]]>

29 février 2008

Pour un Culturethon géant !

Partager
Retour de manifestation. Pour en savoir plus allez sur le blog du 29 Février. Manifestation contre les baisses annoncées touchant au financement de la création et de la diffusion dans les milieux culturels. Une manifestation très pépère et un peu triste. Heureusement j'y ai retrouvé de dignes comparses du MoDem : Virginie, Quitterie, Benjamin et Guillaume. Résumé en quelques photos.

Libellés : , ,

Le Panthéon & Le Centre Pompidou

Partager



Libellés : ,

Classement wikio des blogs politiques de Mars 2008

Partager
Recevoir le 29 Février le classement des blogs politiques de wikio. Un jour avant tout le monde. Merci Paul. Certes cela ne change rien de sa vie. Mais tout comme obtenir le Canard Enchaîné le mardi soir. Ou arriver dans un troquet avec le café déjà servi avec le verre d'eau et le nombre de sucres. Ça fait plaisir.

Voici donc en avant-première le classement des blogs politiques de Mars 2008 :

1/ (=) Versac : http://vanb.typepad.com/versac
2/ (=) Embruns : http://embruns.net
3/ (=) Coulisses de Bruxelles : http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses
4/ (+1) Betapolitique : http://www.betapolitique.fr
5/ (-1) Plume de presse : http://olivierbonnet.canalblog.com
6/ (=) Diner's room : http://dinersroom.free.fr
7/ (+2) Authueil : http://www.authueil.org
8/ (+4) Partageons mon avis : http://jegpol.blogspot.com
9/ (-1) Christophe Ginisty : http://www.ginisty.com/weblog
10/ (+5) Intox2007.info : http://www.intox2007.info
11/ (-4) Ma vie en Narcisse : http://777socrate.blogspot.com
12/ (-1) Vive Le Feu ! : http://vivelefeu.blog.20minutes.fr
13/ (+2704) Libé Lyon : http://libelyon.blogs.liberation.fr/info/
14/ (+3) Le blog de Jean-Michel Aphatie : http://blogs.rtl.fr/aphatie
15/ (-2) Le blog d'Yves Daoudal : http://yvesdaoudal.hautetfort.com
16/ (-2) Sarkofrance : http://sarkofrance.blogspot.com
17/ (-7) Koztoujours, tu m'intéresses ! (v2) : http://www.koztoujours.fr
18/ (+10) Les murmures d'Eric Dupin : http://ericdupin.blogs.com/murmures
19/ (+209) Contre journal : http://contrejournal.blogs.liberation.fr/mon_weblog/
20/ (+4) Le Blog 2007 de Valeurs actuelles : http://blog-va.com
21/ (+5) Peuples.net : http://www.peuples.net
22/ (+11) Commentaires & vaticinations : http://hugues.blogs.com/commvat
23/ (-5) Des Jeunes libres de s'engager : http://lesjeuneslibres.hautetfort.com
24/ (+19) Marc Vasseur : http://marc.vasseur.over-blog.com
25/ (+73) Les mots ont un sens : http://lesmots.freelatitude.net
26/ (-7) Sans complexe : http://gachetblog.typepad.fr/sanscomplexe
27/ (=) Farid Taha : http://www.taha.fr/blog
28/ (+23) CSP : http://comite-de-salut-public.blogspot.com
29/ (-4) MonPuteaux.com : http://www.monputeaux.com
30/ (+1) LDH-Toulon : http://www.ldh-toulon.net
31/ (-8) L'hebdo des socialistes : http://hebdo.parti-socialiste.fr
32/ (+2) Toreador : http://www.toreador.fr
33/ (+20) Le blog de Valéry Giscard d'Estaing : http://vge-europe.eu
34/ (-4) Relatio : http://relatio.blogspirit.com
35/ (=) Le Pan : http://www.lepan.be
36/ (+34) Résistance Inventerre : http://inventerre.canalblog.com
37/ (+344) Libé Toulouse : http://www.libetoulouse.fr/2007/
38/ (=) Laurent-Fabius.net : http://www.laurent-fabius.net
39/ (-19) Le Blog de Netpolitique : http://www.netpolitique.net
40/ (+9) Le Blog de l'UMP : http://blog-ump.typepad.fr/blog
41/ (-19) Le Blog de Jean-Luc Mélenchon : http://www.jean-luc-melenchon.fr/article/blogs/1/0
42/ (=) La pire Racaille : http://pire-racaille.blogspot.com
43/ (-3) Chez Nico, bistrot politique : http://nicopolitique.blogspirit.com
44/ (-5) Blog-notes de Pierre Catalan : http://pierrecatalan.hautetfort.com
45/ (-29) ipol : http://ipol.typepad.fr/ipol
46/ (-2) Cabinet de Subversion : http://mccabinet.wordpress.com
47/ (-1) Sarkozy sous surveillance : http://watchingsarko.canalblog.com
48/ (=) Victoire au poing : http://maximepisano.wordpress.com
49/ (+75) Publius : http://publiusleuropeen.typepad.com
50/ (+7) Sarkostique : http://sarkostique.over-blog.com
51/ (-30) Corinne Lepage : http://corinnelepage.hautetfort.com
52/ (-2) Blogs Verts, des Vert-e-s qui bloguent : http://blogs.lesverts.fr
53/ (+22) Le blog socialiste de Julien Tolédano : http://www.politique-info.org
54/ (-18) Jeune MoDem 31 : http://jeunemodem31.hautetfort.com
55/ (-3) Le Charançon Libéré : http://lecharenconlibere.blog.20minutes.fr
56/ (-27) Le blog politique de fluctuat.net : http://politique.fluctuat.net/blog
57/ (-10) Le blog de Bernard Antony : http://bernard-antony.blogspot.com
58/ (-3) Jérôme Charré : http://www.jerome-charre.fr
59/ (-5) ALLAIN JULES C@MMUNICATION : http://allainjulesblog.blogspot.com
60/ (+286) Le journal d'un assistant parlementaire : http://journaldunassistant.typepad.fr/
61/ (-24) Le blog de Clémentine Autain : http://www.clementineautain.fr
62/ (-30) Iran Resist : http://www.iran-resist.org
63/ (-18) Alain Lambert : http://www.alain-lambert-blog.org
64/ (-3) Ce n'est pas mon President ... : http://cenestpasmonpresident.blogspot.com
65/ (-9) Ségolène 2007 : http://segolene2007.over-blog.com
66/ (-25) Expression Libre : http://www.politique.blomig.com
67/ (+12) Expat-Prague : http://expat-prague.com/leblog
68/ (-8) Pensées d'outre-politique : http://penseespolitiques.over-blog.com
69/ (-3) Sabotage : http://sabotage-blog.blogspot.com
70/ (-8) Démocratie sans frontière : http://demsf.free.fr
71/ (+11) Un Monde de SONS : http://podcast.blog.lemonde.fr
72/ (+9) Les coulisses de Sarkofrance : http://sarkofrance.wordpress.com
73/ (-6) desir-republicain : http://front-europeen-et-republicain.blogspirit.com
74/ (-16) Le blog de François Fillon : http://www.blog-fillon.com
75/ (-6) Torapamavoa : http://torapamavoa.blogspot.com
76/ (+166) jour-pour-jour : http://jour-pour-jour.hautetfort.com
77/ (-1) Jeunes Paris 15 : http://feeds.feedburner.com/JeunesParis15
78/ (+218) FeminaNovo : http://feminanovo.hautetfort.com
79/ (-15) Le politique show : http://lepolitiqueshow.dhblogs.be
80/ (-15) Ca grince : http://faubert.blog.20minutes.fr
81/ (+43) Les communiqués de presse du Parti socialiste : http://presse.parti-socialiste.fr
82/ (+2) La mouette : http://lamouette.blog.lemonde.fr
83/ (-13) KAMERUN SCOOP : http://kamerunscoop.wordpress.com
84/ (+1) Hashtable : http://h16.free.fr
85/ (-17) TheBenitoReport : http://thebenitoreport.typepad.com/thebenitoreport
86/ (+9) Le blog de SuperNo : http://www.superno.com/blog
87/ (-9) Le Blog de Yann Reddeker : http://voxfnredekker.canalblog.com
88/ (-25) La France de demain : http://www.la-france-de-demuniras
89/ (+136) Bah !? : http://www.bahbycc.com
90/ (+311) Union des Patriotes : http://uniondespatriotes.hautetfort.com
91/ (+175) Opinion européenne : http://reynie.typepad.fr/opinion_europenneeuropean
92/ (-21) Thierry Solere : http://solere.blogs.com
93/ (+7) Philippe Juvin : http://juvin.typepad.fr/philippe_juvin_la_garenne
94/ (-8) CaRéagit : http://careagit.blogspot.com
95/ (-23) D'Asterix à Sarkozy ( humour, par Tropicalboy) : http://sarkozix.canalblog.com
96/ (-13) Lait d'BEU : http://kamizole.blog.lemonde.fr
97/ (+9) Abadinte : http://abadinte.canalblog.com
98/ (-10) Hérésie : http://heresie.hautetfort.com
99/ (+10) Que la France soit ! : http://villepin.over-blog.com
100/ (+10) Patrick Allemand : http://patrickallemand.canalblog.com

