]]>

31 mai 2009

Votez (ou pas) et faîtes voter (ou pas) pour votre Europe !

Partager
Grégory Bozonnet me lance fort sympathiquement une chaîne de blog sur les élections européennes à laquelle je vais répondre avec retard. Il nous demande de répondre à ses trois questions : C’est quoi l’Europe pour moi ? Que puis-je écrire à mes lecteurs pour les encourager à aller voter dimanche 7 juin ? Quelle liste représente les idées que je veux voir défendre au Parlement européen ?

L'objectif de Grégory étant de combattre l'abstention pour ce scrutin qui se tient dimanche prochain, je vais malheureusement (pour l'Europe tout particulièrement) répondre à côté de la question. J'ai plus envie d'expliquer pourquoi je n'aurais fondamentalement pas envie d'appeler les gens à aller voter. Triste d'en arriver là, mais voici un constat qui me déprime.

Rien dans cette campagne, un grand vide des idées. Pas un seul parti n'aura réussi à faire aimer l'Europe, aucune idée pour provoquer un vrai débat. Cette campagne se sera limitée à pour ou contre Sarkozy. Les partis politiques n'ont porté aucun intérêt à cette élection, il suffit de regarder les affiches électorales. Aucun moyen mis à disposition pour faire une campagne digne de ce nom, aucun programme clair proposé aux électeurs, aucune idée majeure répétée et développée.

Certes un concept à été propulsé dans cette campagne, par Ségolène Royal, celui des "Etats-Unis d'Europe". Un concept intéressant, malheureusement derrière ce machin Ségolène Royal ne met aucun fond, elle ne nous parle que vaguement de "
justice sociale au service de l’efficacité économique, démocratie exemplaire, combat écologique, libertés" : un blabla politicien écrit à la va-vite sans argument, sans exemple, sans analyse. Un concept absolument pas repris par le parti socialiste, l'unité du Parti Socialiste au meeting de Rezé n'étant qu'un (mauvais) décors de cinéma.

Alors à quoi bon voter ? Je suis pour la reconnaissance du vote blanc, mais les hommes et femmes politiques auraient trop peur par cette reconnaissance de devoir prendre en considération un appel des citoyens à leurs élus quant à leur déconnexion des réalités. Alors l'abstention, oui, j'y pense. Quoi de plus fort qu'une très forte abstention pour sanctionner ces mauvais candidats et ces mauvais partis ?

Certes nous aurons le droit aux beaux discours des experts, sondeurs, politiciens, journalistes de toute tendance pour analyser cette très forte abstention. Les experts et sondeurs déblatèreront un message réchauffé inaudible, mais les hommes politiques les approuveront. Et les mêmes hommes politiques reprocheront forcément à leurs adversaires d'avoir nivelé le débat par le bas. Et les journalistes serviront la soupe à tous ces experts, sondeurs et autres politiciens, sans jamais poser les vraies questions.

Je ne souhaite pas mettre ici tout le monde dans le même sac du
tous pourris, mais accuser plutôt celles et ceux ayant un accès privilégié aux grands médias, celles et ceux qui peuvent faire l'agenda, celles et ceux qui peuvent imposer un débat au sein de leur parti, obliger les concurrents à se positionner sur un sujet. Il en existe une dizaine ou une vingtaine de ces hommes politiques. Pas un n'a voulu s'emparer de ce scrutin européen. Tous tournés vers leur propre carrière (Michel Barnier comme commissaire européen pour n'en citer qu'un), vers les élections régionales ou les élections présidentielles (principalement vrai pour l'UMP et le MoDem), vers les problèmes internes de leur parti (suivez mon regard, vers la gauche).

Probablement donc ne voterai-je pas dimanche prochain. Ou alors choisirai-je à la dernière minute. En écrivant ces lignes, le militant au MoDem que je suis encore ne se révèle pas être très
corporate. Peu importe.

Mon propos n'étant pas très citoyen, je le concède, je renvoie la balle à différents blogueurs, qui eux sauront peut-être vous donner envie d'aller voter. A vos plumes : Slovar, Jérémy Collado, Tristan Bromet, Peuples, CSP, L'Hérétique, Nicolas Vinci, Nick Carraway, Olivier Montbazet, Mirabelle, Johann Lauthier, Hervé Torchet, Sabine Herold, Bix, Franck, Cédric Puisney, Le Chafouin, et tous ceux qui veulent ...

Libellés : , , , , ,

15 Commentaires:

OpenID arretsurlesmots dit ...

