]]>

25 avril 2009

Villepin 2012 : Dominique de Villepin Président de la République en 2012 ?

Partager
"L'élection c'est une question de circonstances, quelle que soit l'élection, à quelque poste que ce soit. En l'occurrence, il se trouve que ça ne s'est pas présenté, mais je souhaite fort que cela soit possible, oui bien sûr. Nous verrons bien", une phrase alambiquée à la Dominique de Villepin, hier soir dans l'émission "Comme un vendredi", cette (mauvaise) émission du (très bon) journaliste Samuel Etienne sur France3. Oubliez la langue de bois, cela donnerait dans la bouche de l'ancien Premier Ministre de Jacques Chirac : "oui je veux être candidat à l'élection présidentielle de 2012".

Là où DDV commet une erreur, c'est en évoquant les "circonstances" car le microcosme parisien des médias et de la politique pense aussitôt "Clearstream" et "procès". Un procès qui se déroulera en Septembre 2009 dans lequel Dominique de Villepin est inculpé de "complicité de dénonciation calomnieuse" et de "complicité d'usage de faux". Pas très malin de voir son nom être associé à des casseroles (fausses ou vraies soient-elles, seule l'image compte) au moment où il officialise sa candidature.

Alors Villepin 2012, qu'en penser ? Je rejoins l'ami Faucon quand il écrit : "
Villepin est isolé tout court. Bayrou est isolé, mais il a un socle de fidèle, et surtout un matelas de voix et de gens qui ont cru en lui en 2007, et qui continuent. Villepin ne s'est jamais étaloné devant l'opinion, et son discours de l'ONU se heurte frontalement avec une expérience à Matignon qui a tourné en eau de boudin". Je rejoins également mon camarade Ronald quand il dit : "avouons que cela va mettre un peu de bordel à droite et les forcer à se poser des questions". Je rejoins enfin aussi le tenancier de Peuples.net quand il affirme : "Dominique de Villepin est un homme de challenge qui aime prendre beaucoup de risques, cette stratégie pour 2012 est très certainement suicidaire, mais il n'a rien à perdre au regard de son dénuement politique actuel".

Villepin cumule les erreurs de communication. Quelle idée d'annoncer cette candidature un vendredi soir, dernier soir de la semaine de surcroît en pleine période de vacances scolaires, quand les journalistes se trouvent soit en week-end soit en vacances. Pour
faire l'agenda, Villepin attendra encore. Certes on parle de cette annonce, mais le bruit médiatique reste bien limité pour une actualité aussi sulfureuse.

Les forces de Dominique de Villepin résident dans son positionnement anti-Sarkozy, lui qui est désormais porté comme membre de l'opposition dans certains sondages. Un homme politique capable de rassembler une partie de la droite, une partie de cette droite exaspérée par un Nicolas Sarkozy vulgaire et égocentrique, un Président de la République über-communicant superficiel, un Sarko à la limite du populisme méprisant la grandeur de la France et de sa langue. A l'opposé, Villepin pourrait trouver ses chances pour 2012 en se plaçant au-dessus, un candidat représentant une
certaine idée de la France.

Villepin sait qu'un homme politique ne meurt jamais, que plus la traversée du désert s'avère rude, plus le come-back peut sembler miraculeux. N'enterrons pas, ne méprisons pas Dominique de Villepin. Certes il est seul, sans troupe et sans parti, mais le personnage plait, l'homme séduit, son positionnement pourrait rassurer, son aristocratie et sa supériorité intellectuelle pourrait séduire une France en décomposition. Ne lui reste plus qu'à savoir s'entourer, à trouver des alliés, à apprendre à communiqué intelligemment, et enfin et surtout à raconter une histoire, à marteler une posture et des messages forts durant les années précédant le scrutin de 2012.

Libellés : , , ,

13 Commentaires:

Blogger Ulrich dit ...

Personnellement, je suis assez content de cette annonce.

On verra bien... :)

25 avril, 2009 15:43  
Anonymous Titem dit ...

Autre avantage de DDV sur Nicolas Sarkozy que tu as évoqué succinctement : son expérience à l'international et sa retenue, comparé au Président actuel qui est parvenu à se mettre beaucoup de chefs d'État sur le dos. Je pense à l'agacement qu'il suscite chez Merkel ou chez Obama, qu'il a littéralement harcelé, n'hésitant pas à mentir (cf. http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/04/02/revelations-sur-les-relations-obama-sarkozy.html) afin qu'il vienne d'abord en France.

25 avril, 2009 15:50  
OpenID xavl dit ...

Pour qui connait DDV, stratège (pas tjs heureux), il ne faut pas voir une erreur de communication d'évoquer ce sujet à cet instant. Tout cela est très certainement calculé

25 avril, 2009 15:50  
Anonymous Mancioday dit ...

Il suffit d'un rien pour que la Droite dégouté du Sarkozisme se rassemble autour d'une figure chiraco-gaullienne.

Copé, Juppé, Villepin, il y a quelque chose à construire, il y a une alternative à proposer.

25 avril, 2009 19:10  
Blogger Farid dit ...

Il est un peu limite aristocratie républicaine à mon goût, mais sans hésitation, compte tenu des bourrins(e)s en piste, s'il se présente, il aura ma voix.

25 avril, 2009 21:25  
Anonymous LCDM dit ...

Très intéressant

26 avril, 2009 12:52  
Anonymous Jujupiter dit ...

Je crois surtout que Villepin veut faire chier Sarkozy. Il sait tres bien qu'il ne gagnera pas face a lui, mais s'il peut l'ejecter de l'Elysee, quitte a faire gagner la gauche, ou son ex Sego, ca lui fera tres plaisir.

26 avril, 2009 13:26  
Anonymous vince dit ...

Bonjour,
Je trouve votre blog très intéressant, ca change de tout ce que l’on peut lire habituellement. Bonne continuation.

27 avril, 2009 13:38  
Blogger litteracteur dit ...

Toujours aussi plat cher Luc.
Parfait pour Saussez.
Postule !

A mercredi ou à ce soir.

27 avril, 2009 16:21  
Blogger Nemo dit ...

Du point de vue purement politique, j'avoue voir d'un bon oeil l'idée que DDV puisse un jour potentiellement rejoindre le MoDem dont il a avoué envisager la possibilité d'un rapprochement selon les circonstances.
Reste à savoir ce qu'il en est de l'affaire Clearstream.

27 avril, 2009 17:46  
Anonymous Anonyme dit ...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

28 avril, 2009 00:45  
Anonymous Philippe dit ...

N'est-ce pas un peu tôt pour dévoiler sa candidature ?

09 mai, 2009 01:01  
Anonymous fep dit ...

«La coïncidence des vœux de Dominique de Villepin aux amis de son club politique avec ceux de Nicolas Sarkozy aux parlementaires de la majorité, reçus à la même heure à l'Élysée, est un pur hasard.» La comparaison s'arrête bien évidemment là. Même si les villepinistes rêvent de défier l'actuel président de la République en 2012, les parlementaires ralliés à la cause de l'ancien premier ministre se comptent sur les doigts des… deux mains.

19 janvier, 2010 20:01  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home