Libellés : ,

28 février 2008

Marre des "maman" et "papa" !

Partager
MAMAN : Terme affectueux par lequel un enfant désigne et appelle sa mère, et qu'emploie aussi toute personne qui lui parle de sa mère avec une certaine familiarité.

La définition vient du dictionnaire de l'Académie Française. Je ne vous apprends pas la définition du mot "maman". Mais notez bien le dernier mot de cette définition : familiarité. Terme familier donc.

Agacé je suis par l'utilisation à outrance du mot "maman". Que Lorenzo Delloye, le fils d'Ingrid Betancourt, utilise ce mot lors de ces déclarations, cela ne me choque guère (mais m'énerve quand même). Je n'aime pas entrer dans l'intimité des personnes qui me sont étrangères.

Désormais tout le monde se présente comme la maman de. Toute mère de famille est présentée dans les médias comme la maman de. Les people devenant parents deviennent ne deviennent pas "mère" mais "maman". Auquel on ajoute généralement "du petit machinchose". On imagine pourtant bien que la "maman" n'a pas accouché d'un adulte.

Regardez. Le Figaro : "Kim Clijsters maman d'une petite fille". TF1 : "Jennifer Lopez, maman de jumeaux". 20minutes : à propos du tram à Bordeaux :"Cela va nous permettre d'aller plus souvent et plus facilement en ville, estime Aïcha, la maman de deux petites filles". France Soir : "La préfecture des Bouches-du-Rhône a accordé six mois de sursis à la maman de Walid, ce jeune Algérien atteint de la maladie des enfants de la lune". Le Parisien : à propos du parrainage d'enfants mort durant la Shoah : "L'idée est bonne mais trop restrictive, estime cette maman de 38 ans". Libération : "la maman de François Hollande est présente sur la liste PS à Cannes". L'Humanité : "les conséquences de la fermeture d’une maternité, une jeune maman de Lannemezan en a justement fait les frais".

Je pourrais continuer des lignes et des lignes. Les "maman" envahissent toute la presse écrite. Mais regardez la télévision. Pas un JT où le témoignage de la mère du victime d'un fait divers ne soit sous-titré d'un "Andrée, maman du disparu", ou "Andrée, maman de petit Nicolas". Ecoutez la radio. Pas une de ces (inutiles car omniprésentes) émissions dites de société dans lesquelles les animateurs (ou plus souvent animatrices) n'évoque ces "maman" faisant le beurre de psychanalystes-psychothérapeutes-psychomotriciens-psychologues médiatiques vendant des livres comme des couches Pampers.

Marre de ces "maman". Marre de ces "papa". "Maman" et "papa" sont ma mère et mon père (si vous me lisez, je vous embrasse fort). Les parents des autres ne sont pas les miens. Et ne sont pas "maman" et "papa". Par pitié, cessez.

Cette utilisation abusive me semble récente. Le parfait exemple de la société des sentiments qui nous envahit. Appréciée par les storytellers en politique. Tout ce qui nous guide transite par les émotions. Ce qui ne se vit pas ne mérite plus d'attentions. Alors on en rajoute des couches et des couches. Pour toujours et encore toucher le public, le consommateur, l'électeur au plus profond de ses tripes. L'individualisation de la société se compense par la proximité fictive transmise par les médias.

Sus aux "maman" et "papa".

Libellés : , ,

Municipales 75018 Paris, 7ème question : le PACS en mairie

Partager
Voici la septième des questions à laquelle ont répondu les candidats aux élections municipales dans le 18ème arrondissement de Paris.

Encore un grand merci à Sauveur Boukris, à Cyril Bozonnet, à Sylvain Garel, à David Pierre-Bloch, à Daniel Vaillant, à Roxane Decorte et à Syrine Catahier. (Pas de réponse reçue de Michel Langlois).


En tant que maire du 18ème arrondissement de Paris, permettrez-vous la signature des PACs de façon solennelle en mairie ?

(Les réponses sont portées dans l'ordre de réception auxquelles elles me sont parvenues, sans aucune modification.)

Sauveur Boukris
tête de liste "Agir pour le 18e" (son blog)
non.bien que favorable à la procedure du pacs, le maire d'arrondissement doit respecter la loi et n'a pas à officialiser de façon solennelle ce type d'union.





Cyril Bozonnet
tête de liste du Front National (son blog)
Concernant les PACS, je considère que cet acte doit rester dans l'ordre privée, seul le mariage républicain doit se dérouler en Mairie. J'ai assez d'homosexuels adhérant ou militant FN sur le 18e arrondissement pour savoir que cette communauté reste divisé sur la "sacralisation" du PACS pour ne pas avoir envie d'aider au mélange des genres. La montée de l'intolérance envers les gays qui est liée à une pratique obscurantiste de l'Islam fait que les homos patriotes de mon entourage préfèrent s'occuper d'abord de sauvegarder leur intégrité physique entre la Chapelle et les rues de la Goutte d'or que de vouloir faire des parodies de mariage dans la salle des mariage, en Mairie.


Sylvain Garel
tête de liste des Verts (son site)
Non seulement Les Verts sont favorables à la signature des PACS en mairie, mais nous réclamons la reconnaissance du droit au mariage pour les homosexuels. J'étais présent à Bègles, aux côtés de Noël Mamère quand celui-ci a célébré le premier mariage homosexuel en France.
Plusieurs élus Verts ont participé ce mardi 26 février 2008 à l'inauguration du centre Lesbien Gay Bi et Transexuel situé dans le IIIème arrondissement. Aux élections municipales de 2001, Les Verts ont fait élire dans le XVIIème arrondissement Camille Cabral, la première conseillère municipale transexuelle. En 2008, notre tête de liste dans le XVIème arrondissement, Pascale Ourbuh est, elle aussi, une transexuelle. Avec elles, nous réclamons le droit pour toutes et tous de choisir son orientation sexuelle et son genre. Ce qui implique le droit de changer de prénom et la suppression de l'indication du sexe sur les papiers d'identité et les cartes d'assurances sociales.


David Pierre-Bloch
tête de liste du Nouveau Centre
Oui.

Cependant, il est difficile de faire de cette question un critère destiné à distinguer mon programme de celui de mes concurrents. Pourquoi ? Tout simplement parce que le maire, qui est un officier d'état-civil, doit appliquer la loi dans l'exercice de ses fonctions et qu'il ne peut pas y déroger. Or, le régime du PACS appartient au régime général du droit de la famille.
C'est donc le Code civil qui détermine les conditions de sa conclusion, de sa mise en ouvre et de sadissolution et, encore une fois, le maire ne peut pas y déroger.

