]]>

18 février 2009

Citation politique du jour : cynisme et hypocrisie

Partager
"Les démocraties ne peuvent pas plus se passer d’être hypocrites
que les dictatures d’être cyniques
"
Georges Bernanos

Libellés :

7 Commentaires:

Anonymous BA dit ...

Partage du profit : 5,5 % vont aux salariés, selon l'Insee.

En 2007, 52 % des profits ont été réinvestis dans les entreprises, et 42 % des profits ont été distribués en dividendes, vient de calculer l'Insee.

Les salariés, via l'intéressement et la participation, ont obtenu 5,5 % de l'excédent brut d'exploitation, après impôt sur les sociétés.

http://www.lesechos.fr/info/france/4832326-partage-du-profit-5-5-vont-aux-salaries-selon-l-insee.htm

Récapitulons :

sur 100 euros de profit, seulement 5,50 euros vont aux salariés.

Et 42 euros vont aux actionnaires.

18 février, 2009 12:06  
Anonymous BA dit ...

Le monde entier vit la pire crise économique depuis 1929.

Et que fait la Commission Européenne ?

La Commission Européenne menace la France, l’Espagne, la Grèce, l’Irlande, la Lettonie et Malte de sanctions financières pour ne pas avoir respecté la limite maximale de 3 % de déficit public ! ! !

Lisez cet article ahurissant :


« La Commission européenne a enclenché la première étape de procédures pour déficits excessifs contre six pays, dont la France et l'Espagne, en raison du dérapage de leurs finances publiques provoqué par la crise économique.

Le Commissaire Européen Joaquin Almunia a justifié cette décision par le fait que les déficits publics des pays concernés ont « dépassé la valeur de référence de 3 % du PIB en 2008 », la limite maximale fixée par le Pacte de stabilité européen.

Les six pays concernés sont la France, l'Espagne, la Grèce, l'Irlande, la Lettonie et Malte.

Une telle procédure vise, via des recommandations précises, à mettre la pression sur les Etats fautifs pour qu'ils ramènent leurs déficits dans la limite maximale tolérée dans l'Union européenne. Elle peut aller jusqu'à l'adoption de sanctions contre les pays concernés dans les cas les plus graves. »

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/economie/la_crise_financiere/20090218.OBS5283/lue_appelle_la_france_et_lespagne_a_revenir_a_la_discip.html

Maintenant ça suffit.

Ca devient du suicide, purement et simplement du suicide.

Il faut sortir de l’Union Européenne.

18 février, 2009 14:58  
Anonymous Buzzle dit ...

...et ça ne va pas en s'améliorant...

18 février, 2009 14:59  
OpenID Tefy dit ...

Je préfère la classique "la dictature, c'est 'la ferme!', la démocratie, c'est 'cause toujours'"...

d'ailleurs, c'est de qui ça ?

18 février, 2009 16:19  
Anonymous romain blachier dit ...

le problème ce sont que les comportements individuels humains ne sont à l'égal de cette juste citation

19 février, 2009 10:42  
Anonymous BA dit ...

« Les actifs toxiques des banques européennes risquent écraser bon nombre de gouvernements de l’Union Européenne. Ils pourraient créer un danger systémique dans le système bancaire de l’Union Européenne, selon une note confidentielle préparée par la Commission Européenne.

7 pays pourraient faire faillite : le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas, l’Autriche, la Suède, l’Angleterre, et un pays hors de l’Union Européenne : la Suisse. »

Article original en langue anglaise :

http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/banksandfinance/4593539/European-banks-toxic-debts-risk-overwhelming-EU-governments.html

19 février, 2009 11:23  
Anonymous levilainbozonnet dit ...

Luc Mandret citant Georges Bernanos.
No comment, seuls les esprits cultivés apprécieront la poésie du geste.
Le taulier de ce blog sait que l'auteur des "grands cimetières sous la lune (1938) fut un plumitif complexe. Et pas modéré.

19 février, 2009 19:23  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home