales à Paris, a été surprise hier sur le plateau de Serge Moati, dans l'émission Ripose, en flagrant délit de mensonge : elle affirme au début avoir voté contre l'amendement Mariani sur l'autorisation des tests ADN dans le cadre de la politique de lutte contre l'immigration du gouvernement. Puis comment elle affirme en fait ne pas avoir voté. Vive le direct à la télévision !

Avez-vous envie d'une maire de Paris n'ayant pas peur de mentir à ses concitoyens ?

(Merci à Guy pour la vidéo)

Libellés : , ,

20 janvier 2008

Infréquentable serais-je ? ou Que sont les critiques devenues ?

Partager
Aucune colère. Simple interrogation. Pas de compte à régler. Seulement réfléchir pour comprendre. Ce blog dans sa majorité traite de sujets politiques. Avec acidité. Avec mon regard personnel. Donc forcément une grande subjectivité. Mais ce blog n'est pas moi. Ces dernières semaines, j'ai appris que beaucoup de militants politiques lisaient ce blog, souvent sans laisser de commentaire. Et avaient de moi une image faussée. Celle d'un militant excessif, toujours excité et incontrolable. Probablement vrai en partie. Et que conséquemment il deviendrait compliqué voire impossible de travailler avec moi.

Sauf que je suis persuadé que ceux lisant certaines de mes notes ne lisent pas les autres. Et bien souvent ne lisent que celles traitant du parti les concernant. Ainsi des militants socialistes me jugeant contre productif comme opposant car critiquant Daniel Vaillant. Ainsi des militants du MoDem n'ayant connaissance que de mes notes d'humeur sur notre mouvement. Mais le militant que je suis ne se limite pas à ces quelques notes. Et si je parle de choses diverses et variées, expressément le but s'avère de dévoiler de multiples facettes, pour que celles et ceux ne me connaissant pas dans la vraie vie, se fasse une opinion plus proche de la réalité. Passer à côté de ces notes, quel dommage.

Imaginez un lecteur de Marc-Edouard Nabe n'ayant lu que les quelques passages médiatiquement incorrect. Imaginez la lecture de Sade que sus l'angle sexuel. Imaginez pouvoir se forger une opinion de Montesquieu que de part ses écrit sur l'esclavagisme. Imaginez connaître Céline seulement au travers ses écrits antisémites. Fondamentalement, je ne souhaite pas me comparer à Nabe, Montesquieu, Sade ou Céline, cependant un auteur, si il porte à la connaissance de ses lecteurs des écrits, ce ne sera qu'après une lecture totale de ceux-ci que je pense que l'on peut s'approcher de la compréhension de la personne.

Mais les braves militants n'aiment pas que, l'on diffuse une autre voix qu'eux. Seulement, je ne m'autorise pas pour autant à les juger. Je pense que la force vient de la différence. Je suggère que la portée d'un message d'autant plus écouté il pourra être, si chacun à sa manière s'en empare. Critiquer n'est pas détruire.

Libellés : , ,

19 janvier 2008

Homosexualité = Pédophilie = Zoophilie

Partager
Je rapporte ici les propos de Mike Huckabee faite au magazine en ligne Beliefnet, candidat républicain pour obtenir l'investiture républicaine lors des prochaines élections présidentielles américaines :

«Ce n'est pas être extrémiste que de vouloir définir le mariage. Etre extrémiste ce serait de changer la définition du mariage qui pourrait être l'union de deux hommes, de deux femmes, d'un homme et trois femmes, d'un homme et un enfant, d'un homme et un animal»

En résumé, Mike Huckabee porte au même niveau l'homsexualité, la polygamie, la pédophilie et la zoophilie.

Le même écrivait en 1992 : “l’homosexualité peut poser un risque dangereux pour la santé publique. Elle est une aberration, quelque chose d’antinaturel”. Il propose également de mettre en quarantaine les malades du SIDA : ”Si le gouvernement fédéral est disposé à faire quelque chose de sérieux contre la propagation du virus du SIDA, il faudrait alors isoler les malades“.

L'ancien gouverneur de l'Arkansas se déclare également pour la construction d'un mur électrifié à la frontière entre les USA et le Mexique, bien évidemment contre l'avortement et pour l'emprisonnement des médecins le pratiquant, un fervent défenseur du droit de posséder des armes en toute légalité, etc ...

On en reviendrait presque à regretter George W. Bush !

Libellés : ,

18 janvier 2008

Jean-Marie Cavada, futur président de France Télévisions ?

Partager
Information invérifiable. Deux sources pourtant. Une personne travaille sur une chaîne de télévision du service public, mon premier informateur, qui m'écrit au détour d'un mail : "il circule dans les couloirs de la maison que Cavada remplacerait de Carolis". Bref échange de mails pour en savoir plus, aucune preuve. Dommage.

Deuxième informateur, anciennement au MoDem, ayant suivi Jean-Marie Cavada et ses acolytes (Claire Gibault, Janelly Fourtou, Mario Stasi et Christian Saint-Etienne) dans l'aventure Avenir Démocrate. Un coup de téléphone dans la matinée à cette personne, plus que simple militante, qui me confirme que ce deal aurait été envisagé. Rien de très sérieux donc. Mais une hypothèse plus qu'envisageable.

En parler ou pas ? Si Jean-Marie Cavada a bel et bien négocié son ralliement à l'UMP, il serait nécessaire d'en informer les électeurs du 12ème arrondissement de Paris. Si je me trompe, mes propos ne s'éloignent guère de nombre de commentateurs de la vie politique. Combien de journalistes politiques se sont laissés aller à dire que Jean-Marie Cavada serait "ministériable", qu'il appartiendrait à la prochaine fournée de ministres lors du prochain remaniement.

