]]>

26 juillet 2009

Ségolène® la femme marque

Partager
François Belley est un publicitaire passionné de communication politique. Par l'intermédiaire d'une connaissance commune (le petit monde des blogueurs), il m'a fait parvenir son livre, "Ségolène® la femme marque". Un grand merci à lui.

En apercevant le nom de l'auteur de la préface, j'ai eu peur : Jacques Séguéla. Séguéla ne fait pas vraiment partie des communicants que je porte dans mon cœur. Mais dans cette préface, il rapporte une confidence de François Mitterrand : "Est élu l'homme qui raconte à son peuple l'histoire qu'il a envie d'entendre à ce moment donné de son Histoire. A l'expresse condition d'en être le héros crédible". Tout est dit dans ces deux phrases, nous trouvons ici résumé les fondamentaux de la communication politique et du storytelling.

Ayant traîné pour écrire mes impressions concernant le livre de François Belley, d'autres blogueurs ont déjà résumé quelques unes de mes impressions. Charles explique sur le blog Vicastel que "internet est LE média qui permet au consom’acteur – pardon, au citoyen-expert – de s’exprimer et de s’épanouir" et ainsi "l’ouvrage raconte comment la candidate a construit son programme présidentiel sur la synthèse (supposée) des participations des internautes sur desirsdavenir.org. Exactement à la manière du web 2.0, le programme Royal aurait été le premier programme User Generated Content".

Sur compolitique, vous y trouverez une interview de François Belley. L'auteur du livre rappelle notamment l'une des principales forces de Ségolène quant à sa communication politique : "L’une des spécificités de Ségolène Royal réside en effet dans cette capacité à constamment créer l’événement : c’est ce qui la rend sensiblement différente sur le « marché » politique et intéressante en termes de communication. A l’instar de Nicolas Sarkozy, la présidente de région a bien compris le fonctionnement des médias, l’impact des images fortes et l’importance des « petites » phrases pour faire l’actualité".

Grégory Bozonnet quant à lui a rédigé une longue note pour résumer et donner son avis à la fois sur le livre "Ségolène® la femme marque" mais aussi sur la communication de Ségolène Royal. Comme Grégory le note, le profil de publicitaire de François Belley apporte une véritable force aux démonstrations données dans cet ouvrage, car il y emploie le langage employé par les professionnels de la communication : "l’omniprésence de termes utilisés en marketing et en communication nous rappelle toutefois la nature de cet ouvrage. Ainsi on peut trouver des mots comme covering, C to P (consumer to politics), insights, big idea, team, feedback, brand linking, ou encore des termes qui nous plongent directement dans l’univers de la publicité comme aspirationnel ou désirabilité".

Henry Moreigne conclut parfaitement le ressenti que l'on peut avoir à la fin de la lecture du livre de François Belley : "Devenue mature, la marque Royal évolue, tente de se bonifier, de gagner en épaisseur dans les propos. Mais surtout, Ségolène Royal n’est plus dans la mêlée mais déjà au-dessus. Les intonations évangéliques en attestent. Si la marque Ségolène a connu une érosion de ses parts de marché à l’issue des présidentielles de 2007, elle se prépare activement à être la marque leader en 2012". Comme pourrait le dire Charles Pasqua dans d'autres circonstances : "ce serait con de tout gâcher".

Vous comprendrez qu'il est difficile d'arriver après toutes ces critiques. Si Ségolène Royal attire et est au cœur de l'ouvrage, François Belley parle également (mais pas assez longuement à mon grand regret) de celles et ceux qui l'ont aidé dans cette campagne des élections présidentielles de 2007. Il parle de Natalie Rastoin (directrice générale de l'agence Ogilvy), de Benoît Devarrieux (directeur de création de l'agence H), de Paul Boury (directeur de l'agence Altedia). Avec les sondeurs, les communicants font désormais partie intégrante des campagnes de communication politique. Ils sont les femmes et hommes de l'ombre qui sentent l'opinion publique et savent surfer sur les désirs des Français, qui savent trouver les mots qui parlent aux électeurs.

Dans le livre de François Belley, tout est montré, analysé, expliqué, commenté. Tout sur la stratégie de construction de la marque Ségolène®. Toutes les étapes pour créer une certaine forme d'addiction au produit. C'est donc très intéressant, et pour tous les passionnés de communication politique un ouvrage indispensable. Pour les "braves militants" en revanche, je crains qu'il ne faille pas trop leur conseiller cette lecture, au risque de perdre leur naïveté sur la réalité des coulisses de la construction des hommes politiques.