Malheureusement, ton article s'avère être convainquant... Les experts - comme tu le dis - verront dans l'abstention une Europe trop lointaine et non pas une offre politique pourrie...
Je trouve ça triste que l'absence de prise en compte des votes blancs et nuls entraîne des personnes politisées comme tu peux l'être à rester chez soi, ce que je considère toujours comme triste en démocratie.
Le parti socialiste a réussi à pondre un Manifesto riche en idées pour l'Europe, mais eux-mêmes n'en parle jamais dans leur campagne. Avant même de se donner une chance d'être élus, ils rangent leur programme au placard, c'est en effet peu encourageant.
Je pensais que le livre de Marielle de Sarnez t'avait donné envie de te rendre aux urnes, ça n'a manifestement pas suffi! Il est vrai que la carence démocratique de cette Europe, rend le concept même d'élections assez risible...
Personnellement, je vais voter (et même faire 500 km pour ça!) parce que je ne veux pas que les autres décident pour moi... Mon vote sera socialiste, mais quel que soit le résultat, je serai déçu. Déçu parce qu'une fois encore, on a parlé de l'Europe que pendant une semaine et que dès que le scrutin sera terminé, on s'empressera de cesser d'en parler, qu'on tournera la page et qu'on laissera les quelques sept cents députés européens faire ce qu'ils souhaitent à Strasbourg pour ne relayer que les scandales comme la directive Bolkestein...

Je pense qu'on est plutôt en accord sur le constat européen, mais par principe, je refuse de ne pas aller aux urnes! Merci en tout cas, d'avoir tout de même relayé cette chaîne.

31 mai, 2009 14:27  
Anonymous Anonyme dit ...

Ségolène Royal plaide pour les « États-Unis d’Europe » dans l’indifférence médiatique
Foin des précautions conceptuelles des leaders du PS qui ne veulent surtout pas s’aliéner l’électorat noniste (avec le succès que l’on voit, celui-ci étant désormais donné à 20 % d’intentions de vote) : Ségolène Royal a proclamé, mercredi 27 mai, lors d’un meeting à Rezé, que « le moment est venu de créer les États-Unis d’Europe ». La candidate socialiste à l’élection présidentielle de 2007 renoue ainsi avec éclat avec le fédéralisme des pères fondateurs dont elle se veut l’héritière.

Dans un vrai discours de combat, elle invite le Parlement européen à se transformer en constituante : « n’écoutez pas ceux vous dirons que ce n’est pas votre mandat : les délégués des États généraux n’avaient pas non plus reçu mandat de déclarer les Droits de l’Homme, pourtant ils l’ont fait. N’hésitez pas, députés socialistes, à faire entre l’Europe dans l’histoire. Appelez les parlements nationaux en renfort (…), appelez les peuples en soutien ». « Nous voulons plus d’Europe, nous voulons une Europe de plus », a-t-elle martelé : « vous devez faire l’Europe unie, l’Europe unie des peuples d’Europe ».



Pour elle, si les citoyens s’éloignent de l’Europe, c’est parce que « nous restons en deçà des désirs des peuples ». Si elle n’a pas détaillé l’architecture institutionnelle qu’elle souhaitait, elle a néanmoins indiqué qu’elle souhaitait l’élection au suffrage universel d’un « Président de l’Europe » et des « listes transnationales » pour les prochaines élections européennes. Pour Royal, l’alternative est simple : « ou l’Europe marche vers l’unité politique, ou elle se disloque dans les nationalismes. Et comme l’a dit François Mitterrand, le nationalisme c’est la guerre ».


Un discours courageux qui rompt avec le ronron de la campagne, mais dont aucun média (hormis Bernard Guetta dans sa chronique sur France Inter vendredi matin) n’a pourtant parlé. Presse écrite, télévision, radio se sont contentées de commenter la mise en scène de la réconciliation entre « Ségolène et Martine » destinée à sauver le soldat socialiste en perdition, décrivant même parfois les tenues des deux adversaires provisoirement amies. Je n’ai découvert ce discours que tardivement parce qu’un journaliste de mes amis a attiré mon attention sur la véritable révolution qu’il constituait. Devant un tel black out médiatique, comment s’étonner que l’abstention sera sans doute le grand vainqueur d’un rendez-vous pourtant fondamental pour l’avenir? Le discours de Royal avait pour but de lancer un vrai débat sur le projet européen : faut-il revenir à l’État nation, s’en tenir à l’existant ou accélérer le mouvement, face aux crises qui ravagent le monde ? Manifestement, personne n’a envie d’un tel débat, que ce soit du côté des politiques ou des journalistes. Le citoyen n’est pas censé s’intéresser au fond.

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2009/05/s%C3%A9gol%C3%A8ne-royal-plaide-pour-les-%C3%A9tatsunis-deurope-dans-lindiff%C3%A9rence-m%C3%A9diatique.html

31 mai, 2009 14:42  
Anonymous romain blachier dit ...

Eternellement je vois dans l'idée usa d'europe notre destin.Un jour nous auront une république fédérale (je pense d'ailleurs plus souvent au modéle allemand qu'us la-dedans) et la France en sera un des états fédérés.

31 mai, 2009 14:54  
Blogger Jérémy Collado dit ...

Non Romain, à 27 et bientôt 35, il n'existera jamais "d'Etats-Unis d'Europe" : c'est techniquement impossible, et la France ne décidera pas de saper l'héritage de son Etat-Nation. On en restera à une confédération d'Etats, c'est déjà un exploit

31 mai, 2009 18:24  
Anonymous L'hérétique dit ...