Nicolas Sarkozy joue à la pratique de la terre brûlée : récupérer des petis soldats des camps adverses pour mieux affaiblir et détruire ses opposants. Tactique ayant immobilisé le PS pendant plus de 6 mois, parti socialiste qui commence seulement à s'en remettre. Tactique ayant écrémé les rangs de l'ex-UDF de François Bayrou. Mais Nicolas Sarkozy ne veut pas s'arrêter là : il lui faut continuer ce dévergondage pour toujours et encore attirer les médias sur ces transfuges, et donc immobiliser l'opposition.

Mais alors que tout le monde s'attendrait à voir Jean-Marie Cavada prendre les rênes d'un ministère (le plus évoqué est la Culture en remplacement de Christine Albanel), Nicolas Sarkozy prendrait tout le monde de court en le faisant nommer à la Présidence de France Télévisions. Jean-Marie Cavada président de France Télévisions, une hypothèse très vraisemblable (il a été président de la Cinquième, de RFO et de Radio France), un bon petit soldat aux bottes du Président de la République. Une nouvelle voix de la sarkozie pour toujours et encore mieux maîtriser l'information. Cette nomination pourrait arriver en plein débat sur la suppression de la publicité sur les chaînes de France Télévisions, cela distrairait encore l'attention des français sur les véritables sujets les préoccupant.

Libellés : , , ,

17 janvier 2008

Françoise de Panafieu à la Goutte d'Or : le bruit et l'odeur ?

Partager
A lire cette note sur le blog de mon ex-camarade Rémi. Suite à l'interview de Françoise de Panafieu (ce matin sur France Inter), tête de liste pour l'UMP aux municipales de 2008 à Paris. Habitant la Goutte d'Or depuis déjà plusieurs années, j'invite Madame de Panafieu a fréquenté ce quartier plus régulièrement, et non pas seulement les chics boutiques parisiennes.

Voici la note de Rémi :

"Mme De Panafieu est invitée ce matin sur France Inter. Je passe rapidement sur la mauvaise foi qui masque mal la difficulté à reconnaître le bilan passé de la droite à Paris (”Les précédentes mandatures ont fait un effort pour augmenter les places en crèches, M. Chirac a beaucoup fait, M. Tibéri a beaucoup fait”). J’ai par contre bondi lorsque pour répondre à une question d’une auditrice, elle déclare:

Je me suis rendu dans ce quartier (Chateau Rouge - Goutte d’Or). Et c’est vrai que l’on vit mal dans ce quartier. Que les habitants sont victimes d’une réelle insécurité.

Pour avoir vécu de nombreuses années dans ce quartier, je trouve cette déclaration tout simplement incroyable. Il s’agit d’un des quartiers les plus vivants, les plus diversifiés, les plus chaleureux de Paris. Loin d’être asceptisé, certes, déroutant au premier abord, c’est un quartier attachant. La solution de Mme De Panafieu pour mieux vivre dans ce quartier? Installer des vidéosurveillances. On croit réver. Rien sur la vie du quartier, rien sur les activités culturelles, rien sur l’acceuil des toxicomanes, rien sur le développement économique, sur l’aménagement, sur la réhabilitation des logements insalubres. Les vidéosurveillances pour rassurer les bourgeois. Rien à dire. Ca fait pas envie."

Libellés : , , ,

Pierre Lambert est mort, Carlos aussi

Partager
Carlos vient de mourir d'un cancer. Vous voulez mon avis ? Je m'en fous. Toutes mes condoléances à la famille. Point. Un chanteur. Un fils de, surtout, avant tout. Un comique qui ne m'a jamais fait rire. Ce sera tout. Déjà oublié, on le ressort dans les médias avant de l'enterrer. Pathétique. Je m'attends aux soirées spéciales sur les chaînes de télévision. Aux hommages. Société stupide de la consommation appelée culturelle. Des personnages médiatiques qu'on prend, qu'on jette, qu'on voue aux gémonies une fois partis, pour mieux ravaler sur leurs tombes ces crachats tant émis quand vivants.

Hier, Pierre Lambert est mort. Vous voulez mon avis ? Tout le monde s'en fout. Moi pas. Pierre Boussel de son vrai nom, a été candidat aux élections présidentielles en 1988. Il a été un résistant durant la guerre 39-45, personne ne semble s'en rappeler. Un homme politique de l'ombre. Mais un homme politique de première classe. Un militant qui n'a jamais trahi ses convictions. Qui a donné son nom à un courant bien connu au sein du Parti Socialiste, les lambertistes. Pierre Lambert, un mystère fait homme. Celui dont les convictions ne sont pas miennes. Un pur-jus du trotskisme internationaliste. Un homme discret mais maîtrisant à merveille les rouages du milieu politique.

Pierre Lambert, l'un des fondateurs de l'OCI, mouvement ô combien important, quand on sait que ce parti a compté parmi ses membres exfiltrés Lionel Jospin. L'entrisme, le mot qualifiant le mieux les pratiques politiques inculquées par Pierre Lambert. L'entrisme, encore pratiqué aujourd'hui par le Parti des Travailleurs, successeur de l'OCI. Et Pierre Lambert, sa mort passe inaperçue. Un seul article digne de ce nom, dans Libération. Les blogueurs ? Connaissent pas, aucune culture politique. Les médias ? Lambert, ça ne fait pas vendre. Les politiques ? Surtout du passé faisons table rase.


Aujourd'hui, rendons hommage à Pierre Lambert. Amen.

