]]>

17 décembre 2009

Dites-vous que cet homme est un chien

Partager
"Si ça peut vous aider à donner, dites-vous que cet homme est un chien". C'est ce slogan choc que vous trouverez lundi prochain dans Le Monde : l'Observatoire International des Prisons lance avec cette campagne un appel aux dons dans les médias. L'OIP est une association qui lutte chaque jour pour le respect de la dignité des personnes détenues.

Depuis le temps que les pouvoirs publics condamnent l'état des prisons, et les conditions des prisonniers en France, il faut espérer que cette campagne fera des petits.

Une belle campagne donc, ni vulgaire ni pathétique, pas populiste ni trash. Un parfait exemple de communication pour une campagne d'opinion : il est possible d'interpeller intelligemment les citoyens avec une phrase choc : "Si ça peut vous aider à donner, dites-vous que cet homme est un chien" et une affiche percutante. Un seul regret : que le graphisme ne soit pas à la hauteur.

Merci à Mickaël pour l'information.

Libellés : , ,

4 Commentaires:

Anonymous emanu124 dit ...

Waouh, c'est raide.
Remarque certains chiens sont mieux traités que certains hommes.

17 décembre, 2009 22:58  
Anonymous Mistral dit ...

rien à foutre des voyoux.

Et si on rétablit la peine de mort il y en aurai moins.

Je suis exaspéré de l'attention que l'on accorde aux délinquants et du mépris que la société a pour les vistimes.

Il y en a marre !!!

18 décembre, 2009 18:22  
Anonymous Joseph dit ...

Il faut condamner les conditions de détention, inhumaines, pratiquées en France. Pour ma part, je ne crois pas à la fonction punitive ou correctionnelle de la prison, qui est avant tout faite pour protéger ceux qui sont dehors de ceux qui sont à l'intérieur. La privation de liberté est suffisante : pas la peine d'y ajouter des conditions de vie dégradantes (manque d'hygiène, promiscuité, vétusté des locaux ...).

Mais je retiens quand même dans le commentaire précédent : "l'attention que l'on accorde aux délinquants et le mépris pour les victimes".

En effet, entre le chien et l'homme et sur l'affiche, la grande différence c'est que l'homme est ici pour avoir fait du mal à un autre être humain, et cela de son propre libre arbitre (ce qui le différencie du chien).

Pas de compassion, donc, pour un être doué d'intelligence et de raison qui ne fait que payer les conséquences de son choix, et qui est privé de liberté pour avoir attenté aux libertés et aux droits d'autrui.

19 décembre, 2009 10:21  
Anonymous Anonyme dit ...

Je n'aime pas cette campagne car elle sous-entend qu'on a le droit de maltraiter les animaux, et se moque du combat des associations de protection animale. Hors se battre pour les droits de l'homme n'empêche pas d'être sensible au respect de la nature et à la souffrance animale...

10 janvier, 2010 11:50  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home