]]>

22 février 2009

Que se passe-t-il donc, sur cette planète France ?

Partager
Que se passe-t-il donc ? Certes je n'ai que peu de temps pour bloguer, mais quand je le trouve, je n'en ai plus le désir. Chaque jour je lis la presse, je consulte des centaines de blogs, et tout passe, rien ne m'inspire. Chaque jour les actualités se suivent et se ressemblent. On passe d'un sujet à l'autre sans s'attarder sur aucun. Rien ne dure, tout s'efface. Ultra-société de la consommation médiatique.

J'aurais pu parler de l'allocution de Nicolas Sarkozy à la télévision, le personne toujours aussi ridicule et névrosé, le caractère perturbé et les annonces de catalogue de La Redoute.

J'aurais pu traiter de la crise dans les DOM-TOM, j'observe les déplacements sur place de José Bové, Olivier Besancenot ou autre Ségolène Royal, mais ce qui me préoccupe plus, c'est le constat que le MoDem ne présente pas de candidat aux élections européennes dans ces territoires, que le Parti Socialiste ne compte toujours pas de secrétaire national en charge de ces régions, que le gouvernement aura mis un mois à s'en préoccuper, comme si la Guadeloupe ou la Martinique était des sous-régions françaises. On ose imaginer la réaction des politiques si ces événements se déroulaient en Bretagne ou en Corse.

J'aurais pu parler de mon quartier qui change, qui se mue progressivement. Des stupidités du maire Daniel Vaillant, qui ferme le Square Léon pour raisons d'insécurités à force de camions de CRS. Les problèmes ne s'arrête jamais définitivement par la force, ils se déplacent uniquement. Peut-être moins visibles, du coup plus dangereux.

J'aurais pu écrire sur l'ouverture du procès de Douch, l'un des dirigeants du régime des Khmers Rouges au Cambodge. Un journaliste, Arnaud Vaulerin pour Libération, le raconte bien mieux que moi, allez lire ses articles. Et puis, même si je porte dans mon cœur une affection bien particulière pour ce pays, comment en parler à plusieurs milliers de kilomètres ? J'aime voir, écouter, sentir ce qui se passe.

Le monde me passionne. Sa complexité aussi. Sa rapidité m'effraie. Elle me rappelle que je suis mortel. Plus la vie s'accélère, plus je me sens absent, impuissant. J'aimerais, j'essaierais de parler de communication politique. Le sujet me passionne, et abrite le nerf de la guerre. Sans politique, un pays n'existe pas. Sans communication pour appuyer cette politique, rien n'est possible. Les idées m'ennuient finalement, elles se ressemblent tellement, elles sont tant bafouées, tant reniées, tant accompagnées d'hypocrisie et de faux-semblants. Depuis bien longtemps, la naïveté des programmes et des opinions s'est échappée de mon logiciel. Je garde des idéaux, mais je ne crois plus en ceux qui déclarent les porter. Alors : être un pourri dans le bal des politiciens déshumanisés ? Ou proposer des solutions pour tenter de changer les choses ? Communiquer, oui, j'ai des idées pour cela. Mais pour qui ?

Libellés : , ,

13 Commentaires:

Anonymous Audrey dit ...

Merci Luc, nous nous sommes croisés au hasard d'un escalier aux côtés de Barbara.
Lire ce texte a fait du bien à mon weekend.

Merci encore.
Audrey

22 février, 2009 18:21  
Blogger Leptitbenji dit ...

A l'inverse d'Audrey, ce texte a plutôt assombri mon week-end. Merci Luc^^

Parce que les idées sont bafouées, ignorées, par les décideurs au pouvoir, il faudrait se consacrer à ce qui marche, à ce qui les intéresse, à ce qui leur permet de conquérir le pouvoir : la communication.

Je trouve cette idée terrible, cynique... mais sûrement très lucide.

A bientot,
Zelittle

22 février, 2009 18:29  
Anonymous passage dit ...

Bonsoir Luc

Pour qui ?

Pour ceux qui, comme vous, réfléchissent dans ce sens, et dont le chemin croisera un jour ou l'autre le vôtre.
Et c'est ensemble, tout naturellement, que vous communiquerez avec plus de force.
Je crois...

Françoise Blanche

22 février, 2009 18:57  
Anonymous BA dit ...

[ 21/02/09 - 09H32 - Reuters ]

NEW YORK (Reuters) - L'action Citigroup a clôturé vendredi 21 février sous les deux dollars après avoir effectué un plongeon de plus de 22 %, portant à six le nombre de séances de baisses consécutives, sur des rumeurs de nationalisation et d'expropriation des actionnaires.