Libellés : ,

French cumuls, par Guy Birenbaum

Partager
Merci à Guy Birenbaum pour cette tribune qu'il signe dans le numéro de Témoignage Chrétien sorti aujourd'hui. Ce texte est une pierre de plus dans le combat contre le cumul des mandats. En espérantque cette cause soit un jour entendue par les femmes et hommes politiques de notre pays ...

Voici cette tribune :

Je vais vous entretenir d’un article de l’International Herald Tribune. Ce n’est pas pour faire le malin sur le mode « je lis la presse étrangère ». Non c’est juste que son titre roué a su attirer mon attention dans le flot d’Internet. « In France, ministers look for a 2nd job » : « En France des ministres aspirent à un second job. » Je suis donc allé lire ce papier pour comprendre quel pouvait bien être ce mystérieux « second job ». J’ai vite compris qu’il s’agissait de celui de maire ou de conseiller municipal.

Eh oui, pour le Herald le cumul de la fonction ministérielle et d’un mandat municipal apparaît comme une exception française difficilement justifiable. Ceci étant, ce titre est très partiel, et même plutôt partial, car il n’y a pas que plusieurs de nos ministres qui vont briguer une deuxième activité à plein-temps ! Beaucoup de leurs « opposants » sont, en effet, dans la même situation et, du coup, le débat sur les cumuls n’est absolument pas à l’ordre du jour. Une sorte de gentleman agreement existe même entre la plupart de nos leaders politiques pour ne pas placer sérieusement cet enjeu majeur dans l’agenda politique. Alors, heureusement, tout le monde n’est pas d’accord avec cette réelle pathologie de notre démocratie et, sur internet, circulent une liste et une pétition qui dénoncent les premiers candidats cumulards repérés.

Là où la situation est plutôt paradoxale c’est qu’il y a très peu de temps, la fameuse « commission Balladur », chargée de réfléchir à la réforme des institutions, proposait justement d’instaurer une limitation des mandats entre une fonction ministérielle et un mandat électif ou une activité professionnelle. Il ne s’agirait d’ailleurs là que d’une nécessaire harmonisation, puisque la France est l’un des seuls grands pays en Europe où des responsables politiques cumulent plusieurs fonctions électives. Ainsi, au-delà des ministres, les parlementaires français ont pour 85 % d’entre eux au moins une autre responsabilité locale. Alors qu’ils ne sont que 16 % en Italie, 15 % en Espagne, 13 % en Grande-Bretagne et 10 % en Allemagne… voir site.

Ceci étant, si j’en reviens à nos ministres, vu toute la place que (leur) prend le président, il est presque compréhensible que certains d’entre eux – François Fillon compris – briguent un mandat de maire ou de conseiller municipal… En revanche, ceux qui prétendent incarner l’opposition au pouvoir, auront du mal à me faire avaler que leur(s) élection(s) personnelle(s) aux cantonales ou aux municipales aura pour première vertu de les faire exister dans un combat qu’ils mènent déjà si faiblement !

À la semaine prochaine si D… le veut..

Libellés : ,

16 janvier 2008

Achetez la garde-robe de François Mitterrand

Partager
Si un lecteur de ce blog souhaite me faire un cadeau, voici une idée originale. Outre un réflex numérique que je désire depuis quelques temps, vous pouvez vous rendre à la salle de vente Drouot.

Vous trouverez à la salle Drouot des pièces issues des souvenirs et de la garde-robe de l'ancien Président de la République François Mitterrand. J'ai personnellement un petit faible pour le feutre ayant appartenu à Tonton. Oui oui, il faut bien que je m'habitue à porter des habits présidentiels. Et préférant les Jaeger-Lecoultre aux Rolex, je me vois plus dans les habits de François Mitterrand que dans ceux de Nicolas Sarkozy.

La vente se déroule le mardi 29 Janvier 2008 à la Salle 9 de Drouot. Elle est au profit de la Fondation Danielle Mitterrand France Libertés.

Ci-dessous une vidéo des vêtements de François Mitterrand mis en enchère à Drouot, réalisée par Bakchich.

Libellés : ,

Une voie pour le MoDem : celle du boxeur

Partager
A lire cette note sur le blog de Baptiste. Merci à lui pour ce message, constructif, que l'on entend et lit bien rarement.

Extrait :

"Pourtant il existe une quatrième voie que je souhaiterais défendre à mon humble mesure. Celle du boxeur.
Je l'ai nommé comme cela car il s'agit d'un enchainement gauche-droite ou droite-gauche.

Cette voie est celle du Avec-Avec.

Nécessitant de l'ouverture d'esprit, un recul des égos et une vision plus macropolitique que micropolitique, ce courant est celui qui consisterait au fait de tolérer, d'accepter et d'apprécier qu'on s'allie tantôt avec des membres de l'UMP, lorsque la droite de leur droite ne les titille pas trop, tantôt avec des membres du PS, lorsque leur rose évite la révolution rétrograde."

Libellés : ,

15 janvier 2008

Nicolas Sarkozy parle mal la France

Partager
Le Petit Nicolas va devoir retourner à l'école. Regardez l'agenda de Monsieur le Président de la République.

Vendredi 18 Janvier 2008. Déplacement à Sens. 15h30 : "Voeux aux corps diplomatique étranger".

Et donc petit problème d'accord. Soit l'on parle des corps diplomatiques étrangers, soit le Président présente ses voeux au corps diplomatique étranger.

