]]>

23 janvier 2009

Roger Karoutchi pédale dans la comm'

Partager
Roger Karoutchi, secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, révèle son homosexualité. Bravo, clap clap clap. On pourrait dire : "on s'en fout". Parce que c'est vrai, on s'en fout. La sexualité de Karoutchi n'aura jamais empêché sa progression au sein de son propre camp, tout le monde était au courant. D'ailleurs Karoutchi ne s'en cachait pas. Alors, pourquoi ce coming-out ?

Devancer les poules puantes. Karoutchi, en fin animal politique, sait que la campagne interne qui se prépare à l'UMP pour prendre la tête de liste aux prochaines élections régionales de 2010 sera sanglante. Valérie Pécresse affûte elle-même ses armes, et tous les coups seront permis. On pourrait croire qu'il déblaye ainsi le terrain et préfère créer son propre agenda sur ses propres actualités, ne souhaitant ainsi pas être soumis à une sortie non maîtrisée de la révélation de son homosexualité.

Faire parler de lui. Il est évident qu'il faut voir une opération de communication dans cette histoire. Une opération totalement calculée. L'artillerie lourde. Une interview avec l'AFP. Un entretien avec le magazine Optimum de ce mois. Un livre, "Mes quatre vérités" à sortir en librairie à la fin janvier. Et une nouvelle couche dimanche sur TF1 dans l'émission "7 à 8". Une révélation bien programmée. Qui perd toute spontanéité, et toute humanité.

Karoutchi doit penser que son homosexualité le rendrait probablement plus humain, créer une empathie, voire attirer l'électorat homo-bobo parisien de plus en plus bourgeois. Peu probable que cela joue. A droite, certains conservatismes perdurent et le copinage n'a (quasiment) que faire de sexualité. A gauche, Karoutchi reste un mec de droite. L'homosexualité comme outil de communication, voilà qui prouve que les homos peuvent être aussi pathétiques que les hétéros quand il s'agit de faire de sa vie privée un argument politique. Pathétique. Tout est bon à prendre, rien à jeter, il faut faire parler de soi.

Libellés : , , ,

13 Commentaires:

Anonymous solal dit ...

Que ce soit calculé, c'est sûr. C'est surtout pour allumer un contre-feux et éviter que d'autres utilisent cet aspect de sa vie privée pour le dégommer de façon pas forcément très clean, en premier lieu au sein de son propre camp... Mais j'aimerais bien savoir ce que tu considèrerais une annonce avec "humanité et spontanéité"... qu'il se fasse outer? (ah, et Optimum n'est pas un magazine gay !)

23 janvier, 2009 19:52  
Blogger Aurélien dit ...

Les grands esprits se rencontrent Luc :)

http://duborddemafenetre.blogspot.com/2009/01/le-coming-out-comme-arme-politique.html

23 janvier, 2009 19:57  
Blogger 42, Faubourg dit ...

Le coup de l'arme politique, c'est en effet sensé si on prend le coming out comme un moyen de séduire l'électorat homo de Paris. Encore que je vois mal cet électorat se détourner massivement du PS parisien. Mais là, Karoutchi n'en est pas là, il est au stade des primaires. Qui comme son nom l'indique peut-être, est une élection où tous les coups bas des appareils politiques des courants peuvent tomber, sans aucune élégance. Il ne faut rien avoir dans son placard, ni squelette ni orientation sexuelle. Karoutchi profite sans doute de ce coming out pour faire parler de lui (c'est vrai que les médias n'en avaient que pour Pécresse). Mais surtout, il sauve sa peau devant les adhérents-militants de l'UMP d'IdF. C'est violent, des primaires, quel que soit le parti.

23 janvier, 2009 20:30  
Blogger Luc Mandret dit ...

Solal >> une annonce avec "humanité et spontanéité", c'est quelque chose d'un minimum préparé sans plan de comm pour autant, sans prévoir plusieurs médias sur ce seul sujet. Je pense par exemple que le livre aurait amplement suffit.

(et merci pour la correction)


Aurélien >> je n'en doutais pas ;)


42 >> pas sûr que l'électorat homo reste à gauche. A Paris par exemple, beaucoup votent à droite (l'effet 2 earnings 0 kids donc beaucoup d'impôts)

23 janvier, 2009 21:16  
Anonymous Julien dit ...

Je n'ai qu'une réaction : et alors ?

23 janvier, 2009 21:43  
Anonymous Nicolas dit ...

En matière de coups bas, Pécresse avait sorti une petite phrase sybilline...: «Et je suis aussi une mère de famille avec trois jeunes enfants». Sous entendu à la différence de Karoutchi.
Et ce genre d'arguments compte hélas beaucoup dans un certain électorat (yvelinois par exemple) de la Droite.

23 janvier, 2009 21:52  
Anonymous Cyril Bozonnet dit ...

Sur ce coup, Karouchi est un type courageux, je suis bien placé pour savoir qu'un gars (et c'est valable pour toute les sortes de Droites) qui balance ce genre de news, il ne se fait que des copains en réunion de bureau politique

Cyril Bozonnet (20% de militants FN sont homos et c'est pas rose pour eux (et elles) tous les jours...)

23 janvier, 2009 22:38  
Anonymous LCDM dit ...

Bien d'accord sur pas mal de points mais cela reste courageux. Le pire étaient les députés UDF qui venaient draguer du minet

23 janvier, 2009 23:19  
Blogger guy birenbaum dit ...

C'est qui ou quoi les "poules puantes" ? ;-)

24 janvier, 2009 13:23  
Anonymous solal dit ...

Juste parce que je suis plutôt de son avis, le lien sur le blog d'alain piriou : http://societales.blogs.liberation.fr/alain_piriou/2009/01/en-parler-aujou.html

24 janvier, 2009 14:38  
Anonymous JF le démocrate dit ...

Personnellement, je te trouve un peu dur avec R. Karoutchi. Pourtant, je n'ai pas spécialement fait du bonhomme ma tasse de thé. Voir de la comm' dans son coming-out relève de l'évidence. Mais en revanche, je ne crois pas qu'il faille voir le mal et les manoeuvres partout. Si R. Karoutchi a avoué son homosexualité, c'est bien plus sûrement pour éviter de se faire dézinguer, que pour se donner un avantage. C'est en tout cas mon impression.

24 janvier, 2009 22:13  
Anonymous Chondre dit ...

Et pan dans les dents.

26 janvier, 2009 18:58  
Anonymous Aimé Créhan dit ...

Ça va faire un nouveau film ?
Bienvenue chez KarouChti ?
Je l'ai en tendu vendre ses salades à la radio (pas de télé) et la tournée promo (pro-homo) ne fait que commencer !
Ce qui me gêne quelque peu, très peu, c'est que non seulement il révèle que c'est "l'élysénain" qui lui aurait forcé "la main" en public et qu'il n'a rien trouvé à y redire ! Ça l'arrangeait ce misogyne (voir la bataille acharnée contre Pécresse !)
de toute façon, il fait ce qu'il veut de son Q à condition de ne pas l'imposer aux autres ! Marre de ce parisianisme gay qui ferait presque passer l'hétérospour un anor-mâle !

01 février, 2009 22:44  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home