Bank of America a clôturé en baisse de 3,56 % à 3,79 dollars après être tombé en séance à 2,53 dollars.

« Cela montre à l'évidence que les marchés jugent que la probabilité qu'elles soient nationalisées est élevée », commente Mike Holland (Holland & Co). « Et, le cas échéant, tout le monde pense qu'il ne fait aucun doute que les actionnaires seront de fait nettoyés ».

http://www.lesechos.fr/info/finance/reuters_00123035-citigroup-s-est-effondree-de-22-a-wall-street-sur-des-rumeurs-de-nationalisation.htm

En Allemagne, c’est pareil : les banques allemandes vont être nationalisées. Les actionnaires des banques seront nettoyés.
Mercredi 18 février 2009, un projet de loi a été adopté en conseil des ministres par le gouvernement de la chancelière conservatrice Angela Merkel, et doit être présenté rapidement aux députés du Bundestag. Il prévoit de pouvoir lancer une « procédure d'expropriation » des actionnaires en échange d'indemnisations, une mesure qui court jusqu'au 30 juin 2009.

http://www.lepoint.fr/actualites-economie/l-allemagne-veut-sauver-les-banques-en-expropriant-leurs/916/0/318381

En France, c’est pareil : les banques françaises vont être nationalisées. Les actionnaires des banques seront nettoyés
« Il est tout à fait normal de nationaliser des établissement financiers qui ont fait faillite, même s'il n'est guère idéal que des banques soient gérées par des Etats, vient de déclarer Christine Lagarde. Si des établissements financiers font faillite, alors il ne fait aucun doute que l'Etat doit intervenir ».

http://www.lesechos.fr/info/finance/reuters_00122894-lagarde-en-faveur-de-la-nationalisation-des-banques-en-faillite.htm

Les actionnaires des banques seront très bientôt expropriés dans de nombreux pays.

Et alors ?

Ils ont joué, ils ont perdu.

22 février, 2009 19:15  
Blogger Seb dit ...

"Je garde mes idéaux"

C'est bien pour cela que tu es centriste :-)

22 février, 2009 20:05  
Anonymous stef dit ...

Difficile de trouver le temps de bloguer et l'inspiration manque parce qu'il faut choisir quelle information commenter, puisque comme tu dis, on passe d'un sujet à l'autre, tant est si bien que si il fallait tout aborder la page d'accueil d'un blog ne suffirait pas...

Pour ce qui est des idéaux bien nécessaires à sa propre conscience politique, je trouve dommage ta vision sur nos leaders politiques, c'est peut-être aussi parce qu'on a les représentants qu'on mérite !?
.... pour répondre à ta question : communiquer oui. Mais pour qui ?

22 février, 2009 20:09  
Anonymous Sébastien Dugrandmont dit ...

Le monde est bien laid, Luc, c'est pourquoi il faut garder la force de se battre. Ne te décourage pas parce que tu n'en vois pas le bout. Ce ne sont jamais que des idéaux qui guident nos vies. Rappelle-toi Gandi : "Sois le changement que tu veux voir dans le monde". Cela rappelle à chacun que le parcours à faire est immense, mais l'on ne peut se résigner à ne pas agir. Je partage ton doute, mais ne peut décemment t'y laisser.

23 février, 2009 19:40  
Anonymous Phnom penh dit ...

Tout va bien se passer maintenant... I'm back.

24 février, 2009 14:32  
Anonymous Anonyme dit ...

Allez, va au NPA, et essaye de tirer ton épingle du jeu après le chaos.

24 février, 2009 14:44  
Anonymous Pascal dit ...

Communiquer, oui, j'ai des idées pour cela. Mais pour qui ?

et bien pour moi! et pour tous ceux qui s'interessent à ton point de vue!

24 février, 2009 22:08  
Anonymous e-boo dit ...

Avant de communiquer, il faut définir un projet de société.

Ensuite, il faut communiquer pour pouvoir le mettre en oeuvre mais il ne faut pas faire passer le moyen "le pouvoir" pour une fin "la mise en oeuvre du projet".

Pourquoi pas d'Obama en France ? Parce que chez nous c'est la prime aux loosers (Mitterand, Chirac, Bayrou combien de fois battu ? )

Aux US, une tentative et c'est out.

Sévère mais ca garantit le renouvellement.

24 février, 2009 23:05  
Blogger lamnabhi dit ...

http://www.iphone-vs-nokia.blogspot.com/

26 février, 2009 22:46  
Anonymous MercirisP dit ...

Ton discours risque de refaire surface dans les jours qui suivent, mais avec beaucoup d'amertume. Rien ne se solve par la violence, et quand personne n'écoute que faut-il faire.http://mercirisp.wordpress.com

12 novembre, 2009 17:47  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home