]]>

14 avril 2010

De la bonne communication du blog politique

Partager
Je suis effaré de la médiocrité des blogs tenus par des hommes (et femmes) politiques. Ils sont pourtant nombreux à en posséder un. A droite comme à gauche. Surtout durant les périodes électorales, ils l'utilisent comme un outil parmi tant d'autres, pensant que le blog - par la faute de mauvais communicants - leur permettra de toucher un public plus diversifié, que cela rajeunira modernisera leur image. Les hommes politiques restent, leurs blogs trépassent.

A gauche je vois quatre blogs d'hommes politiques vraiment intéressants. Celui de Jean-Luc Mélenchon très personnel, on sent la plume du leader du Parti de Gauche derrière chacune de ses notes. Un défaut : le troll permanent dans les (trop) nombreux commentaires, rendant la discussion inutile. Celui de Pierre Moscovici, tenu comme un vrai journal intime presque quotidiennement, permet à son auteur de partager ses points de vue, et surtout de les développer à la manière de tribunes comme on pourrait en lire dans la presse écrite. Celui de Julien Dray, plus positionné comme un regard critique sur sa famille politique, sur le gouvernement, avec malheureusement assez peu d'âme digitale je regrette la vision finalement trop politicienne de la démarche très irrégulière au coup par coup. Enfin celui de Jean-Louis Bianco, qui s'exprime un peu sur tout, mais surtout très régulièrement, chapeau.

Les femmes et hommes politiques de droite ont un énorme défaut : ils adorent combler leur silence bloguesque par leur revue de presse, leurs passages dans les médias, leurs agendas. Ce dont les internautes n'ont strictement rien à faire, ils ne viennent pas sur un blog pour lire que le député ou le ministre untel a donné une interview à tel journal ou sera présent sur le plateau de telle émission de télévision. Même les deux blogueurs hommes politiques les plus intéressants, à savoir Alain Lambert et Jean-Pierre Raffarin, n'y échappent pas alors qu'ils apportent quand même une touche personnelle à leurs blogs.

Le pire certainement vient des blogs des membres du gouvernement. Pas un seul ne présente un quelconque intérêt. Les ministres n'ont strictement rien compris au fonctionnement du blog. Le blog de François Fillon n'est qu'une succession des dernières actualités du Premier Ministre, de ses conférences de presse et prises de parole, tout ce que l'on peut déjà trouver sur le site du gouvernement. Les moins pires seraient certainement Rama Yade et Nathalie Kosciusko-Morizet, pour leurs légères personnalisations du support, mais il y a encore beaucoup de progrès.

La difficulté des membres du gouvernement actuel est qu'ils doivent affronter l'über-communication du Président de la République, qu'ils sont totalement soumis aux diktat de leurs conseillers en communication. Nicolas Sarkozy et ses équipes tout comme les équipes de communication des ministères brident tout semblant de communication un peu personnelle, tout regard pouvant se détourner de leurs missions ministérielles, tout positionnement comme expert de leurs sujets gouvernementaux. Par peur du pas de travers, on ne fait pas, ou on fait simpliste et mal.

Dans le privé, la présidente du groupe Manpower aujourd'hui a donné une vraie leçon de blogging par situation de crise. Françoise Gri a en effet du subir le documentaire diffusé par France 2 dans l'émission de David Pujadas, Les Inflitrés, pointant directement le groupe Manpower dans les problématiques de la discrimination au travail. En publiant au lendemain de sa diffusion une note très personnelle et terriblement bien tournée, elle en devient une référence des bonnes pratiques de la gestion de crise, et cela grâce à son blog. En réponse aux accusations flagrantes de discrimination au travail de la part de collaborateurs de Manpower, elle ose écrire : "Néanmoins, à l’écran, la faute est là, visible et cruelle. Je la ressens avec honte et tristesse, comme je le crois, tous mes collaborateurs".

Si Françoise Gri a réussi à utiliser son blog comme une véritable arme de communication, et qu'elle l'utilise aujourd'hui pour affronter une crise pour son entreprise, c'est qu'elle et ses équipes ont compris deux règles impératives du blog corporate : régularité et personnalité. De quoi inspirer nos hommes politiques ?

Libellés : , , ,

5 Commentaires:

Anonymous Julien dit ...

Le blog d'Anne-Marie Idrac, la secrétaire d'Etat au du commerce extérieur est assez original : sorte de carnet de voyage pédagogique revenant sur les enjeux de ses déplacements à l'étranger, en y ajoutant une touche personnelle

14 avril, 2010 14:58  
Anonymous FrédéricLN dit ...

C'est "Gri" ;-)

Mes préférés sont le blog de Jean-Louis Bianco et celui d'Alain Lambert "avant".

14 avril, 2010 15:38  
Anonymous PhiLDemo dit ...

Bonjour Luc,

Pour ma part, je trouve le blog de Juppé assez interessant
http://www.al1jup.com/

Quand au blog de Jean Luc Mélenchon, je le trouvais pas mal et pour tout dire j'étais admiratif de la verve de son auteur mais j'ai été extremement déçu de constater après de multiples essais que mes commentaires et participations au débat étaient systématiquement censurés ( cf mon blog)!!
Bref les vieilles méthodes de la vieille politique, cela ne grandit pas Mélenchon!

15 avril, 2010 06:39  
Anonymous emanu124 dit ...

Et oui. Les hommes politiques ne savent pas toujours communiquer en toutes circonstances et sur tous supports !

17 avril, 2010 17:17  
Anonymous marcelpierre dit ...

tout à fait d'accord hormis quelques personnages de la vie publique,rare sont ceux à tenir un réel blog digne de ce nomn,je ne parle meme du blog du premier ministre d'une ennui soporifique..les bloggeurs de la vie politique,acteurs sont mauvais conseils!;)

17 avril, 2010 23:43  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home