Toi qui votes sur Paris, je trouve que tu n'es pas très juste pour Marielle : elle s'est décarcassée pour créer des groupes qui ont élaboré un programme qui tient la route, a multiplié les conventions depuis longtemps, mais, que veux-tu les médias ne retiennent que Bayrou. Ce n'est tout de même pas sa faute. Personne n'a relayé nos conventions et pourtant, nous en avons dit des choses.
Marielle a même publié un dictionnaire sur l'Europe. Tu reconnais toi-même qu'il était de qualité. Que veux-tu que l'on fasse d'autre ?

01 juin, 2009 00:27  
Anonymous Laurent dit ...

Les absentéistes ne sont certainement pas très justes.

Il faut être de bien mauvaise fois pour laisser penser que le non vote (comme le vote non en son temps) permettra de créer un mouvement vers l'Europe.

Dans tous les cas, je pense que l'abstention, lorsqu'il existe un choix possible aussi vaste, est plutôt lâche. Pas la peine de se planquer derrière de le rôle d'éditorialiste de comptoir (On peut rien faire, ils sont tous pareils, bla bla bla, ...)


Tu nourries juste l'anti-européanisme : du Nihous dans le texte.

01 juin, 2009 08:26  
Anonymous Anonyme dit ...

Vous aviez voté "Non à l'Europe simplifiée"… Aujourd'hui soyez révolutionnaires, élisez 18 député(e)s "fictifs" !
http://www.lepost.fr/article/2009/06/01/1559104_vous-aviez-vote-non-a-l-europe-simplifiee-aujourd-hui-soyez-revolutionnaire-elisez-18-depute-e-s-fictifs.html

01 juin, 2009 10:25  
Blogger Nemo dit ...

Tout à fait d'accord avec l'Hérétique.
J'ai rarement vu un programme de cette qualité mais certains ne jugent la crédibilité d'un programme et d'un parti que par le relais médiatique qui en est fait...quand on connaît l'état de la presse en France, il y a de quoi s'insurger.

01 juin, 2009 15:54  
Blogger Luc Mandret dit ...

Grégory >> tu trouves qu'on a parlé deux européennes pendant une semaine ? (affreux à dire, mais avec le crash de l'avion d'Air France, les européennes vont encore moins passionner les médias)


Romain >> je suis plutôt pour aussi, mais faut savoir ce qu'on veut mettre dedans.


Jérémy >> je suis tout autant défaitiste que toi ;)


L'Hérétique >> le problème n'est (à mes yeux, et je sais que ça fait hurler) pas le fond, car il y en a des projets et des programmes, des tas même, mais ce qu'on en retient. C'est quoi les idées majeures ? C'est quoi qui te donne envie de voter ? Qu'est ce qui sera vraiment privilégié par nos futurs élus ? Quels seront leurs principaux combats ? Je ne vois rien, strictement rien. Alors les catalogues La Redoute, franchement pas pour moi, non merci.


Laurent >> je ne voterai pas plus pour Nihous. Revois ta copie : si tu écrivais juste, je le ferais, rien ne m'arrête ;)


Nemo >> et oui, la politique, c'est 90% de communication politique, dure réalité peut-être, mais c'est un fait.

01 juin, 2009 22:52  
Blogger Jérémy Collado dit ...

une réponse ici http://jeremycollado.blogspot.com/2009/06/mais-pour-qui-enfin-pourquoi-voter.html

02 juin, 2009 02:05  
Anonymous peuples dit ...

je lis juste ton papier que j'avais lu en diagonale ce WE. J'y ai réfléchis....et en lisant ton papier entièrement, je me rends compte que...c'est exactement ce que je souhaitais dire. je me bouscule pour faire un papier d'ici à samedi. ça va être dur.

02 juin, 2009 22:49  
Anonymous Captain Europa dit ...

Mon point de vue : http://www.captaineuropa.com/?p=456

03 juin, 2009 00:21  
Anonymous KPM dit ...

"C'est quoi les idées majeures ? C'est quoi qui te donne envie de voter ? Qu'est ce qui sera vraiment privilégié par nos futurs élus ? Quels seront leurs principaux combats ? Je ne vois rien, strictement rien."

Les priorités, elles sont simples et elles sont résumées dans les 14 engagements : solidarité européenne avec une réponse commune à la crise, promotion de l'exigence sociale et démocratique, défense des générations futures, justice économique, europe des citoyens, renforcement des moyens de l'Union.
http://europe.lesdemocrates.fr/nos-engagements/

Et pour ceux qui contrairement à toi souhaitent connaître les détails, il y a la liste de l'ensemble des propositions faites au cours de cette campagne sur mon blog
http://blogdekpm.lesdemocrates.fr/2009/05/01/les-propositions-du-mouvement-democrate-pour-leurope/

Amitiés

KPM

04 juin, 2009 02:04  
Anonymous l'hérétique dit ...

Salut Luc,

Je t'ai répondu avec un exposé très précis :
http://heresie.hautetfort.com/archive/2009/06/03/modem-verts-convergences-et-divergences.html

J'espère que cela te fera changer d'avis, et que cela te démontrera que le MoDem a un programme original et particulier.

04 juin, 2009 09:54  
Anonymous l'hérétique dit ...

Zut, je mets le lien en signature, ce sera plus facile d'accès.

04 juin, 2009 09:55  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home