]]>

29 décembre 2009

Elections régionales : voter pour des fantômes ?

Partager
C'est Le Parisien qui sort cette enquête sur l'absentéisme des conseillers régionaux d'Ile-de-France. Et ce n'est pas joli joli, surtout pour la droite francilienne. On nous dira ce que l'on veut sur la participation aux séances plénières versus l'efficacité d'un élu pour la région, la moindre des choses quand les citoyens ont choisi un homme ou une femme politique pour exercer un mandat, c'est de les représenter dans les instances de l'Etat.

Prenons simplement les têtes de liste UMP et PS : 100% d'assiduité pour Jean-Paul Huchon le Président socialiste de la région Ile-de-France, on ne peut mieux faire. En revanche, pas facile pour Valérie Pécresse de cumuler les fonctions de ministre, de conseillère régionale et de députée, sans compter les fonctions au sein de l'appareil UMP : 35% d'absentéisme, c'est-à-dire quand même absente à plus d'une séance sur trois ...

Ce chiffre est d'autant plus catastrophique pour la candidate UMP à la Présidence de la Région que le moins assidu des élus de gauche a été plus présent qu'elle. En l'occurrence il s'agit de Julien Dray avec 34% d'absences, comme quoi l'investiture au Parti Socialiste décidément se joue bien souvent sur le degré de victimisation dans les médias.

Mais il est intéressant de s'arrêter sur deux des pires élèves du conseil régional : Nathalie Kosciusko-Morizet et Frédéric Lefebvre. On nous parle d'"un taux d’absentéisme de plus de 75%" pour la première, et de 60% pour le second. Calculons. L'enquête du Parisien porte entre mars 2004 et octobre 2009, soit 85 séances plénières. On peut donc estimer que NKM a participé à moins de 21 séances plénières, et son camarade Lefebvre à 34 séances. En 68 mois de mandature. 68 mois durant lesquels Monsieur Lefebvre et Madame
Kosciusko-Morizet auront chacun touché 170,000 euros d'indemnités pour l'exercice de leur (non-)mandat. On peut donc en conclure que la présence à une séance plénière du Conseil Régional de Monsieur Lefebvre revient à 5000 euros, et de celle de Madame Kosciusko-Morizet à plus de 8,000 euros !

Plutôt que de passer sa vie sur Facebook et Twitter, NKM ne ferait-elle mieux pas d'assumer son mandat de conseillère régionale ? Et l'omniprésent Lefebvre dans les médias, hurleur professionnel, ne devrait-il pas se consacrer plus à sa région qu'à la contemplation de ses inepties dans le poste ...

Libellés : , , ,

5 Commentaires:

Anonymous Anonyme dit ...

L'occasion de rappeler qu'il y a aussi des élu(e)s assidu(e)s, et des partis qui ont dans leur programme la fin du cumul des mandats - par exemple les écologistes ?

29 décembre, 2009 17:21  
Anonymous Titem dit ...

J'allais faire la même remarque "Anonyme" : à quand la fin effective du cumul des mandats, que les élus accomplissent pleinement ce pour quoi ils ont été élus ?

Les citoyens seront-ils assez raisonnable pour réserver leurs voix à ceux qui travaillent réellement, et pas seulement ceux que l'on voit le plus à la TV ou sur le marché ? J'en doute malheureusement...

29 décembre, 2009 19:53  
Anonymous Anonyme dit ...

C'est completement superficiel voire malhonnete car volontaire de la part de journalistes , de réduire le travail des conseillers regionaux à leurs participation aux séances pleinieres.
C'est comme d' assimiler le mandat de député (local et à l'assemblée nationale) à la présence dans l'hémicyle le mercredi après-midi , lors de la séance du gouvernement avec (et à cause de ) la télé.

30 décembre, 2009 03:33  
Anonymous Nicolas dit ...

@ anonyme : vu qu'il n'y a qu'une assemblée plénière par mois, ça doit quand même pas être trop difficile d'y assister. Faut arrêter de chercher des excuses à ceux qui n'en ont pas.
Car l'ineffable Lefebvre par exemple, il doit avoir le temps de siéger non?
Sinon, faut avoir le courage de démissionner et de laisser la place au suivant de liste...
En tout cas, bravo à Huchon qui a toujours été présent mais également à Karoutchi, qui fait le vrai boulot de l'opposition quand Valérie Pécresse fait de la figuration. Mais c'est elle que l'UMP a choisi, tant pis pour eux...

30 décembre, 2009 09:58  
Blogger Grégoire dit ...

"En revanche, pas facile pour Valérie Pécresse de cumuler les fonctions de ministre, de conseillère régionale et de députée"

Petite précision : on ne peut être Ministre ET Député simultanément. Mme Pécresse n'est donc "que" Ministre et Conseillère régionale. Ca n'enlève rien au fait que l'absence répétée des élus aux assemblées est scandaleuse ! Un salarié absent se voit ponctionner son salaire en pareil cas....

30 décembre, 2009 16:05  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home