]]>

08 mars 2009

Sexe, drogue et communication politique

Partager
Hier soir, je revoyais en DVD le film de Mike Nichols, Primary Colors. Dans ce film, John Travolta incarne un gouverneur démocrate américain, Jack Stanton, candidat aux élections présidentielles américaines. L'histoire se rapproche énormément de l'accession au pouvoir de Bill Clinton : Emma Thompson, l'épouse dans le film rappelle trait pour trait Hillary Clinton. L'un des maîtres en communication politique, George Stephanopoulos est joué par Adrian Lester comme directeur de campagne. L'extraordinaire Kathy Bates incarne un rôle de conseillère occulte lesbienne, conscience politique du couple, chargée de résoudre les affaires sales.

A un moment de la campagne, le second candidat démocrate de la campagne interne fait un arrêt cardiaque, et il est remplacé par le candidat Fred Picker (interprété par Larry Hagman). Ce dernier devient le chouchou des médias, faisant sa campagne sur l'honnêteté et se plaçant sur un terrain de non-agression vis-à-vis de son adversaire.

Liddy (Kathy Bates) est chargée par le couple Stanton de chercher dans le passé du candidat Picker les raisons pour lesquels Picker avait décidé de se retirer de la vie politique. Liddy découvre rapidement le passé noir de Picker : l'hétérosexuel père de famille a en effet eu des liaisons homosexuelles, ajouter à cela une addiction à la cocaïne, et le cocktail promet d'être tonitruant.

Liddy, toujours idéaliste qu'elle est, prête à sortir de la merde son ami Stanton mais pas prête à détruire un adversaire de cette manière. La drogue et le sexe, deux tabous aux Etats-Unis, l'assurance de perdre toute crédibilité, un lynchage évident. Mais la drogue et le sexe sont avant tout des histoires personnelles, et dans ce cas présent un passé ne nuisant pas à l'intégrité morale du candidat.

Je vous laisserai voir la suite du film et l'utilisation qui est faite de cette investigation. Mais extrapolons. En France, un homme politique qui aurait eu de gros problèmes d'addiction à la cocaïne , ou à une autre drogue,
(preuves et témoignages à l'appui) serait-il attaqué par ses concurrents ? En France, le fait qu'un candidat marié ayant eu des relations extra-conjugales avec une personne du même sexe serait-il utilisé par les équipes adverses ?

Je me suis posé la question : si jamais je venais à travailler pour un candidat aux élections présidentielles françaises, que ferais-je de ces informations ? Ne pourrait-on imaginer qu'elles seraient de toute façon utilisées par un autre candidat, ou par un journaliste un peu curieux, ou encore par un revenant du passé voulant régler ses comptes ?

Cruel dilemme : ne pas taper en dessous la ceinture, ne pas utiliser les sombres histoires personnelles, et garder son intégrité morale. Même pour une élection au poste suprême ?

Libellés : , , ,

14 Commentaires:

Anonymous KaG dit ...

Je me goure peut être, mais je pense que les Français s'en foutent.
Le passé est le passé.
Quant aux frasques sexuelles, ce serait presque un atout :)))

08 mars, 2009 17:15  
Anonymous Sarrdanapale dit ...

Surprenante réflexion.
Sans rentrer dans la généralisation, des politiques qui se tapent une ligne de coke de temps en temps ou/et a une amant(e) (la plupart du temps du sexe opposé il est vrai), il y en a un paquet en France et dans tous les partis. Ce n'est pas un secret et tant mieux, cela montre qu'ils sont humains, comme nous.
Ouvrir la boîte de pandore de la dénonciation, ce serait fatalement la voir se retourner contre soi ou contre ses proches collaborateurs, donc très dangereux.

2/ dommage que l'auteur considère qu'une ligne de coke et tromper sa femme avec un mec, c'est mal.

08 mars, 2009 17:45  
Blogger Luc Mandret dit ...

KàG >> "le passé est le passé" : je suis totalement d'accord, mais on sait que ce genre de révélations peuvent aussi détruire un candidat.


Sarrdanapale >> où avez-vous lu que je considère que c'est mal ?

