]]>

19 février 2010

Le stress de la lutte contre le stress au travail

Partager
Le stress au travail, voilà une expression bien médiatique pour le "plan d’urgence sur la prévention des risques psychosociaux". Derrière cette vaste communication du Ministère du Travail se cache surtout une conséquence des suicides chez France Telecom. Comme les politiques désormais ne peuvent s'empêcher de ne pas pondre une mesure dès qu'un fait de société envahit l'espace politico-médiatique, Xavier Darcos a donc accélérer un processus sur le stress au travail décidé en ... juillet 2008 !

Notons tout d'abord l'ambiguïté, voire la mauvaise foi du Ministre du Travail qui avait "invité" les entreprises "à engager des négociations, un diagnostic et/ou un plan d’action au plus tard le 1er février 2010" sur le sujet. On passe de l'invitation à la dénonciation des méchantes entreprises qui ne sont pas allé dans le sens du Ministère. Une dénonciation avec de simples indicateurs (rouge, orange, vert) et une liste publique des sociétés inhumaines.

Médiatisation, dénonciation, listing, voila de belles manières qui nuisent très clairement aux entreprises françaises. Loin de moi de vouloir devenir le porte-parole du Medef, mais force est de constater que la forme est plus que limite en terme d'éthique. Et qu'en est-il du stress des patrons soumis à la publication de la liste de la lutte contre le stress en entreprises ? Ne parlons surtout pas de résultats : avoir son entreprise sur la liste verte empêchera-t-il un salarié de se suicider ? Comment réagira-t-on dans ces cas de figures, je souhaite bien du courage aux équipes de communication de Xavier Darcos si un journaliste un peu impertinent venait à lui poser cette question. Tout un processus qui serait remis en question avec un simple et unique contre-exemple.

Par ailleurs, on notera la limite de cette communication : cette mesure ne touche que les entreprises de plus de 1000 salariés. Les employés des PME devront donc se suicider en silence, eux n'ont pas le droit de ne pas être stressés. D'ailleurs une telle mesure sans carotte ni bâton ne présente aucun intérêt, sinon une seule belle image d'un gouvernement tourné vers le social et le bien-être.

Il serait bon que le gouvernement parfois adopte certains principes des entreprises, comme celui de se fixer des objectifs. Alors, Monsieur Darcos, combien de suicides en moins en 2010 qu'en 2009 grâce à cette mesure ?

Libellés : , ,

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home