Je rappelle donc qu'en l'état actuel de la loi, selon les termes des quatre premiers alinéas de l'article 515-3 du Code civil, les personnes qui concluent un pacte civil de solidarité en font la déclaration conjointe au greffe du tribunal d'instance dans le ressort duquel elles fixent leur résidence commune. A peine d'irrecevabilité du pacte conclu, elles produisent au greffier la convention passée entre elles par acte authentique (c'est-à-dire par acte notarié) ou par acte sous seing privé. Le greffier enregistre la déclaration et fait procéder aux formalités de publicité.

Chacun se souvient du débat au Parlement, en 1999, sur la question de savoir si le PACS devait être signé en mairie, comme le mariage, ou déclaré au tribunal d'instance. Le Parlement a tranché et une réforme de la loi actuelle relève de la compétence des parlementaires et pas de celle des maires.

Comme citoyen, je soutiendrai tout amendement de la loi qui sera proposé en ce sens.


Daniel Vaillant
tête de liste du Parti Socialiste (son site)
La Mairie du 18e arrondissement propose déjà depuis 2002, d’accueillir les nouveaux « pacsé(e)s » pour une cérémonie de signature des PACS.

Lorsque des habitants du 18ème souhaitent célébrer leur signature de PACS à la Mairie, ils/elles doivent au préalable, avoir conclu leur PACS au tribunal d'instance du 18e arrondissement ou devant notaire.

Cette cérémonie se déroule dans la salle des mariages de la mairie et est officiée par un(e) élu(e). Elle n’a pas une valeur juridique mais symbolique.

Cette cérémonie continuera bien sur à être proposée à tous les signataires de PACS si la liste que je conduis est élue.



Roxane Decorte
tête de liste UMP (son site)
J'ai fait de la lutte contre toutes les formes de discriminations qui mettent à mal la République qu'elles s'attachent à la condition sociale, au sexe, au handicap , à l'âge, à l'origine, à la sexualité ou aux choix de vie, l'un des fondements de mon engagement politique.

Cela peut faire cliché mais cette règle ne vaut qu'à condition d'être respectueux de tous et de prendre ses responsabilités.

Alors, oui, dès le début, j'ai été favorable au PACS parce que je trouvais anormal, injuste et dommageable pour la collectivité que des personnes de même sexe ne se voient pas accorder une reconnaissance juridique en tant que couple. Presque dix ans après son instauration, le PACS est accepté par les Français et il est choisi par autant de couples hétérosexuels que de couples homosexuels, par des couples de tous âges, de tous milieux, de toutes origines.

Alors oui, Maire du 18e arrondissement, je permettrai que des PACS soit signé de manière solennelle en Mairie. Il ne s'agit pas seulement dans mon esprit d'une question de droits, mais d'une manière de rappeler les engagements que suppose toute vie de couple. Parce qu'aujourd'hui, derrière le combat contre les discriminations, c'est le problème de l'étiolement du lien social et de l'isolement des individus dans notre société que nous devons affronter.
« Les partenaires liés par un pacte civil de solidarité s'engagent à une vie commune, ainsi qu'à une aide matérielle et une assistance réciproques » énonce le code civil. Or chaque fois que deux personnes s'engagent à se montrer solidaires l'une envers l'autre, cela renforce notre société. En permettant à ceux qui le souhaitent de prendre cet engagement de façon solennelle en Mairie, nous rappellerons à chacun qu'il n'y a pas de droits sans obligations et sans devoirs.


Syrine Catahier
tête de liste du MoDem (son blog)
Maire-adjointe, j'ai célébré trois PACS au cours du mandat qui vient de s'écouler. J'ai toujours été surprise par le faible nombre des demandes. Il faudrait améliorer la communication sur la possibilité de célébrer les PACS. Et surtout que la cérémonie soit simple et conviviale. Son oganisation doit s'adapter aux demandes des habitants. En effet, cela correspond plus à l'esprit du PACS, un engagement qui scelle des unions de différente nature. Aussi, la célébration du PACS devrait avoir lieu dans la salle des fêtes de la Mairie du 18e.

Libellés : , , , , , , , , ,

26 février 2008

Mis en demeure par Maître Sylvie Noachovitch

Partager
25 Février 2008. 18h24. Un courrier électronique arrive sur ma messagerie. Expéditeur : "Maître Noachovitch". Objet : "retrait de pages Web - mise en demeure". Suit un long mail avec des extraits de textes de loi. Deux parties : "non respect des droits et de la réputation d’autrui" et "délit de diffamation publique".

Coups de fil. Contacts avec des journalistes, des juristes et avocats (encore merci à eux). On me parle de prescription. Ma note date en effet de Juin 2007. Puis les doutes : ce mail provient-il vraiment du cabinet de Sylvie Noachovitch ? En effet, aucune coordonnée pour contacter. Aucun numéro de toque. Coup de téléphone au cabinet. Personne. J'envoie un mail de réponse, demandant de me contacter au plus vite.

La nuit se passe. Un autre blogueur me contacte. Il a reçu le même mail. Appel d'une journaliste du Monde Interactif. Elle veut connaître les détails de l'affaire.

L'accusé de réception de mon mail envoyé la veille arrive dans ma messagerie. Cinq minutes plus tard, un numéro masqué me joint sur mon portable. Un avocat qui se présente comme le défenseur de Madame Noachovitch. Je lui demande son nom. Mais oublie de lui demander son numéro de téléphone. Une conversation à laquelle je ne comprends pas grand chose. Les expressions juridiques sont pour moi du chinois.

Il semble désormais certain pour moi que le mail provienne du cabinet de Madame Noachovitch. Cependant le doute persiste, tant cette démarche me semble improbable. Qui était vraiment mon interlocuteur ? Pourquoi réagir 8 mois après la publication ? Après tout, je n'ai aucun moyen de le recontacter. Je renvoie un mail. Appelle de nouveau le cabinet de Maître Noachovitch. Quinze minutes de musique d'attente. Puis un "on vous rappellera". Je précise : "c'est urgent".

Je décide de mettre hors-ligne la page de mon blog incriminée. Par précaution. Je fais de même pour une autre note dans laquelle je parle de Sylvie Noachovitch. Double précaution. Pas les moyens pour affronter un procès. Ni l'envie.

Une heure trente plus tard, rien. Un contact me dit que le mail ne vient pas de Sylvie Noachovitch, il l'aurait eu au téléphone. Je recontacte le cabinet. Secrétaire. Musique d'attente. Puis la confirmation. Le mail est bien l'adresse du cabinet de Maître Noachovitch. Le nom de l'avocat avec lequel j'ai parlé au téléphone ce matin concorde.

Arrive donc cet article sur LePost. Sylvie Noachovitch confirme l'envoi de ce mail. Et détaille un peu. Elle déclare qu'elle peut nous "poursuivre en action civile pour trouble illicite". Malgré la prescription. Toujours du chinois me concernant.

Madame Noachovitch assure également qu'elle veut résoudre le problème à l'amiable. J'ai connu plus aimable comme requête. Et l'intitulé du mail est clair : "mise en demeure", qui pourtant ne peut se faire que par courrier avec accusé de réception ... Ce genre d'amabilités ressemblerait plus à une menace et à de l'intimidation, de mon point de vue.

Qu'en est-il donc ? J'ai supprimé les deux notes. Dommage pour la liberté d'expression. Le pire étant que je ne faisais que copier-coller une note de Claude Askolovitch. Sachant que le fond de l'affaire (des propos que Mme Noachovitch aurait tenus lors d'un dîner) n'a toujours pas été jugé, Sylvie Noachovitch poursuivant Le Canard Enchaîné.

Pour rappel, Sylvie Noachovitch est candidate UMP aux municipales à Villiers-le-Bel. Le mail reçu arrive deux semaines avant le premier tour du scrutin. A l'heure actuelle, seule deux blogueurs, Florian et moi-même, avons été menacé de poursuites judiciaires. Mais pas Claude Askolovitch, pourtant bien plus lu et réputé.