08 mars, 2009 17:48  
Anonymous Anonyme dit ...

C’est une question de confiance ? Non ?

Le président MITTERRAND avait des maitresses… tout comme le président Clinton.

Cependant il n’est de plus grand mensonge que celui que l’on se fait a soit même… surtout quand les électeurs s’en rendent compte.

08 mars, 2009 18:10  
Anonymous Nicolas dit ...

Luc & KaG >> "Le passé est le passé" : Klaus Barbie aurait du vous convier à son jugement. Puisque le passé est mort, une pilule qui efface les mauvais souvenirs, et voila plus de problèmes.

08 mars, 2009 19:10  
Blogger FrédéricLN dit ...

Bonsoir,

J'avais loué le DVD pour le regarder avec ma femme avant de rejoindre l'équipe de campagne présidentielle en 2006 (j'avais aussi vu "The candidate" avec Robert Redford).

Etait-ce une bonne façon d'anticiper les secousses ? En fait non : rien de ce que j'ai personnellement vu et expérimenté pendant cette campagne "Bayrou 2007" ne ressemblait à la campagne Stanton du film.

Mais si le PS continue à consacrer 100% de son énergie à s'autodétruire, et l'UMP l'essentiel de la sienne à secouer le pays jusqu'à éclatement, il y a de très fortes chances que la prochaine élection nationale générale se passe essentiellement dans les caniveaux.

08 mars, 2009 20:56  
Blogger Luc Mandret dit ...

Nicolas >> on parle ici d'un passé sur le plan personnel et privé, aucun rapport avec Barbie ...


Frédéric >> je te rejoins tellement sur ta dernière phrase.

08 mars, 2009 21:33  
Blogger Pierre S. dit ...

Si la question est bien « Que ferais-je de ces informations ? », je ne comprends pas ton hésitation à répondre ? C'est curieux. Qu'est-ce qui motiverait, selon toi, le fait de dévoiler à quiconque (journaliste, adversaires politiques, alliés politiques même) une partie de la vie privée que le candidat ne souhaite pas dévoiler lui-même ?

09 mars, 2009 00:13  
Anonymous A. C. dit ...

En France, les médias savent restés discrets sur certains thèmes. Et les politiques évitent de s'attaquer sur les sujets d'ordre privé.

10 mars, 2009 11:23  
Anonymous Ridicule dit ...

Luc & A. C. >> "sujets d'ordre privé" : Segolène Royal a depuis longtemps exhibé sa vie privée (comme Sarko) , naissance, enfants, conjoints. Elle a écrit ou participé à au moins deux bouquins où elle exhibe sa vie ses sentiments personnels... Alors maintenant qu'elle se plaigne est ridicule. Aubry, Villepin ne parlent pas de leur vie privée et aucun journal ne les traque.

10 mars, 2009 11:55  
Anonymous Anonyme dit ...

Ah oui ? Aubry n'a-t-elle pas dit à Match en 2000 qu'elle quittait le gouvernement pour l'amour de sa vie ?
Et n'était-elle pas dans Gala (avec son mari) il y a moins d'un mois ?
Et DSK (avec Anne en couv de PM il y a 3 mois, et pas des photos volées...)
Royal a vraiment bon dos, à tous points de vue. J'ai presque autant horreur des hypocrites que des haineux...
Et je signe : Estelle92

10 mars, 2009 12:35  
Blogger litteracteur dit ...

Pour avoir à te poser question, encore faudrait-il que tu puisses être en situation..
Je te rassure, plus d'état d'âme, tu n'en seras jamais du 1er cercle; naïf que tu demeures dans tes diverses nanalylyses.
La RDB en était une belle illustration.

10 mars, 2009 21:17  
Anonymous BA dit ...

Elections Européennes : le blogueur Versac conseille l'UMP.

http://www.lepoint.fr/actualites-politique/info-lepoint-fr-europeennes-le-blogueur-versac-conseille-l-ump/917/0/324248

10 mars, 2009 23:34  
Anonymous sfactory dit ...

Comme tous les hommes que chacun a sa maitresse ou une amante ???

20 mai, 2011 15:20  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home