]]>

01 avril 2009

Nicolas Sarkozy : le Président du Je

Partager
Nicolas Sarkozy communique : il annonce être prêt à quitter la table des négociations durant le sommet du G20 si les Chefs d'États présents ne trouvent point d'accord suffisamment ambitieux au regard de notre Président de la République. Il l'a dit, et il veut le faire savoir. Alors le Président de la République française publie une tribune dans plusieurs journaux internationaux parmi lesquels The Washington Post, The International Herald Tribune, Spiegel-on line, La Stampa, El País, Yomiuri Shimbun. Une tribune que vous pouvez lire sur le site de l'Élysée.

Observons. Observons le nombre de "je" dans cette tribune. Inventaire :
1- "
tout faire pour la croissance mondiale que je défendrai"
2- "
je souhaite que nous allions très loin"
3- "
Je me réjouis d’ailleurs de constater que le débat sur les paradis fiscaux (...) commence déjà à porter ses fruits"
4- "
Je souhaite également que notre réflexion collective progresse sur la nécessaire réforme des normes comptables et des règles prudentielles"
5- "
Je porterai ce débat"
6- "
conforme à leur poids et aux responsabilités que je souhaite les voir assumer"
7- "
Je me réjouis de l’élargissement réalisé du Forum de stabilité financière"
8- "
je considère qu’un grand chantier de rénovation de l’ensemble du système multilatéral restera à conduire"
9- "
Je ferai des propositions"
10- "
je voudrais également souligner la nécessité"
11- "
ce dont je suis certain"

Pas mal, non ? Ce n'est pas fini ... Outre les "je" sarkozystes, ajoutez donc les "j'" :
12- "
j’ai défendu l’idée que (...) la coopération n’était pas une option mais une nécessité"
13- "
j’ai demandé que le monde se rassemble"
14- "
J’ai porté au niveau européen la question de notre contribution aux besoins du FMI"
15- "
J’ai porté au niveau européen la question de notre contribution aux risques"
16- "
J’étais il y a quelques jours en Afrique"
17- "
J’y ai dit ma conviction"
18- "
Le monde, j’en suis convaincu, peut sortir plus fort"
19- "
J’ai bien conscience qu’on ne peut pas tout changer en un jour"

19 fois la première personne. 19 fois dans un texte d'un peu plus de 1000 mots. Étonnant. Énorme. Comparons. Par exemple le mot "France". Une seule fois écrit et encore comme simple pays d'une globalité : "
pour les pays comme la France". Le mot Europe ? "Portée par l’ensemble des Européens", "commence déjà à porter ses fruits, notamment en Europe", "J’ai porté au niveau européen" (2 fois), "risques auxquels sont exposés certains pays d’Europe centrale et orientale", "les destins de l’Europe et du continent africain étaient indissolublement liés". 6 reprises pour l'Europe. Et encore non pas pour parler en son nom mais pour la citer comme exemple.

Résumons. Nicolas Sarkozy s'exprimant dans la presse étrangère, c'est la voix de Nicolas Sarkozy qui s'exprime, et non celle de la France ou celle de l'Europe. Nicolas Sarkozy parle en son nom. Nicolas Sarkozy se félicite, se valorise, se congratule. Mais Nicolas Sarkozy ne pense qu'à lui, ne parle que de lui. A croire qu'il n'a jamais été élu Président de la République française.

Le narcissisme et l'égocentrisme de Sarkozy ne nous étonneront guère. En revanche, les plumes du Président, que font-elles ? A quoi servent donc Henri Guaino et Claude Guéant ? Pas un n'arrive à dire à Sarkozy qu'il doit parler au nom de la France, qu'il doit porter la parole des Français. Ces conseillers de l'ombre n'arrivent pas à se faire entendre du souverain français. Bientôt, il est fort à craindre que Nicolas Sarkozy utilisera le nounouiement de royauté pour s'exprimer. Et les conseillers s'écraseront.

Libellés : , , ,

6 Commentaires:

Anonymous KPM dit ...

Dommage de gâcher une belle analyse par une conclusion à l'emporte-pièce.

02 avril, 2009 01:33  
Anonymous Orange Sanguine dit ...

Analyse très fin jusque dans la conclusion.
Il semblerait que Nicolas Sarkozy est fait sienne la maxime de Louis XIV : "L'Etat c'est moi" ou " La France, c'est moi".

02 avril, 2009 11:01  
Anonymous Anonyme dit ...

J'ai trouvé une tenue superbe pour notre hyper-omni président, c'est ici
http://www.marceletmoi.fr/nombril.htm
joli, dommage, je suis pas sûr qu'il ait assez d'humour ;-)

02 avril, 2009 11:05  
Anonymous Anonyme dit ...

J'ai surtout l'impression que tu n'a plus grand chose à dire sur ce blog qui a connu le buzz y a fort longtemps maintenant :)

02 avril, 2009 15:02  
Anonymous Philippe dit ...

Je me demande si les traducteurs gardent ses fautes de français ...

En tout cas ca doit pas être facile pour eux !

03 avril, 2009 08:08  
Blogger OochyKoochy dit ...

à part écrire des conneries médisantes et me servir de journal intime en ligne, ma fainéantise ayant anéanti le papier et le crayon, que je réserve à d'autres usages auj., j'ai pondu ça, dans le lot de conneries, de persiflages bitchy et de mauvaises chroniques de disques bourrées de dithyrambes : Le Roi S'Ennuieune amie journaliste à l'Asssemblée m'avait dit que c'était pas trop mal mais bcp trop long.

j'ai envoyé ce texte à un quotidien national et deux newsmags... pas de réponse ;-)

et vous : des avis ? (fond + forme)

16 avril, 2009 11:44  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home