Le webmaster du site de l'Elysée va devoir réviser ses cours de français du primaire. Et son vocabulaire. La différence entre "corps" dans le sens biologique (cf le corps humain) et "corps" dans la fonction publique qui signifie l'ensemble des fonctionnaires d'une administration.

Accessoire. Insignifiant. Secondaire. Détail. Oui, mais quelle mauvaise image de la France, une fois de plus. Et je n'ai encore décidé de relever toutes les fautes de français, de liaison, de grammaire, cumulées par Nicolas Sarkozy lorsqu'il s'exprime à l'oral.

"Errare humanum est" mais la relecture est-elle inhumaine ?

Libellés : ,

14 janvier 2008

Louis Sarkozy en danger de mort

Partager
Louis Sarkozy, le plus jeune des enfants de Nicolas Sarkozy, né du second mariage du Président de la République avec Cécilia Sarkozy, en danger de mort.

En effet Nicolas Sarkozy a contacté le procureur de la République de Paris, Jean-Claude Marin, qui a immédiatement saisi la Crim', la brigade criminelle.

C'est ce que nous apprend un article du Point. Un travail d'investigation hors-pair de ce journal de droite. Mais rassurons-nous, les terroristes ont été démasqués : nous sommes heureux d'apprendre que l'un des deux est rugbyman et l'autre sapeur-pompier (très important).

L'object du crime de lèse-Louis : avoir envoyé des SMS menaçants au dauphin de la République. Terrifiant. Mais que font les services d'écoute ? Pourquoi n'a-t-on pas alerlé le GIGN et la DST ?

Que fait un gamin de 10 ans avec un téléphone portable ? (Je sais, je suis réac).

Libellés : ,

Vote aux élections pour le Conseil National du MoDem

Partager
Pour les militants du MoDem à Paris, le scrutin pour voter aux élections portant sur le Conseil National du Mouvement Démcorate se déroulera le jeudi 17 janvier de 14 heures à 22 heures au siège du Mouvement Démocrate, 133 bis, rue de l’Université, Paris 7ème, Métro : Invalides.

Je réaffirme ici mon soutien à la liste des Citoyens Démocrates menée par ma camarade et amie Quitterie Delmas. Consultez la profession de foi et la liste des personnes composant cette liste.

Pour consulter les 14 listes candidates, rendez-vous sur le site du Mouvement Démocrate.

Libellés : ,

Quel avenir démocrate pour "Avenir Démocrate" ?

Partager
Quelle mauvaise idée que de lancer "Avenir Démocrate", monsieur Cavada. Evidemment le MoDem n'a pas le monopole du mot "démocrate". Mais Jean-Marie Cavada prouve que cette structure, dans laquelle le rejoignent Christian Saint-Etienne, Claire Gibault, Janelly Fourtou et Mario Stasi, est bien le rassemblement de "personnalités" ayant quitté le Mouvement Démocrate pour assurer leur propre avenir.

"Avenir Démocrate", un nom juste pour emmerder le Mouvement Démocrate de François Bayrou. "Avenir Démocrate", simplement une annexe de plus de l'UMP. Et dans quelques années (mois ?), on ne se souviendra même pas que ce groupuscule ait déjà existé, à l'instar du Nouveau Centre ou de Gauche Moderne.

"Avenir Démocrate", les amis de Jean-Marie Cavada n'ont même pas remarqué que cette expression était déjà utilisée par Thomas Cherer, un militant du MoDem. Thomas Cherer a même déposé le nom www.avenirdemocrate.com. J'imagine qu'il se réjouit. Un bon outil pour discréditer Jean-Marie Cavada et consorts.

Je souhaite beaucoup de courage à "Avenir Démocrate" pour leur référencement. Même www.avenirdemocrate.fr a été déposé par un certain "Ano Nymous". Alors ils ont du se contenter de déposer www.avenirdemocrate.net et
www.avenirdemocrate.org. Noms déposés par un dénommé : "JEAN-MARIE CAVADA - ALLIANCE CITOYENNE POUR LA DEMOCRATIE". Joli nom. Hébergés au 26 rue de la Montagne Sainte Geneviève, dans le 5ème arrondissement.

Bonjour et au revoir "Avenir Démocrate" ...

Libellés : ,

13 janvier 2008

Municipales Paris 2008 : vers une alliance entre le MoDem et le PS

Partager
Ravi. Rarement vous m'aurez vu écrire du bien de Marielle de Sarnez, mais la déclaration au JDD de la candidate MoDem pour les municipales de 2008 à Paris me fait oublier tous les reproches que j'ai pu adresser à son égard.

Evidemment le message est codé. Mais à la question du journaliste Bertrand Greco : "Bertrand Delanoë semble de plus en plus bienveillant à votre égard ces temps-ci. Esquisse-t-il un rapprochement ?", voici la réponse que formule Marielle de Sarnez :

"Nous avons montré qu'on pouvait discuter dans l'intérêt général. Nous l'avons fait pour le tramway et je ne le regrette pas. Nous l'avons fait en permettant l'adoption du PLU (Plan local d'urbanisme). Cette attitude se résume en une phrase: je n'aime pas le sectarisme."

Le message est clair. Et encore plus clair lorsque Marielle de Sarnez s'exprime sur le cas de Françoise de Panafieu, la candidate UMP aux municipales parisiennes, elle déclare :

"Je n'aime pas les manoeuvres. Pas plus que je n'aime l'opposition systématique. L'UMP Paris a voté contre le tramway; moi, j'ai voté pour. Et je ne suis pas d'accord non plus avec la démagogie: quand Françoise de Panafieu annonce qu'elle transformera, le vendredi, les lieux de culture en lieux de culte pour l'islam, c'est un manquement grave aux principes de la laïcité."

