]]>

20 novembre 2009

Le nouveau girl power anti-Obama

Partager
Vous connaissiez Sarah Palin ? vous allez adorer Michele Bachmann ! La seconde réussira-t-elle là où la première a échoué : être investie par les conservateurs américains ?

Les nouvelles pasionarias de la droite américaine
(*), allez les découvrir. Tout doucement, elles envoient leurs vieux compèrent ringards de la droite américaines dans les oubliettes des alcôves de la politique américaine. Et les médias les adorent : de bonnes clientes, des propos extrêmes, des prises de parole sans tabou. Le nouveau cauchemar du populisme américain dans toute sa splendeur.

Vu dans les médias, Obama semble déjà usé, vieilli, fatigué. Comme un robot drogué aux prompteurs, toujours lisse beau et propre. Une communication trop calculée, trop omniprésente. Comme un pantin efficace - car charismatique - qui joue son rôle.

Alors pour lui faire face, l'on comprend que la gouaille, la nouveauté portée par des visages féminins inattendus pour la droite américaine conservatrice, séduisent les médias et les américains. Les égéries, et même en politique, devront avoir un caractère bien trempé pour exister, des faiblesses pour paraître humaines. Attention à la course à l'hystérie pour surpasser ses concurrentes.

Finies, les femmes pâles copies des hommes en politique, engoncées dans des habits et des postures inhibant toute féminité. Le parcours de Michele Bachmann a cela d'intéressant, qu'il casse les codes de la politique, et bouleverse la droite américaine, et de facto la politique.


* Note rédigée dans le cadre d'un partenariat avec Courrier International

Libellés : , , ,

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home