]]>

19 juin 2010

République Solidaire : Villepin lance le Parti Chiraquien

Partager
République Solidaire : Dominique de Villepin a donc dévoilé le nom de son machin politique, le nom et son logo. Un nom déjà : République Solidaire, qui transparaît un visage très altruiste, presque catholique, plutôt en adéquation avec les valeurs que les Français attendent de la société.

Un mouvement au logo bien basique : deux vagues, le bleu et le rouge pour montrer à la fois le mouvement et le rassemblement du bleu et du rouge, le fameux ni gauche ni droite, au dessus des partis. Mais avec la couleur du nom du mouvement "République Solidaire" en bleu, inconsciemment plus proche de la droite malgré tout. Un logo pour République Solidaire qui, quoique cheap, correspond bien aux valeurs annoncées par Dominique de Villepin.

Je me suis donc rendu au meeting de lancement de République Solidaire. Pour voir, observer. Et finalement peu écouter, un discours dans le contenu très chiraquien : on est tous potes (sauf avec Sarkozy), vive la justice sociale. Un discours de Dominique de Villepin qui parle de politique étrangère, qui parle de la place de la France dans le monde, qui parle d'Afrique et du conflit Israëlo-Palestinien : du pur Chirac.

Deux vraies surprises en revanche : déjà peu de monde, 4000 personnes maximum qui n'arrivaient pas à remplir la moitié de la Halle Freyssinet. En regardant les JT de 20h sur TF1 et sur France 2, on peut dire que les journalistes ont été sympa, en cadrant de façon à ne pas montrer le vide en fond de salle. En revanche, les choix des rédactions des JT ont clairement poussés le lancement de République Solidaire au plus loin dans l'ordre des sujets abordés : vers 20h10 sur France 2, vers 20h20 sur TF1, bien après les réactions aux propos de Nicolas Anelka, après la mort d'un soldat en Afghanistan, après les inondations dans le Var.

Une première surprise donc, un nombre limité de militants pour Villepin, le chemin sera long pour 2012. La seconde surprise : un public très mixte, autant d'hommes que de femmes, autant de jeunes que d'adultes (et finalement peu de vraiment vieux), et surtout un public black/blanc/beur encore mieux que l'équipe de France de football. Au final, le sentiment d'y voir les gens "normaux" et modestes de l'UMP : pas les bling-bling, pas les femmes liftées ni les jeunes fils et filles à papa.

Un public populaire, comme les apprécie tellement Chirac. Dominique de Villepin aura aimé montrer qu'il apprécie ce public, lors d'un long bain de foule concluant son discours. Mais parfois les détails ne trompent pas : République Solidaire s'ancre bien à droite, preuve en est des macarons en vente 3 euros au bar du meeting. République Solidaire : un mélange finalement très hétérogène de déçus du sarkozysme, de mélancoliques du chiraquisme, et de désespérés de la gauche non opposante.

Libellés : , , ,

2 Commentaires:

Anonymous Anonyme dit ...

ils étaient bons les macarons au moins ?

19 juin, 2010 21:12  
Anonymous pierre s dit ...

Pas compris pourquoi les macarons au bar étaient le signe d'un "ancrage à droite" ?

Sinon, tu aurais du écouter le discours avec un peu plus d'attention : tout le monde y est bienvenu, même les communistes si j'ai bien entendu...

République solidaire, auberge espagnole ?

Pour ceux qui on tout loupé : http://flash.od.tv-radio.com/publicsenat/operations_speciales/ops_20100619_1620-500k.flv à visionner sur VLC.

;)

19 juin, 2010 22:25  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home