Vous noterez donc, en résumé, entre Marielle de Sarnez et Bertrand Delanoë il y a moyen de discuter et qu'il faut être ouvert. Et entre Marielle de Sarnez et Françoise de Panafieu, la première considère la seconde comme une femme pratiquant les manoeuvres et la démagogie.

Que faut-il de plus ? Evidemment, et c'est bien normal, Marielle de Sarnez n'affirmera jamais d'ici le premier tour du scrutin que le MoDem fera une alliance avec le PS, mais le virage est bel et bien amorcé.

Voila qui me réjouit. Car fondamentalement je suis plutôt de gauche. Mais contre l'immobilisme de la gauche actuelle. Et si la gauche doit évoluer et gagner des élections, ce sera en se réformant, en pratiquant une politique en adéquation avec celle du Mouvement Démocrate. En se retrouvant sur des thématiques communes. En combattant le conservatisme de la droite actuelle.

Merci Marielle. Et vive un partenariat entre le MoDem et le PS pour la prochaine mandature à Paris.

Libellés : , , , , , ,

12 janvier 2008

Exclusif : Olivier Besancenot, conseiller occulte de Nicolas Sarkozy

Partager
Dégoté pour vous "LE" scoop de l'année 2008. Non, pas de révélation sur la grossesse de Carla Bruni ? Je m'en tape ... Le mariage de Nicolas Sarkozy et Carla Bruni ? Petits joueurs ... Le nouvel amant de Ségolène Royal ? Trop "terre à terre" ... Les photos de Geneviève de Fontenay nue ? Bien trop vulgaire ...

"LE" scoop de ce début 2008, c'est l'embauche d'Olivier Besancenot, le leader de la LCR, par Nicolas Sarkozy. Depuis quelques semaines en effet, l'Elysée a mis à disposition d'Olivier Besancenot un bureau à l'abris des regards pour enfin réaliser la politique dont Nicolas Sarkozy.

Car vous ne le saviez pas, mais Nicolas Sarkozy s'est joué de tous. On le croyait dangereux droitiste libéral. En fait notre président voue à Karl Marx, ce que Carla Bruni voue au Botox : une addiction suprême. Les livres de chevet de Nicolas Sarkozy ? Les ouvrages de Marx, Keynes et Blum.

On murmure même que Nicolas Sarkozy ferait son coming-out communiste lors du prochain remaniement ministériel, avec la promesse d'un ministère régalien pour Olivier Besancenot.

Preuve en est, les nouvelles mesures annoncée par le Président de la République. Je vous ai déjà parlé de la fin de la publicité sur France Télévisions : prendre l'argent au privé pour le redistribuer au public, faire fi des audiences télévisuelles, taxer l'économie de marché, quoi de plus gauchiste ?

Vous voulez une preuve de tournant de la politique de Nicolas Sarkozy ? Relisez bien le discours des voeux du Président de la République aux parlementaires et au Conseil de Paris. Voeux prononcés le 9 Janvier 2008, dont vous pouvez trouver la retranscription sur le site de l'Elysée.

Lors de ce discours, Nicolas Sarkozy déclare : "Un système où sur les profits des entreprises, il y aurait un tiers pour les actionnaires, un tiers pour les salariés et un tiers pour l'investissement, c'est un système, permettez-moi de le dire, qui aurait une certaine cohérence et une certaine logique". Vous avez bien lu : un tiers des profits des entreprises reversés aux salariés !

Un tiers des profits aux salariés. Le grand Capital qui partage les profits avec le Travail. Gauchiste, je vous disais. Du Besancenot dans le texte. Et en effet, quoi de mieux que cette mesure ? Bravo Nicolas Sarkozy. Je vous soutiens. Quoi de mieux pour donner du pouvoir d'achat aux français ?

Prenez les plus grosses sociétés du CAC 40. Sur le site du Figaro (journal bientôt sarko-gauchiste), on trouve cette information quant aux bénéfices des cinq plus grosses entreprises françaises : douze milliards pour Total, sept milliards pour BNP et Sanofi, cinq milliards pour EDF et Société générale.

Total donc emploie 95000 salariés environ. Un tiers des bénéfices, cela fait 3 milliards d'euros. A diviser par le nombre de salariés, cela fait plus de 40000 euros par salarié ! La BNP c'est 138000 employés, soit presque 17000 euros par tête. Sanofi, environ 100000 salariés, donc plus de 23000 euros par employés. Pour EDF, environ 160000 personnes recevraient ainsi plus de 10000 euros par an. Enfin la Société Générale, avec ses 120000 employés, verserait environ 14000 euros par personne.

Au total, et rien que pour les sociétés du CAC 40, ce serait un tiers des 100 milliards de bénéfices de ces 40 entreprises à reverser. Imaginez : plus de 30 milliards dans les poches des salariés de ces entreprises. Et ce n'est que la partie immergée de l'iceberg : la mesure annoncée par Nicolas Sarkozy serait valable pour toutes les entreprises. En France, grâce au gaucho-Sarko, le pouvoir d'achat va exploser !

Et ce n'est qu'un début : depuis que le pariso-sarkozysme s'est mué en besanceno-sarkozysme, depuis qu'Olivier Besancenot a remplacé Laurence Parisot dans le coeur de notre Président, il se murmure dans les milieux bien informés que de nouvelles grandes mesures sont en cours de préparation. Ainsi une politique de Grands Travaux devrait être annoncée dans les semaines à venir, avec la construction de milliers d'écoles, universités et centres de recherche. Le gouvernement travaillerait également à la privatisation de toutes les entreprises du secteur de l'énergie. Et la première mesure-clé qu'Olivier Besancenot annoncerait lors de son entrée au gouvernement serait le triplement du SMIC, du RMI et de tous les minima sociaux.

