]]>

15 juin 2010

"11 septembre écologique"© by Barack Obama

Partager
"11 septembre écologique" : pour parler de la marée noire que subissent les Etats-Unis dans le Golfe du Mexique, Barack Obama a donc employé cette expression - 11 septembre écologique - dans une interview au journaliste Roger Simon pour le magazine en ligne Politico. Plus précisément, le Président américain a déclaré : "In the same way that our view of our vulnerabilities and our foreign policy was shaped profoundly by 9/11, I think this disaster is going to shape how we think about the environment and energy for many years to come”.

La comparaison est forte, Obama sait qu'elle fera mouche, en bon communicant bien entouré qu'il est. En France, déjà plus de 100 publications sur Twitter parle de ce "11 septembre écologique". Les sites internet des médias traitent de cette information, avec plus ou moins de précaution sur la traduction et la perspective, jugez : Barack Obama compare la marée noire à un 11 septembre écologique pour le Nouvel Obs, Obama évoque un "11-Septembre écologique" pour Europe 1, La marée noire du golfe, un «11-septembre écologique» pour Obama sur Libération.

Je déteste les comparaisons historiques, lorsqu'en France on parle d'événements qui "rappellent les pires moments de l'histoire" ou qu'aux États-Unis les attaques du 11 Septembre 2001 soient utilisés à des fins politiques, l'impasse idéologique se trouve toujours au coin du plan de communication.

Les attentats du 11 Septembre 2001, ce sont plus de 3000 morts, et plus de 6000 blessés . L'explosion de la plateforme de forage Deepwater Horizon du pétrolier BP a quant à elle fait 11 victimes, 11 employés morts, ceux que l'on appelle les "11 oubliés" tant l'indignation écologique les a relayé dans les oubliettes de l'histoire.

Les conséquences du 11 Septembre sont nombreuses : l'invasion par les forces occidentales de l'Afghanistan, puis la seconde guerre d'Irak, mais aussi la création de centres de rétention tels que Guantanamo. Comparons les événements, mais aussi les conséquences : Barack Obama va-t-il envoyer l'armée américaine chez tous les pétroliers de la planète ? Va-t-il faire torturer Tony Hayward, le PDG de BP ?

Au-delà de la phrase choc, du petit mot qui fait beau pour montrer aux Américains et au reste du monde que Obama sera le Président écolo que l'opinion publique attend ; au-delà d'une énième opération de communication parfaitement millimétrée par les spindoctors de Barack Obama, on se permet de jouer avec les sentiments, de manipuler les esprits en récupérant des émotions fortes pour faire passer des messages. A trop vouloir surfer sur le storytelling, la communication politique devient le talent de faire coller un homme avec des messages devenus apolitiques, tellement ils transpirent la bienpensance déterminée à coup de sondages.

Libellés : , , ,

4 Commentaires:

Anonymous Anonyme dit ...

personne n'ose toucher au messie obama, finalement c'est pire que bush pour le devoir de démocratie

15 juin, 2010 15:07  
Blogger Maurice CURIE dit ...

Je découvre ce texte de Luc MANDRET, et puis son blog, et par ailleurs le personnage qu'est l'auteur de ce blog. Beaucoup d'acuité, de maturité, et une bonne maîtrise du français chez lui. Très important pour faire passer un message, dût-on, par évidence, ne pas rencontrer toujours l'assentiment général. Cet article engage ses convictions et est recevable. Bravo !

16 juin, 2010 09:30  
Anonymous Anonyme dit ...

Avant de décréter l'inanité de la comparaison 11/9, il serait sage d'attendre de connaître l'ampleur réelle de la catastrophe engendrée par BP, qui s'étend de jour en jour et sur laquelle règne pour l'instant le black-out officiel, car elle risque de faire bien plus de 11 victimes...

16 juin, 2010 12:01  
Blogger Toufik dit ...

Le president Americain nous parle de 11 Sept Ecolo parceque ca touche l'Amerique...

Faut lui rappeller d'autres drames ecolos commis par des compagnies US et qui ont touchés d'autres pays comme celui de Bophal en 1984 et qui a fait environ 20000 morts et des milliers d'autres victrimes indirectes....
La justice Americaine avait trainé plus de 20ans pour leur accorder un miserable dedomagement (que les pollueurs n'ont toujours pas payé)
Lire: http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_de_Bhopal

22 septembre, 2010 01:48  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home