Pour conclure, je vous encourage à lire le blog personnel de François Belley, et de consulter le site dédié à son livre.

Libellés : , , ,

11 Commentaires:

Anonymous Laurent dit ...

je pense que tu fais bien de mentionner l'intérêt du livre : une grille d'analyse de publicitaire, qui s'assume, et qui ne vise pas l'exhaustivité mais la pertinence dans son angle d'attaque.

26 juillet, 2009 17:14  
Blogger Made dit ...

Vous vous trompez sur les militants, il faut arrêter de les prendre pour des "benêts", ils savent parfaitement à quoi s'en tenir avec Ségolène Royal.

Vous seriez étonné des recherches qui ont été faîtes sur Ségolène Royal avant que certains militants ne s'engagent pour l'élection de 2007.

Ils connaissent ses "défauts" mais aussi ses "qualités" que vous avez beaucoup de mal à lui reconnaître.

En tout cas, tous les vieux "caciques" du PS auront bien du mal à la rayer de la mémoire des Français.

Conclusion : merci pour votre analyse, vous n'avez donné envie de l'acheter.

26 juillet, 2009 17:14  
Blogger des fraises et de la tendresse dit ...

Sans rapport avec la choucroute: je te signale, au cas où elle t'aurait échappée, la belle faute d'orthographe* que tu as commise et signée ici : http://www.marianne2.fr/Google-antisarkozyste_a181612.html

*les moteurs de recherchent

27 juillet, 2009 08:12  
Blogger MAXIME de REIMS dit ...

Il s'agit effectivement d'un ouvrage remarquable qui a échappé aux médias. Il faut lire ce jeune auteur pas encore connu. On en sort éclairé certes mais surtout riche d'enseignements sur la communication politique en général, pas seulement celle de Ségolène ROYAL. Tout n'est que stratégie, stratégie et encore stratégie.

27 juillet, 2009 11:23  
Anonymous Anonyme dit ...

David75

très bien ce billet, surtout s'il peut inciter ou donner envie à lire un livre intéressant étant donné qu' on ne peut plus faire confiance du tout aux médias classiques.

27 juillet, 2009 15:04  
Anonymous Anonyme dit ...

David75

Maxime

Je regrette assez souvent ton anti Ségolène primaire, c'est dommage qu' à chaque fois tu ajoutes un mot désagréable même quand c'est pas nécessaire.

Tu n'es certes pas obligé de l'apprécier, ça on le sait déjà mais tout de même un peu de retenue.

27 juillet, 2009 15:10  
Anonymous pazmany jeune garde 87 dit ...

Mais qui oserait aller à l'encontre de l'opinion publique si ce n'est de manière symbolique comme la suppression de la peine de mort ? Personne.

Il suffit juste de dire les mots rupture et changement, de plaire aux papy et mamy, de faire croire aux ouvriers qu'on va s'occuper d'eux et voilà le prochain ou la prochaine présidente en 2012 !

27 juillet, 2009 16:11  
OpenID hereby dit ...

D'accord avec le commentaire de Made . Et puis, un manque: comment ne pas croire que la comm de Sarkosy a été de meme construite ? en y ajoutant qu'elle fut construite non pas en s'adaptant au public mais en imposant au public les themes, le vocabulaire, les comportements simplistes et populiste, cela dès 2002.... par la complaisance puis la connivence et enfin le soutien affiché des propriétaires et dirigeants de grands médias nationaux.

voila, bon soleil, bonne plage a tous.

27 juillet, 2009 16:35  
Anonymous Anonyme dit ...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

27 juillet, 2009 19:18  
Blogger nigloo dit ...

Pour que la " Marque" vive,tous à Montpellier le 19 septembre à la fête de la Fraternité!!

28 juillet, 2009 09:06  
Anonymous BiBi dit ...

Cher Monsieur,
BiBi n'a pas pu encore lire le livre dont il vient à l'instant d'apprendre l'existence grace à vous.
BiBi cherche depuis bientôt cinq mois une réponse à la question suivante ( à laquelle aucun Ségoléniste n'a pu répondre): est-ce que oui ou non Madame Méaux est l'actuelle Conseillère en Com ? Cette Madame Méaux fut longtemps un membre de l'Organisation Occident, groupuscule de Droite très extrême comme vous le savez peut-etre....
BiBi espère donc que la réponse se trouve dans ce livre très documenté d'après vous.
En tous les cas, merci de l'avoir signalé.

29 juillet, 2009 20:17  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home