Nicolas Sarkozy n'est pas le Président de tous les français

Partager
Agenda du Président de la République, Monsieur Nicolas Sarkozy, sur le site de l'Elysée :

12 janvier - 11h00 : intervention à l'issue du Conseil national de l'Union pour un Mouvement Populaire au Palais des Sports de Paris

Question : Nicolas Sarkozy se rendra-t-il aux meeting du Parti Socialiste, à ceux du PCF, de la LCR ou même du MoDem ? J'en doute fortement.

Président de la République, c'est le chef de l'Etat, de la nation totue entière, de tous les français. Président de la République, ce n'est pas renier son propre camp, c'est se placer au-dessus de celui-ci. Représenter l'ensemble des françaises et des français.

En se rendant au Conseil National de l'UMP, en pleine période électorale pour les élections municipales de mars 2008, Nicolas Sarkozy n'est plus le président de la République, il est le leader de la droite. Nicolas Sarkozy n'est pas mon président. Nicolas Sarozy me donne la gerbe. Nicolas Sarkozy ne représente pas la France, ne parle pas au nom des français, Nicolas Sarkozy ne pense qu'à une chose : lui. Nicolas Sarkozy ne dirige notre pays que pour asseoir le pouvoir de Sarkozy Nicolas. Je ne veux pas de ce président.

On me rétorquera : Tony Blair, lui aussi, se rend bien au CN de l'UMP. Ce ne sera pas un scoop que d'affirmer que Tony Blair n'est pas un idéologue. Que Nicolas Sarkozy et Tony Blair se retrouvent autour d'une idée commune : leur amour de l'american dream à la saue Bush. Autrement dit, le canichisme atlantiste. Tony Blair a toujours préféré les leaders européens de droite (Aznar, Berlusconi, Sarkozy, etc.) car ils se retrouvent dans la même détestation d'une Europe bureaucratique.

Monsieur Sarkozy : à mes yeux, vous n'êtes plus le Président de la République. Vous n'aurez réussi qu'une chose : détruire ce qui restait de la grandeur de la France. A votre mort, nous ne retiendrons rien de votre passage, sinon avoir entraîné la France vers une principauté peoplisée.

Libellés : , ,

11 janvier 2008

Fin de la publicité sur France Télévisions, ou comment Sarkozy devient socialiste

Partager
Premier extrait, celui du discours de Nicolas Sarkozy lors de sa conférence de presse pour présenter ses voeux aux médias, le mardi 8 Janvier 2008 :

"Je souhaite donc que le cahier des charges de la télévision publique soit revue et que l’on réfléchisse à la suppression totale de la publicité sur les chaînes publiques qui pourrait être financé par une taxe sur les recettes publicitaires accrues des chaînes privées et par une taxe infinitésimale sur le chiffre d’affaire de nouveaux moyens de communication comme la téléphonie mobile et l’accès à Internet." (Source : le site de l'Elysée)

Second extrait, tiré de la troisième partie du projet socialiste pour la France, programme du Parti Socialiste pour les élections présidentielles de 2007 :

"Nous favoriserons un audiovisuel public fort pour une télévision de qualité où le pluralisme de l’information sera restauré. Ce qui suppose une redéfinition du cahier des charges et des contrats d’objectifs et de moyens des chaînes publiques. Il faudra veiller à ce que les ressources propres de la télévision publique soient placées à un niveau suffisant pour leur permettre de répondre à ces missions. Nous instaurerons une taxation des recettes publicitaires des chaînes privées en faveur de l’audiovisuel public." (Source : le site du projet socialiste)

Troisième extrait, trouvé dans le Pacte Présidentiel de Ségolène Royal, candidate socialiste aux présidentielles de 2007, la proposition n°81 :

"Taxer les recettes publicitaires des chaînes privées en faveur de l’audiovisuel public." (Source : le pacte présidentiel sur le site Désirs d'Avenir)

Etonnant, non ? Nicolas Sarkozy reprend une idée de la gauche : financer le service public télévisuel en prélevant une taxe sur les recettes publictaires des chaînes privées. Etonnant, non ? L'extrait du discours de Nicolas Sarkozy est quasiment du copier-coller du projet du PS.

Seule différence : le Président de la République parle de suppression totale de la publicité sur les chaînes de France Télévisions. Encore plus révolutionnaire que le PS !

Notez d'une croix dans votre calendrier : je suis pour cette mesure de Nicolas Sarkozy. Oui, supprimons toute la publicité sur le service public, mais également sur le service public audiovisuel. Le résultat sera évident : fini les gros producteurs et animateurs qui veulent s'engraisser sur le dos de notre redevance. Fini la course à l'audience, il ne faudra plus satisfaire les annonceurs.

La suppression de la publicité sur les chaînes publiques ? Une véritable mesure de gauche. A tous les électeurs de Nicolas Sarkozy : vous avez voté pour un gauchiste !

A vrai dire, je me moque totalement que cette annonce de Nicolas Sarkozy ait pour objectif de provoquer l'emmerdement maximum de Patrick de Carolis et de son équipe. C'est de bonne guerre, tous les présidents l'ont fait, et je le comprends presque.

Je me moque un peu moins que cela soit un cadeau pour ses amis industriels, les Bolloré et Bouygues, voyant affluer de nouvelles recettes publicitaires (moins de publicités, donc rareté, donc écrans plus chers). Mais à dire vrai, je ne pense pas qu'ils gagnent autant que cela, les chaînes hertziennes étant de plus en plus concurrencées par celles du cable et de la TNT.