Impossible pour moi de faire face à un procès :
j'ai décidé de supprimer les notes.
Il n'est pas bon être blogueur en ce moment.

Merci à toutes celles et ceux qui m'ont apporté conseils et aides durant ces 24 heures ô combien mouvementées.

Libellés : , ,

25 février 2008

Faites ce que Sarkozy dit, pas ce que Sarkozy fait

Partager
Petit montage réalisé par mes soins.

Premier épisode, extrait d'un discours de Monsieur le Président de la République lors de la rencontre Police-Gendarmerie, le Jeudi 29 Novembre 2007 à la Grande Arche de la Défense. On y entend Nicolas Sarkozy dire : "vous êtes les représentants de l'Etat, vous devez avoir une éthique, vous devez être exemplaires. Et c'est très important (...), pas de tutoiement, du respect. Respectez les autres et vous serez respectés. Je sais bien qu'on vous insulte, mais on ne combat pas les voyous avec les méthodes de voyous."

Second épisode, la visite de Sarkozy Nicolas au Salon de l'Agriculture, le samedi 23 Février 2008. A un passant qui l'invective "tu me salis", le Chef de l'etat répond : "casse-toi alors, pauvre con".

Moralité : Nicolas Sarkozy, président de la République n'a pas d'éthique, et n'est pas exemplaire. Triste.

Libellés : , ,

think tanks : le tableau de bord

Partager
La Fondation ResPublica, en partenariat avec l'IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques), lance un outil merveilleux pour tous les drogués de l'information et de la politique, auxquels j'appartiens.

Jugez donc : un univers Netvibes d'actualisation des RSS de tous les principaux think tanks du monde entier. Langage un peu barbare pour les non technophiles. Mais dans la pratique, rien de plus simple, il suffit de se rendre sur cette page : www.netvibes.com/thinktank. Un grand merci à Julien Landfried, directeur du développement à la Fondation ResPublica, pour ce développement.

Un think tank, pour ceux ne connaissant pas encore cette expression, est un laboratoire d'idées, véritables machines à réflexion, proposant des idées dont les hommes et femmes politiques s'inspirent fortement.

Dans cet outil, on retrouve donc des think tanks des Etats-Unis, de Russie, d'Allemagne, d'Inde, d'Israël, du Royaume-Uni, etc. Et également ceux implantés en France : FondaPol (Fondation pour l'innovation politique), l'Institut Montaigne, l'IFRI (Institut français de relations internationales), la Fondation Copernic, la Fondation pour la Recherche Stratégique, etc etc.

Cependant quelques think tanks pour le moins influents manquent à l'inventaire : je pense à Telos, à la Fondation Concorde, au Cercle Alexis de Toqueville, ou encore au Club des Vigilants.

J'espère que ResPublica saura élargir l'offre proposée et s'ouvrira à l'ensemble des think tanks afin d'avoir un aperçu le plus exhaustif possible.

Libellés : ,

REZO, de Denis Larzillière

Partager
Il y a quelques mois, je vous conseillais déjà fortement de visionner 55 pesos, un court-métrage de Denis Larzillière. Denis récidive avec un nouveau film, REZO, encore plus réussi que le précédent. Un véritable univers. Une maîtrise du cadre parfaite. Une réalisation élégante et soignée. Une histoire très moderne mais tellement universelle. Un décor étonnant et féérique, tellement cinématographique que l'on s'étonne qu'il soit le premier à le filmer.

Félicitations donc à Denis, un (futur) grand metteur en scène, et à son équipe.


REZO
envoyé par poulpy3

REZO
Un film de Denis Larzillière
avec Thierry Jumel
Musique: Maxence Riffault
Régisseur: Lilian Thomas
Preneurs de son: Emmanuel Perez et Yohan Bellingard
Photographes de plateau: Marie Elise Ho Van Ba et Guillaume Krattinger
Voix off: Flavie Prouveur et Emmanuel Perez
avec la participation de Lilian Thomas

Libellés :

24 février 2008

La Fille sans visage, de Patricia MacDonald

Partager
Le Livre de Poche m'a fait parvenir les deux premiers ouvrages du mois de Février, comme chaque membre du jury du Prix du Livre de Poche, dans la catégorie Polar. Je vous avais promis la critique des 15 livres que je vais lire dans ce cadre. Je me transforme donc en critique littéraire.

Premier donc, un polar de Patricia MacDonald : La Fille sans visage. Je n'ai pas aimé. Du tout. L'histoire ? Un médecin, le docteur Avery, a été condamné pour le meurtre de son épouse. A sa sortie conditionnelle, le médecin retrouve ses trois enfants : sa fille Nina et ses fils Jimmy et Patrick. Le docteur a son tour est retrouvé mort. Alors gros suspense : suicide ou meurtre du docteur Avery ? A-t-il vraiment tué son épouse ? On navigue donc entre les vies des trois enfants. Pour arriver à une chute très attendue.

Le gros problème de ce genre d'ouvrage : la caricature. Construction caricaturale : l'histoire va en s'accélérant alors que toute l'intrigue se joue dans les dix dernières pages. Mais surtout, personnages caricaturaux. La fille Nina, comédienne qui galère, habitant à New-York, hébergée par son meilleur ami pédé scénariste à succès. Celle qui croit en l'innocence de son père et n'arrive pas à construire sa vie de ce fait. Le fils Patrick, banquier très riche, bling-bling à souhait, aux goûts vulgaires, marié (forcément) à une cruche ayant raté sa vie, père de deux jumeaux (forcément) insupportables. Celui qui déteste son père et l'a toujours accablé dans sa culpabilité. Le fils Jimmy, ex-alcoolique, ex-drogué, rattrapé et sauvé par la religion, devenu trop pratiquant, élevé par une famille d'accueil simple mais aimante. Celui qui essaye d'oublier.

Bref, l'horreur. Des personnages vus et lus des centaines de fois. Une histoire pas très passionnante, rabâchée à foison. Une fin prévisible dès le milieu de l'ouvrage : prenez celui qui est le plus discret dans les rôles secondaires, et vous trouverez le coupable.

Un ennui total. Une écriture hasardeuse, ou une traduction approximative. Un livre sans style. Certes on lit ce livre sans effort. Comme un roman de gare. Comme on peut voir une série télévisuelle. Du pré-mâché. Du prêt à jeter. Une écriture sans panache, sans âme, sans talent, qui se reconnait au premier coup d'œil de part l'utilisation plus qu'abusive des verbes "être" et "avoir".

Un extrait, pour forger votre propre opinion. Celui de la découverte du corps de la mère dans le prologue (il y a forcément un prologue) par le docteur Duncan Avery et sa fille Nina :

"Le salon était éclairé. Apparemment, une seule lampe était allumée - peut-être le lampadaire à côté de la bibliothèque. Elle suivit ce rai de lumière et entra dans la pièce. Il lui fallut une bonne minute pour accommoder, pour que son regard enregistre ce qu'il voyait. elle poussa un cri étranglé.
- Nina, dit son père.

Il était accroupi sur le tapis d'Orient, près de la table basse. Son large visage aux traits parfaitement ciselés était blême et laqué de sueur. Il était ébouriffé, il avait retiré sa veste mais pas sa cravate. Le devant de sa chemise était souillé. Sur le tapis gisait la mère de Nina, elle agrippait le journal, comme si elle l'avait entraîné dans sa chute. les yeux de Marsha étaient ouverts, figés, ils reflétaient une expression de panique. le devant de son pull à col roulé était déchiré, une large tache noire s'étalait sur sa poitrine. Son jean et même ses chaussettes blanches étaient constellés de taches noires. Près de sa tête, sur le tapis, il y avait un couteau. Nina le reconnut. Il venait du bloc à couteaux de la cuisine. La lame aussi était tachée.

- Mam, oh mon Dieu !"

Libellés :

23 février 2008

"Casse-toi pauvre con", dit Nicolas Sarkozy

Partager
"Casse toi pauvre con". Nicolas Sarkozy. Président de la République française. Salon de l'agriculture.

