]]>

30 avril 2009

Marielle de Sarnez vous fera aimer l'Europe

Partager
Marielle de Sarnez a eu l'extrême amabilité de me faire parvenir le "Petit dictionnaire pour aimer l'Europe" son livre (avec une très gentille dédicace). L'occasion pour moi ici de l'en remercier.

Dans ce "
Petit dictionnaire pour aimer l'Europe", Marielle de Sarnez passe en revue l'alphabet pour nous donner sa vision de l'Europe. Simple et intéressant.

En pur terme de communication politique (désolé, je ne peux m'en empêcher), on pourra regretter cependant que certaines lettres ne soient pas présentes dans cet ouvrage. Par exemple pour le Z absent de cet ouvrage, elle aurait pu parler des "zigzags" de la politique étrangère européenne, ou bien de ce "zigoto" de Jose Manuel Barroso, ou du "zapping" des élections européennes par les médias, ou encore des "zygomatiques" à avoir pour parler d'Europe.

Autre regret, la longueur de ce livre. Je ne connais pas les ventes de cet ouvrage (mais j'imagine comme tout livre politique sérieux qu'il se vend mal), et je me rêve à une distribution plus large, par exemple dans les kiosques à journaux, afin d'élargir la diffusion. Et afin d'inciter à la lecture et de punchiser les ventes, un ouvrage beaucoup plus court : 26 pages pour les 26 lettres de l'alphabet.

Mais je m'arrête ici pour les critiques. Afin de vous inviter à la lecture de ce livre, car il mérite d'être lu avant tout, voici un extrait, à la lettre M. A la lettre M de ce "Petit dictionnaire pour aimer l'Europe", Marielle de Sarnez a souhaité parler de "Marché unique", de "Massoud", de "Migrations" et aussi de "Murs". Voici le paragraphe sur les murs, sujet avec lequel je suis en total accord avec Marielle de Sarnez.

"MURS
Le 9 Novembre 1989, c'est enfin la chute du Mur de Berlin. Ce "mur de la honte" construit en 1951 pour encercler Berlin-Ouest et empêcher l'émigration massive, par millions, des Allemands de l'Est fuyant le régime soviétique.
Au XXIè siècle, deux murs sont en construction. L'un en Cisjordanie, dans les territoires palestiniens, visant à "protéger" Israël. L'autre au Mexique visant à "protéger" les Etats-Unis.
Deux nouveaux murs.
L'Europe, parce qu'elle a connu la construction d'un mur, mais aussi parce qu'elle a participé à son effondrement, ne devrait pas demeurer sans voix, ni sans opinion."

Libellés : , , ,

8 Commentaires:

Blogger jeandelaxr dit ...

Le mur de Berlin, c'est pas en 61 ?

30 avril, 2009 14:14  
Blogger Luc Mandret dit ...

en effet, mais je recopie également les coquilles ;)

30 avril, 2009 14:17  
Anonymous mry dit ...

ça va les aphtes ?

30 avril, 2009 15:29  
Blogger Luc Mandret dit ...

toi l'expert, tu me conseilles quel bain de bouche ?

30 avril, 2009 15:38  
Blogger Pierre S. dit ...

Excellent ce petit bouquin, très pédagogique.

Aimer l'Europe, la faire aimer, c'est d'abord la comprendre, la faire comprendre avec des mots simples. Bravo Marielle.

Les 240 pages du livre tiendraient toutes entières sur les 16 pages d'un journal, format Canard.

30 avril, 2009 16:47  
Anonymous Jérémy Bizet dit ...

C'est bien de vouloir faire aimer l'Europe, j'en félicite Marielle de Sarnez, cependant, il faut faire aimer l'Europe eu européen, et pour cela il faudrait que marielle de sarnez, françois bayerou decide de creer un parti européen véritable, pas une alliance de parti nationaux... Et surtout il faudrait que ce parti regle le problème de la communication entre les citoyens européens afin d'etre utile...

30 avril, 2009 20:05  
Anonymous kawouede dit ...

Elle aime tellement l'Europe qu'elle cumule deux mandats : eurodéputée + conseillère de Paris (une grosse fonction locale ! surtout qu'elle est la seule du Modem à siéger dans cette assemblée) - sans compter ses fonctions au parti bayrouiste.

Bref, cette Europe des cumulards, très peu pour moi

30 avril, 2009 21:31  
Anonymous Eric dit ...

Mais pourquoi du jaune?

07 mai, 2009 09:49  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home