Cependant, il va falloir tenir les promesses, monsieur le Président. Il va falloir financer France Télévisions. La manne financière rapportée par la publicité sur le service public est d'environ 830 millions d'euros. A cela il va falloir ajouter le temps d'antenne à produire, libéré par les coupures de pub. En moyenne, on estime que sur une journée, France Télévisions diffusait en moyenne 1 heure 30 de publicité par chaine. Je laisserai faire les comptes aux spécialistes, mais il va falloir trouver environ un milliard d'euros ! Ce milliard d'euros prélevés sur les recettes publicitaires des chaînes privées.

Je vous le disais : Nicolas Sarkozy a viré gauchiste : taxer 1 milliard d'euros au privé pour financer le public. Pour finalement offrir aux français un service public qui ne sera pas soumis aux lois du marché. Elle est pas belle la vie ?

Libellés : , ,

Mars & Co : les ministres notés par un cabinet de racailles ?

Partager
Qui connaît le cabinet Mars & Co ? Mars & Co, cabinet de conseil en management et en stratégie dirigé par Dominique Mars, possède une antenne à Paris et dans six villes du monde, et emploie plusieurs centaines de personnes.

Mars &Co a été chargé par Nicolas Sarkozy de noter - excusez, d'évaluer - les ministres du gouvernement de François Fillon. Mesure poujadiste à souhait : comment noter une action gouvernementale sur le très court terme ? Est-il nécessaire de chiffrer une action ministérielle ?

Problème : Mars & Co est en infraction avec la loi. Pas très sérieux. Sur le site du Nouvel Obs, on apprend que la société n'a publié "aucune inscription, pourtant obligatoire, de ses comptes annuels au greffe du tribunal de commerce". Et Le Nouvel Obs de citer France Inter qui cite elle-même un dénommé Jean-Baptiste Hugot, auteur depuis quinze ans du "Guide des cabinets de conseil en management".

Jean-Baptiste Hugot déclare : "Je n'ai jamais pu interviewer son président. C'est une singularité dans un secteur où l'on cherche surtout à se mettre en avant. On ne peut pas consulter ses comptes. Il n'est pas en conformité avec la loi. Dans le domaine du conseil en management de groupes internationaux, c'est à ma connaissance le seul cas".

Sans avoir pu le vérifier, il semblerait que la société Mars & co soit également client du cabinet d'avocats Arnaud Claude & Associés. Sauf que ce cabinet d'avocats a été cofondés par Nicolas Sarkozy. Et bien que le Président de la République ait "transmis la jouissance de ses actions à son associé Arnaud Claude", cela n'empêche pas le site internet de garder son url www.claude-sarkozy.com.

Par ailleurs, il est intéressant de savoir que Dominique Mars (photo ci-contre) appartient au très sélect club "Le Siècle". Club politico-affairo-médiatique regroupant du très beau monde de la politique, du milieu des affaires et de la presse française. Parmi ces membres notamment un certain Nicolas Sarkozy, mais aussi Rachida Dati, Patrick Poivre d'Arvor ou encore Dominique Strauss-Kahn.

Tout cela pue l'imbroglio crypto-mafieux. Des petits services. Nicolas Sarkozy qui commande un audit à Dominique Mars. Le second client du cabinet du premier. Les deux appartenant à un même club très sélect. Une SARL, Mars & co, mandatée bien que hors-la-loi. Tout se petit monde qui se mélange. Et beaucoup d'agent à la clé. Publiera-t-on le prix de la commande de l'audit au cabinet Mars & co ?

Libellés : , ,

La colline des hommes et la colline des femmes

Partager
Voici une légende khmère que je souhaite vous faire partager. Vous en trouverez d'autres sur le site Khmer Network.

Cette histoire peut également se lire avec notre regard contemporain sous le feu de l'actualité.

Au Cambodge, sur la route numéro 7, entre
Phnom Penh et Kompong Cham, se dressent deux collines, celle à l'est plus haute que celle à l'ouest. La plus haute s'appelle Phnom Srei, « colline-des-femmes », et la moins haute Phnom Pros, « colline-des-hommes ».

Voici la légende concernant ces collines :

II y a fort longtemps, une reine nommée Srei Ayuthyéa régnait dans le pays des Khmers. Comme elle était souveraine régnante, personne n'osait la demander en mariage pour en faire son épouse. C'est donc elle qui demanda en mariage un bel homme qui lui plaisait. Suivant l'exemple de la reine Srei Ayuthyéa qui avait choisi son époux, les femmes qui étaient sous son auguste autorité firent de même.

Durant ce règne, il était pitoyable de voir certaines femmes qui, ayant un physique désavantagé, demandaient les hommes en mariage ; ceux-ci les refusaient. Ils acceptaient seulement de belles femmes à prendre comme épouses. Cela dura tout le règne de cette souveraine.

Au cours du règne qui suivit, les femmes tinrent réunion et dirent :
- A présent, c'est indigne pour nous, les femmes, d'aller demander les hommes en mariage. Pour cela, nous allons prendre de la terre pour en élever des collines et nous proposons un pari aux hommes : eux, avec de la terre, devront élever une colline et nous, les filles, ferons de même. Parions ensemble.

Si les hommes perdent, ceux-ci, à leur tour, devront nous demander, nous, les femmes, en mariage.