Sur le site du Figaro :
Très entouré, souriant, le chef de l'Etat prenait un bain de foule et serrait des mains quand un visiteur d'un certain âge et portant des lunettes lui a lancé: "ah non, touche-moi pas".
"Casse-toi, alors", a répondu M. Sarkozy.
"Tu me salis", a enchaîné le badaud.
"Casse-toi alors, pauvre con", a répliqué le président.

Vidéo sur le site du Parisien :


J'ai honte. Pauvre con. Casse-toi. La France mérite mieux.

Libellés : , ,

Sarkozy anticonstitutionnel

Partager
Anticonstitutionnellement. Rien à ajouter à la note de RoseNoire. Simple et efficace. Constatez donc. RoseNoire rappelle l'article 62 de la Constitution de la Vème République :

Une disposition déclarée inconstitutionnelle ne peut être promulguée ni mise en application.

Les décisions du Conseil Constitutionnel ne sont susceptibles d'aucun recours. Elles s'imposent aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles.

Puis arrive Nicolas Sarkozy qui "a demandé ce jour au premier président de la Cour de Cassation d'étudier les moyens d'appliquer des dispositions de la loi sur la rétention de sûreté malgré le fait qu'elles aient été retoquées par le Conseil Constitutionnel."

La conclusion de RoseNoire s'avère implacable : "le Président de la République ne fait rien de moins que de torcher son auguste postérieur avec la Constitution". J'ajouterai que si Nicolas Sarkozy veut passer outre la décision du Conseil Constitutionnel, il ne lui reste qu'une possibilité : que le Parlement révise la Constitution française ...

Libellés : , ,

Sarkozy, ce grand malade

Partager
Extraits de l'article de Lluís Bassets, directeur adjoint du journal espagnol El País, rapporté par Courrier International.

Les Français ont un problème. Ils croyaient avoir un superprésident, un hyper­dirigeant capable de les sortir de la dépression et de la décadence, et voilà qu’ils ont écopé d’un président comme ils en ont déjà connu beaucoup d’autres : à savoir malade, limité, qu’il faut dorloter et protéger tout en s’organisant pour que la France tourne et que le gouvernement et les institutions fassent leur devoir. La situation n’a rien d’inédit : Pompidou et Mitterrand étaient déjà des présidents malades et diminués. Le premier est même mort avant la fin de son mandat. Quant à Chirac, il fut un obstacle paralysant pendant une bonne partie de sa présidence. La maladie dont souffre Sarkozy n’a pas la gravité du cancer de la prostate de Mitterrand, mais elle touche un organe vital s’il en est : l’ego. Celui du président est d’évidence atteint d’une hypertrophie probablement incurable.
(...)
En monarque thaumaturge qui par une simple imposition des mains devait augmenter le pouvoir d’achat, il a échoué au point de prononcer la formule maudite qui rompt les sortilèges : “Qu’est-ce que vous attendez de moi ? Que je vide des caisses qui sont déjà vides ?” En monarque philosophe, il a manifesté les plus fortes réserves vis-à-vis des traditions républicaines, en exprimant avec désinvolture son affinité intellectuelle avec le pape. Il n’a pleinement triomphé que dans le rôle de sultan, seigneur en son sérail, paré des atours qui passionnent un certain public – et manifestement aussi ses pairs. Le voilà fasciné par son propre pouvoir de séduction, son goût exquis et sa désinvolture. Mais ce triomphe-là a le don de déprimer beaucoup de Français car il rabaisse la République au niveau de la principauté de Monaco.

Libellés : , , ,

22 février 2008

Enchainé par six choses inutiles

Partager
Je déteste les chaînes. Mais parce que mon Petit Scarabée alias "La Charolaise" me le demande, et parce que Le Chafouin a un pseudo qui lui pardonne toutes ses notes énervantes, voici donc six choses totalement inutiles sur moi.

Tout d'abord je ne rappellerai pas le règlement (mettre le lien de la personne qui vous envoie ce jeu ridicule, mettre les règlements sur mon blog, mentionner six choses / habitudes / tics non importants sur moi-même, taguer six personnes à la fin de mon billet en mettant leur lien, aller avertir directement sur leur blog les personnes taguées) parce que je suis un vrai rebelle. Oh yeaah !

Voici donc six choses inutiles sur moi :
- "Petit Scarabée" était le surnom dont m'avait affublé Anne, ma maître de mon stage effectué en 2002 chez Novartis en Suisse.
- J'adore replier l'index droit sur lui-même, le coller à ma joue droite et me mordre la joue.
- Durant les révisions de mon bac (c'est-à-dire une heure la veille de chaque épreuve), je mangeais au moins une tablette de chocolat noir par jour, en laissant chaque carré fondre sur la langue, sans jamais croquer.
- J'ai écrit des dizaines de poèmes durant mon adolescence, que j'ai tous brulés par la suite.
- Lors de mes études à Vannes, je faisais du footing en pleine nuit, généralement sur les coups de 2 ou 3 heures du matin, pendant environ trente minutes le long du port. Après je suis devenu anti-sarkozyste.
- Je dois suivre plus de 1500 blogs dans mon Netvibes.

Je passe donc la main à 6 blogueurs : mon Laurent, parce que j'ai envie que ce jeu stupide devienne plus lubrique ; Môssieur Resse, parce qu'il aura forcément des réponses très philosophiques ; Christophe, parce que ça l'obligera à bloguer plus souvent ; Laurence, parce qu'il faut bien une femme (je déconne, Laurence) ; Otto, parce qu'il m'amènera plein de visiteurs ; Jean-Pierre, parce que je sais qu'il ne répondra pas.

Libellés :

12 listes aux municipales dans le 18ème arrondissement

Partager
Hier 18 heures était le dernier délais pour déposer les listes candidates aux élections municipales des 9 et 16 Mars 2008. Pour le 18ème arrondissement, nous devrions donc (sous réserve de validation) voir 12 listes se présenter aux suffrages des électeurs de l'arrondissement.

Déjà annoncées et par ailleurs participant sur ce blog au jeu des questions-réponses :

- Sauveur Boukris, candidat divers-droite, tête de liste Paris Libre, membre du Parti Radical Valoisien. Sa liste se nomme "Agir pour le 18è". Son blog.

- Cyril Bozonnet, candidat FN, tête de liste du Front National. Son blog.

- Syrine Catahier, candidate MoDem, tête de liste du Mouvement Démocrate. Son blog.

- Roxane Decorte, candidate UMP, tête de liste de l'Union pour un Mouvement Populaire. Sa liste se nomme "le 18ème au coeur". Son blog.

- Sylvain Garel, tête de liste pour Les Verts. sa liste se nomme "Le 18e a besoin des Verts". Son blog.

- Michel Langlois, candidat divers-droite. La liste se nomme : "Le 18e Autrement !". Son blog.

- David Pierre-Bloch, candidat divers-droite, tête de liste liste Nouveau Centre - Alternative Libérale - Société en Mouvement .

- Daniel Vaillant, candidat socialiste, tête de liste du Parti Socialiste, du Parti Communiste, du Parti Radical de Gauche et du Mouvement Républicain et Citoyen. Sa liste se nomme : "Le 18e passionnément...". Son blog.

Outre ces 8 candidats, nous devrions voir quatre autres listes :

- Lucien Chebib, candidat divers-droite. Aucune information supplémentaire.

- Alain Cure, candidat PT, tête de liste du Parti des Travailleurs.

- Anne Leclerc, candidate LCR, tête de liste de la Ligue Communiste Révolutionnaire. La liste se nomme "Paris 100% à gauche". Le site.

- Nadine Pinochet, candidate LO, tête de liste de Lutte Ouvrière.

Sur ces quatre derniers candidats, je n'ai pas beaucoup d'informations. Si vous avez des détails, ou des rectifications, n'hésitez pas à me les communiquer.

Libellés : , ,

Municipales 75018 Paris, 6ème question : la culture

Partager
Voici la sixième des questions à laquelle ont répondu les candidats aux élections municipales dans le 18ème arrondissement de Paris.

Encore un grand merci à Cyril Bozonnet, à Michel Langlois, à Syrine Catahier, à Sylvain Garel, à Roxane Decorte, à à David Pierre-Bloch et à Daniel Vaillant. (Pas de réponse reçue de Sauveur Boukris quant à cette question.)

Quelle(s) manifestation(s) culturelle(s) proposez-vous de développer ou de créer dans le 18ème arrondissement ?

(Les réponses sont portées dans l'ordre de réception auxquelles elles me sont parvenues, sans aucune modification.)

Cyril Bozonnet
tête de liste du Front National (son blog)
Objectivement la diversité et le foisonnement culturel ont toujours été la marque du 18e arrondissement. les vrais artistes n'ont pas besoin "d'enveloppes" municipales pour créer. Mais plutôt de locaux adaptés à la peinture, à la sculpture. Je pense que certains espaces inoccupés du Nord-est de 18e pourraient être attribués à des pools de peintres, de sculpteurs... Concernant les subventions culturelles, je serais intraitable avec les actuels combinard qui soutirent l'argent des contribuables avec de vrais-faux projets culturels. Toute aide leur sera refusée, par contre les autres associations sous conditions de réalisations effectives, continueront à bénéficier de la manne municipale.


Michel Langlois
tête de liste du "18e autrement" (son site)
Nous relancerons un carnaval dans le 18ème, qui permettra un mélange festif entre tous les habitants du 18ème !

Nous créerons un festival de la création dans le 18e (mode, bijoux, musique, vidéo, …) qui aura pour but de mettre en avant les différents artisans du 18e.

Nous créerons une plateforme Internet facilitant les échanges entre les artistes et les habitants et certaines commodités comme la réservation de locaux.





Syrine Catahier
tête de liste du MoDem (son blog)
La politique culturelle doit être dirigée en priorité vers la satisfaction des besoins des habitants. Cela passe par l'éveil à culture, l'expression et les pratiques culturelles, l' accessibilité et l'aide à la création dans toute sa diversité. L'art ne doit pas être un support de communication, un simple produit de consommation ou réservé à une élite.

Nous proposons d'abord de mettre à disposition des espaces de répétition pour les artistes, dans notre projet de Maison commune, pour favoriser les pratiques des amateurs ou des professionnels. Cette Maison commune sera un lieu d'espaces pour les habitants et les associations. Les séniors de notre arrondissement pourraient y animer des ateliers de transmission de la mémoire du quartier. Et cela pour développer le principe des balades urbaines, pour promouvoir le patrimoine de proximité.

De plus, nombre de demandes d'inscription auprès des Conservatoires de musique demeurent insatisfaites. A l'échelle de Paris, nous proposons de doubler les places dans les Conservatoires. La réouverture des kiosques à musique serait aussi envisagée. Un festival des « jeunes talents » pourrait y être créé pour donner une chance aux artistes amateurs de se lancer. La pratique du slam devrait être encouragée, en lien avec les communes limitrophes. La pratique musicale avec des objets de récupération sera aussi visée.

Par ailleurs, les horaires des équipements publics et culturels devraient s'adapter aux rythmes des Parisiens, notamment pour les pratiques amateurs. Il faut réduire les tarifs d'abonnements des CD et DVD dans les bibliothèques municipales.

Pour valoriser les origines culturelles des habitants du 18e, un festival des films du monde sera organisé en plein air. Dans le même esprit, des bals de rue et du théâtre d'improvisation seront lancés. Enfin, des initiatives particulières à l'égard des touristes doivent être encouragées. Des ateliers rencontres avec les parisiens pour valoriser notre patrimoine local. Et participer à donner une image de notre arrondissement.



Sylvain Garel
tête de liste des Verts (son site)
Notre programme, en termes d’actions culturelles et artistiques est riche et varié ; nous défendons l’idée que la culture est le moyen de passer par-dessus les frontières, réelles (comme les coupures entre quartiers, ou avec la banlieue, créées par les axes de circulation automobile) ou symboliques (fruit des différences ou des discriminations), aussi, nous portons attention à tous les quartiers et toutes les disciplines, aux professionnels comme aux amateurs. Ceci dit, pour nous, il ne s’agit pas de multiplier à l’infini l’offre culturelle, mais de l’accompagner aussi par des actions de médiation, d’information et de communication. Dans notre programme du 18ème, voici deux des dix points que nous soutenons pour une culture vivante dont les maîtres mots sont diversité, créativité, proximité

Développer les festivals en extérieur , gratuits, dans l’espace public (festivals musique et jardins, jazz aux puces, paris hip hop, paris quartiers d’été, retour de flamme, court 18, les parcours des ateliers portes ouvertes, … ) pour rendre vivantes les relations entre les quartiers du 18ème et avec la banlieue

Nous pensons aussi que le rôle de la mairie n’est pas de se substituer aux programmateurs, aux associations mais de leur donner les moyens de mener à bien leurs idées, d’où notre volonté de consolider les initiatives indépendantes de diffusion culturelle, les espaces de diffusion et d’information alternative.



Roxane Decorte
tête de liste UMP (son site)
La culture constitue ce fil essentiel qui relie les femmes et les hommes à travers les générations. La culture est un terrain fondamental de l’égalité des chances. La culture c’est d’abord la culture pour tous. En 2001, M. Delanoë s’était engagé à mettre en place la réforme des rythmes scolaires. Aujourd’hui, rien n’a été engagé,or cette réforme permettrait la véritable démocratisation de la culture. Maire du 18ème, je mettrai en place un parcours d’initiation et de découverte culturelle pour tous les enfants. Les horaires d’ouverture des équipements culturels,en accord avec les personnels seront adaptés aux besoins des habitants avec une ouverture jusqu’à 22 heures. En 2001, M. Vaillant avait promis l’ouverture de la première artothèque de la capitale où les habitants auront la possibilité d’emprunter des œuvres d’artistes et de créateurs du 18ème, je le ferai. La culture doit aller au devant des Parisiens : je ferai de la rue un lieu d’exposition et de création comme le fait si bien Hervé Breuil rue Léon. Je lancerai des jumelages du 18ème avec des quartiers du monde, s’appuyant sur la diversité des cultures, richesse du 18ème. Sur ma liste, figure un grand chorégraphe, habitant le 18ème,diplômé de l’école de danse de Pékin Gang Peng qui souhaite mettre en œuvre ces jumelages. Je lancerai un grand festival de la francophonie qui a du sens dans notre arrondissement et une grande fête culturelle de l’intergénérationnel. Maire du 18ème, je donnerai encore plus d’ampleur à la Fête des Vendanges pour en faire un grand rendez-vous populaire et culturel permettant le lien entre les habitants de tous les quartiers du 18ème.


David Pierre-Bloch
tête de liste du Nouveau Centre
Elu nouveau maire du 18ème arrondissement, ma principale innovation pour la culture dans le 18ème arrondissement consistera à créer un Festival de la Culture à la Goutte d'Or. Ce festival sera organisé chaque année et subventionné par la mairie d'arrondissement. Place sera faite dans les rues et les squares du Quartier de la Goutte d'Or à la musique, au théâtre, aux arts plastiques. Selon moi, l'enjeu consistera à mettre en valeur la grande richesse de notre arrondissement dans le domaine de la culture. Ne dit-on pas que le 18ème arrondissement est un concentré du monde d'aujourd'hui en raison de l'origine diverse de ses habitants ? Donc, ce festival ne sera pas un énième événement subventionné par la municipalité mais plutôt l'occasion idéale de créer des liens entre les habitants et de favoriser la découverte, en particulier chez les enfants.

L'offre culturelle est déjà riche dans la partie occidentale du 18ème. Il faudra bien entendu préserver et développer cela, toujours autour de la Colline de Montmartre.