Après avoir réfléchi à cela, elles allèrent proposer aux hommes le projet de pari comme il a été dit. On choisit des « chefs de recrutement » qui furent chargés d'aller quérir en grand nombre des participants et des participantes. Du côté des hommes, il y eut un « chef de recrutement » qui alla rassembler les hommes, de même du côté des femmes. Des hommes et des femmes étant rassemblés en nombre suffisant, ils parlèrent entre eux :
- Nous tous, nous devrons transporter de la terre jusqu'à l'apparition de l'étoile du matin. Tant qu'elle ne se lèvera pas, nous ne devrons pas nous arrêter.

Ceci étant accepté, ils transportèrent de la terre en la mettant sur les épaules ou sur la tête selon la force de chacun.
A un certain moment pendant la nuit, après trois ou quatre heures de travail, les femmes, plus intelligentes, hissèrent une petite lanterne, le plus haut possible, du côté nord-est de la colline. Les hommes, voyant cette lanterne que les femmes avaient hissée à l'aide d'un bambou, la prirent pour l'étoile du matin. Ils cessèrent de travailler et s'endormirent tous sans exception pendant que les femmes transportaient de la terre jusqu'au lever de la vraie étoile du matin.

Au premier chant du coq, les hommes se réveillèrent, virent la véritable étoile du matin et s'exclamèrent :
- Nous tous, nous avons commis une erreur, la vraie étoile du matin vient de paraître.

Puis ils jetèrent leur regard sur la colline faite par les femmes, plus grande et plus haute que la leur. Ils se sentirent humiliés d'avoir été joués par les femmes. A partir de ce moment-là jusqu'à nos jours, ce sont les hommes qui demandent les femmes en mariage.

Libellés :

Elections européennes de Juin 2009

Partager
Elections européennes de 2009, vous allez me dire que je suis en avance. Et que la campagne des municipales à peine lancée, je me tourne déjà vers autre chose. J'ai toujours été un europhile convaincu. Certains se souviendront pourtant de ma campagne pour le NON au referendum sur le Traité Consitutionnel Européen. Je pense que l'un n'empêche pas l'autre, bien au contraire. Et je sais ne pas être le seul dans ce cas.

Elections européeens de 2009 donc. Je vous en parle car Newropean lance déjà sa campagne pour ces élections, ô combien importantes. Voire pour moi tellement plus importantes que toutes les autres. Je lance ici un appel : je suis disponible pour être candidat ! Si François Bayrou et Marielle de Sarnez me le demande gentiment - on sait jamais - je suis même désireux de prendre la tête de liste pour ces prochaines échéances aux couleurs du MoDem.

Oui, les élections européennes me passionnent. Je pense que dans les instances européennes se trouvent le véritable pouvoir. Et avec un mandat européen je me sentirai le plus utile. Et vous voulez connaître le fond de ma pensée ? Mon rêve serait de faire une liste commune de tous les démocrates du Mouvement Démocrate, du Parti Socialiste, des Verts, du Parti Radical de Gauche.

Newropean donc, si vous ne connaissez pas, vous devez le connaître ! Et Newropean me convie donc au "lancement en France, comme dans 8 autres pays européens, de la campagne publique de Newropeans pour les élections européennes de Juin 2009". Y seront notamment présents Franck Biancheri (président de Newropeans), Bruno Blossier (membre du Comité directeur de Newropeans), et Marianne Ranke-Cormier (rédactrice en chef du Newropeans-Magazine).

Pour alimenter le débat, voici les 16 propositions de Newropean, propositions avec lesquelles je suis en majorité d'accord. A lire les détails sur le site des Newropean.

1. Assurer l’égalité de tous les citoyens européens devant la loi en supprimant l’immunité judiciaire des fonctionnaires européens

2. Ratifier systématiquement les principales évolutions des traités communautaires, et en particulier les élargissements, par des référendums transeuropéens

3. Rapprocher géographiquement les institutions européennes des citoyens en les décentralisant

4. Respecter la diversité linguistique de l’UE - condition sine qua non de la démocratie dans l’UE - tout en assurant l’efficacité de son fonctionnement par la mise en place d’un système linguistique clair

5. Créer un véritable Gouvernement Européen

6. Baser le budget européen sur de vraies ressources propres à l’UE, prélevées de manière transparente et faisant l’objet d’un contrôle régulier

7. Composer le Parlement européen de 50% de représentants élus sur des listes nationales (ou régionales), et de 50% de représentants élus sur des listes transeuropéennes ; attribution de deux votes à chaque citoyen aux élections européennes

8. Créer une procédure d’évaluation décennale du système politique et administratif communautaire, indépendante des institutions exécutives, législatives et judiciaires

9. Favoriser la mobilité interne au sein des institutions européennes

10. Développer une Politique de Voisinage de l’UE (statut de Voisin Privilégié)

11. Accroître l’efficacité de l’action de l’UE dans le monde en renforçant le rôle du ministère des affaires étrangères et en développant une politique étrangère européenne claire et impartiale

12. Définir une politique commune d’immigration, développée au niveau national et exclusivement orientée vers l’intégration pleine et entière des immigrants dans la société européenne

13. Mettre en place une politique commune contre le crime organisé et la criminalité trans-nationale : développer un réseau policier et judiciaire européen spécialisé

14. Développer des initiatives approfondies et de grande ampleur dans le domaine de l’éducation et de la formation continue

15. Editer un rapport social annuel pour la Présidence de l’UE destiné à évaluer la situation sociale de l’Union (santé, éducation, emploi, pauvreté) et basé sur des indicateurs objectifs prédéfinis

16. Renforcement simultané de l’intégration politique, la recherche et la compétitivité : rêves communs, décisions et entrepreuneuriat

Libellés : , ,