De plus, l'un des défis que je souhaite relever consiste à drainer la très forte fréquentation de la Colline de Montmartre vers la partie est du 18ème. Un centre multimédia sur l'histoire et les techniques du chemin de fer sera créé sur une partie du domaine de la SNCF. N'oublions pas que même si Paris a perdu les JO de 2012, la réflexion engagée sur la récupération de terrains désaffectés par la SNCF sera reprise par moi et orientée vers l'installation d'un site culturel.



Daniel Vaillant
tête de liste du Parti Socialiste (son site)
Une mairie d'arrondissement ne dispose pas des moyens propres à créer de grandes manifestations culturelles, mais elle doit soutenir et accompagner les projets des acteurs locaux en jouant les facilitateurs et en favorisant une politique culturelle localisée, complémentaire à la politique culturelle de la Ville.

C'est dans cet esprit que la mairie du 18e soutient déjà de grandes manifestations en veillant à garantir une offre cohérente tout au long de l'année. Parmi celles-ci : le festival « Goutte d'Or en fête » (juin), le festival de jazz manouche « Jazz musette des puces », en coopération avec la mairie de Saint Ouen (juin), le festival des musiques actuelles « Musiques et Jardins », gratuit, dans tous les squares et jardins du 18e (l'été), le festival de courts métrages « Court 18 » (juillet), le festival des attitudes indépendantes « 18 en scènes » (septembre), le festival du livre et de la presse d'écologie (novembre), ou bien encore le prix littéraire Wepler (novembre).

A l'avenir, la municipalité devra continuer à soutenir ces actions en favorisant l'accès pour tous à cette offre culturelle du 18e.
Plus spécifiquement, nous veillerons à développer deux évènements :
- le festival « 18 en scènes » doit devenir le grand festival de toutes les cultures indépendantes du 18e (musiques, théâtre, littérature, arts de la rue, etc…) en s'appuyant sur les 3 grandes structures culturelles créées par la municipalité : MILA, le centre Fleury Goutte d'Or Barbara et les Trois Baudets.
- la fête des vendanges doit devenir dans sa nouvelle formule la fête de tous les quartiers du 18e en proposant, dans l'esprit festif et de solidarité qui a toujours été le sien, des manifestations culturelles de qualité accessibles à tous.

Libellés : , , , , , , , , , ,

21 février 2008

Vers holorimes

Partager
Vous ne connaissez pas les vers holorimes ? Selon la définition de wikipedia, "un poème holorime est un poème constitué de vers entièrement homophones ; c'est-à-dire que la rime est constituée par la totalité du vers, et non pas seulement par une ou plusieurs syllabes identiques à la fin des vers comme dans la rime classique".

Cette figure de style m'émerveille depuis très longtemps, je n'ai pas le souvenir de la date de ma première rencontre avec mon premier vers holorime. Je me souviens cependant duquel il s'agit, régulièrement attribué à Victor Hugo, mais il semblerait que l'auteur en soit Henri Monnier :

Gall, amant de la reine, alla, tour magnanime,
Galamment de l'arène à la tour Magne, à Nîmes

Victor Hugo cependant est l'un des maîtres es holorimes. parmi mes préférés, celui-ci :

Et ma blême araignée, ogre illogique et las,
Aimable, aime à régner au gris logis qu'elle a.

Le poème holorime le plus sublime est selon moi de Prévert :

Dans ces bois automnaux, graves et romantiques,
Danse et bois aux tonneaux, graves et rhum antique.

Net et vibrant, le chant d'une bergeronnette

Naît et vibre en le champ d'une bergère honnête.

Hérédia lisant Verlaine - Ah joli don !

Erre et dit à Lise en vert lainage : "Oh ! Lis donc"

Saoul, l'heureux gars Raimu descend, pas sans dangers,

Sous le regard ému des cent passants d'Angers.

L'un de mes poètes préférés s'y est également essayé, Charles Cros :

Dans ces meubles laqués, rideaux et dais moroses,
Où, dure, Ève d'efforts sa langue irrite (erreur!)

Ou du rêve des forts alanguis rit (terreur!),

Danse, aime, bleu laquais, ris d'oser des mots roses.

Mais poétiquement parlant, la palme de la poèsie holorime revient sans conteste à Louise de Vilmorin, auteure notamment de ces vers :

Elle sort là-bas des menthes,
La belle Ève a l'âme hantée

Et le sort l'abat démente.

L'abbé laid va lamenter.


Mais les vers de Louise de Vilmorin les plus célèbres restent sans conteste ces derniers :

Étonnamment monotone et lasse
Est ton âme en mon automne, hélas !

Les vers holorimes, une parenthèse poétique sur ce blog. Les vers holorimes, malheureusement souvent relégués au bas étage du jeu de mots pourri et vulgaire, régulièrement portés au même niveau que les concours de contrepèteries. Je souhaitais réhabiliter ce talent.

Libellés :

Speedy Sarkozy se fout(ing) de la politique de l'emploi

Partager
Aujourd'hui, Nicolas Sarkozy est en déplacement dans le Nord de la France. Sur le site de l'Elysée, le titre de ce déplacement est bien ronflant : "Déplacement du Président de la République sur le thème de l’emploi et de la reconversion des bassins industriels touchés par des restructurations dans le Pas-de-Calais". Sujets ô combien majeurs et importants : l'emploi et l'industrie française. Principales préoccupations des français avec le logement et le pouvoir d'achat.

Mais en lisant le détail de ce déplacement, on constate que le Président de la République se fout totalement de notre gueule. Appréciez donc. A 11h le président se rend sur l'ancien site de Metaleurop à Noyelles-Godault pour une "présentation de l’évolution du site". A 11h15, Nicolas Sarkozy effectue une visite du centre de tri de déchets et y effectue un "échange avec les chauffeurs chargés de la collecte" et aussi une "présentation d’une chaîne de tri manuel des déchets" et également une "rencontre avec des anciens salariés de Metaleurop". Puis à 11h30 se consacre à une "rencontre avec des salariés des entreprises implantées sur le site". Enfin (ouf !) à 11h45 se déroule en présence de Super Sarkozy une "table ronde avec des chefs d’entreprise sur le thème de la revitalisation des anciens bassins industriels".

Quel programme chargé. Tout cela en une heure de temps. Une heure pour traiter des problèmes de l'emploi et de la reconversion des bassins industriel. Une heure pour deux présentation de sites, une visite de centre, un échange avec des chauffeurs, une rencontre avec des chômeurs, une rencontre avec des salariés et une table ronde !

Foutage de gueule vous dis-je. Comment construire un déplacement aussi rapide, avec autant de rendez-vous ? Comment interpréter le peu de temps consacré à chacun des interlocuteurs du Président de la République ? A force de courir, Nicolas Sarkozy oublie de s'arrêter. Fuite vers l'avant nuit à la pédagogie, à la proposition et à la réflexion.

Un déplacement qui n'a qu'un seul objectif : communiquer. Communication au mépris des véritables problèmes des français. Communication au mépris des interlocuteurs du président. Communication, dont les limites et la grossièreté apparaissent de plus en plus au grand jour.

Libellés : , ,

Municipales 75018 Paris, 5ème question : la propreté

Partager
Voici la cinquième des questions à laquelle ont répondu les candidats aux élections municipales dans le 18ème arrondissement de Paris.

Encore un grand merci à Syrine Catahier, à Cyril Bozonnet, à Sylvain Garel, à Roxane Decorte, à Michel Langlois, à à David Pierre-Bloch et à Daniel Vaillant. (Pas de réponse reçue de Sauveur Boukris quant à cette question.)

Quels moyens mettrez-vous concrètement en oeuvre pour rendre les rues propres dans le 18ème arrondissement ?

(Les réponses sont portées dans l'ordre de réception auxquelles elles me sont parvenues, sans aucune modification.)

Syrine Catahier
tête de liste du MoDem (son blog)
Nous souhaitons mettre en place une politique qui allie prévention, éducation et répression. C'est l'une des priorités de notre projet municipal. Marielle de Sarnez propose de transférer les compétences en matière de propreté de la Mairie de Paris à la Mairie d'arrondissement (moyens humains et financiers).

Pour plus de rapidité et d'efficacité. De plus, à chaque animation de la Mairie, il faudra associer un stand dédié à la propreté. En effet, seule la régularité du rappel à un comportement civique peut être le gage de la responsabilisation des citoyens. Un service de la médiation de la Mairie du 18e pourrait aussi intervenir pour régler certains cas (pigeons).

Il faudra nouer un dialogue continu, avec les commerçants et les entreprises du 18e. Des actions spécifiques doivent être mises en place pour les propriétaires d'animaux domestiques (emplacements). Des « brigades vertes » seraient chargées d'intervenir immédiatement en cas de pollution ou de nuisances constatées (tags, bris de vitres, objets encombrants sur les trottoirs etc.).

Il faudra veiller à ce que les espaces publics soient nettoyés systématiquement. En effet, l'expérience montre qu'un quartier sale entraîne la malpropreté.

Enfin, la Mairie de Paris doit aussi entretenir et aménager l'espace public pour installer des toilettes publiques à la hauteur des besoins. Dans certains coins du 18e, il n'y a en même pas ! C'est inadmissible.


Cyril Bozonnet
tête de liste du Front National (son blog)
Lien vers un fichier.


Sylvain Garel
tête de liste des Verts (son site)
Propreté et collecte sélective :

- création d'une équipe volante propreté dans le 18^e pour intervenir à la demande comme cela se fait déjà pour l'effacement des tags ou l'enlèvement des encombrants.

- mise en place d’un réseau de « Ressourceries de quartier » : le problème des encombrants est patent à Paris. Pour faciliter la récupération, il faut multiplier dans le quartier des points de collecte volontaire ou à domicile (pour les personnes âgées, à mobilité réduite). Objectif : une ressourcerie par quartier.

- au niveau parisien : augmenter les performances de qualité du tri des déchets ménagers et asseoir la taxe de collecte sur le tonnage de déchets produit par immeuble.

- mieux organiser les points de collecte des déchets électronique et électrique (DEEE).

- encourager le compostage à domicile lorsque cela est possible (balcon, terrasse) et créer dans chaque quartier des points de collecte par apport volontaire pour compostage (dans les parcs et jardins).


Roxane Decorte
tête de liste UMP (son site)
Les habitants du 18ème ont le droit à la propreté. Les rues sales contribuent à dégrader l’image d’un quartier. Je n’accepte pas que le 18ème soit à l’avant dernier rang pour le baromètre de la propreté. Maire du 18ème, je m’engage à mettre tout en œuvre pour que chaque rue du 18ème soit propre. C’est une question de volonté politique : Londres, longtemps réputée pour la saleté de ses rues, a relevé ce défi. Comment inciter les habitants à préserver l’environnement quand les rues sont aussi sales et quand la présence de rats comme à la Porte d’Aubervilliers est laissée sans réponse ? Maire du 18ème, je redéfinirai le « contrat de services de propreté » qui lie la Mairie du 18ème à la Mairie de Paris avec un renforcement des moyens mis à disposition de l’arrondissement. Les moyens humains et matériels sont insuffisants. Je créerai un Service d’Action Rapide Propreté (SARP) agissant 24h sur 24, 7 jours sur 7, pour régler tout problème de propreté dans la demi-journée. Je planifierai deux opérations mensuelles appelées « Ma rue est propre » de nettoyage approfondi de chacune des rues. J’envisagerai en lien avec les habitants, les associations et les conseils de quartiers la possibilité de créer un espace canin par quartier et d’installer des distributeurs de sacs en papier recyclable pour les déjections canines. J’engagerai des campagnes de sensibilisation en particulier en direction des plus jeunes. Je veillerai à ce que les règles soient respectées en augmentant le nombre de verbalisations : il y a moins de sept infractions sanctionnées par jour en moyenne dans l’arrondissement.

La propreté est l’affaire de tous. C’est pourquoi en tant que candidate de l’UMP et du Centre à la Mairie du 18ème, je me suis engagées à ne pas faire d’affichage sauvage qui dégrade l’environnement et coûte cher au contribuable parisien en terme de nettoyage.


Michel Langlois
tête de liste du "18e autrement" (son site)
Les services de propreté seront placés sous l'autorité du maire d'arrondissement, pour une meilleure coordination de leur action.

Mieux informer et responsabiliser les habitants (notamment sur les coûts du nettoyage).

Installer des distributeurs de sacs pour pouvoir récupérer les déjections canines des animaux de compagnie. (voir l'exemple de la ville de Cannes et ses citydogs de couleur bleu).





David Pierre-Bloch
tête de liste du Nouveau Centre
Comme maire du 18ème arrondissement, je me consacrerai d'abord à l'accroissement des pouvoirs de la mairie d'arrondissement en matière de propreté. Notre important retard dans ce domaine tient à la répartition des moyens, en personnel, financement et véhicules et robots, qui reste encore beaucoup trop centralisée à l'Hôtel de Ville. Le 18ème souffre donc d'un défaut dans l'organisation des compétences qui est lourd de conséquences puisque les moyens qui lui sont alloués par la mairie centrale sont notoirement inférieurs à ses besoins. Dois-je rappeler que le 18ème arrondissement, après le 15ème, est le plus peuplé de Paris ?

Des mesures concrètes seront appliquées par moi sans délai. Un contrat de services devra clairement poser les responsabilités respectives de la Mairie du 18ème et de l'Hôtel de Ville.

Immédiatement, j'organiserai le nettoyage quotidien systématique non seulement des principaux axes de l'arrondissement mais aussi des rues notoirement mal entretenues. Ce nettoyage ne se limitera certainement pas au simple passage de l'arrosoir comme cela est fait de façon caricaturale, par exemple, deux ou trois fois par semaine rue Marx Dormoy, le matin à l'heure où les habitants vont travailler ou se rendent à l'école.

J'accorderai beaucoup plus de moyens à l'information des habitants et à la généralisation du tri sélectif sur la voie publique. Les motocyclettes de ramassage des déjections canines seront réintroduites en nombre, cette fois-ci avec une propulsion électrique.


Daniel Vaillant
tête de liste du Parti Socialiste (son site)
Depuis 2001, nous avons obtenu des moyens humains et matériels supplémentaires, installé des centaines de poubelles de rue (2333 en 2007 pour 796 en 2001), organisé des journées, des opérations coup de poing, verbalisé comme jamais (plus de 2000 PV en 2007), signé un contrat d’objectif qui fixe aux services des obligations de résultat. Et je tiens à les saluer pour le difficile travail qui est le leur.

Mais cela ne suffit pas parce que la propreté c’est l’affaire de tous. C’est la marque du respect que l’on porte aux autres.En matière de propreté, il reste encore beaucoup à faire.

Pour la prochaine mandature, nous intensifierons les opérations de nettoyage approfondi ainsi que les journées de sensibilisation pour tous les publics, avec des interventions dans les classes pour préparer les citoyens de demain. Sera mise en place une brigade chargée de l’entretien des chantiers, mais aussi un système de récupération des emballages inutiles des supermarchés qui souillent encore trop nos rues.

Le nombre d’agents verbalisateurs affecté au 18ème augmentera lui aussi. Nous expérimenterons un système de tri sélectif près des équipements publics accessibles à tous. Nous engagerons un partenariat actif avec les services publics (RATP, SNCF) et les entreprises pour qu’ils assurent l’enlèvement de leurs déchets et le nettoyage de leurs terrains.

Enfin, et comme le propose Bertrand Delanoë, le maire d’arrondissement aura un rôle de pilotage quotidien dans le domaine de la propreté.

C’est pour moi décisif tout simplement parce que la proximité c’est le gage de l’efficacité au meilleur coût.

Libellés : , , , , , , , , , ,